Des faillites qui en annoncent d’autres

Le principe voulant que le « privé » libéral soit forcément un « bon » gestionnaire de domaines d'intérêt général (transports, énergie, infrastructures routières ou aéroportuaires... notamment) est plus que relatif dans un monde de plus en plus soumis à des soubresauts spéculatifs indépendants de la finalité des entreprises.

Ma longue envie de vivre en équipe

Durant toute mon enfance et une grande partie de mon adolescence les deux privations les plus douloureuses qui m'ont accompagné ont été celle du livre et du ballon de football.

Droit dans le mur et très vite !

Depuis des mois les alertes se multiplient et certains « prophètes » de l'économie prédisent une année 2020 plus qu'inquiétante.

La planète part inexorablement en fumée

La planète brûle et les populations exposées suffoquent. Jamais les incendies n'ont autant influé sur la vie quotidienne des zones touchées. Si leur propagation en Sibérie, en Indonésie, en Amazonie, en Australie se poursuit sur le même rythme il arrivera un moment où la situation deviendra intenable.

Une véritable fracture fiscale irréparable

Dans un monde débridé, démantelé par le libéralisme, livré en pâture aux principes du profit et de la réussite réputé individuelle, ces deux articles sont ceux qui fondent le fonctionnement républicain. Malmené depuis des décennies, de plus en plus oubliés ils viennent d'être contournés et détournés par la réforme en cours de la fiscalité locale.

Votre smartphone est une arme destructrice

Qui sait que son smartphone utilise environ 70 kg de matières premières  pour sa production, son utilisation et sa distraction... C'est 583 fois plus que pour un simple téléphone !

Encore loin des pollueurs… payeurs !

Le gaspillage dans une société de surconsommation devient un véritable fléau écologique et économique. Il touche absolument tous les secteurs de la vie quotidienne mais encore trop peu d'entre nous manifestent une envie réelle de stopper ces phénomènes entretenus souvent par la publicité et corollairement par le monde du profit.

Le tour de mes mondes

Suis-je un homme du monde ? Certainement pas si on se réfère au sens d'une expression relative aux comportement que l'on peut avoir en société mais inévitablement si l'on pense à ma position sur la planète terre. En fait lorsque je fais le bilan je suis l'homme de nombreux mondes que j'ai traversés plus ou moins longtemps avec des fortunes diverses.