Ca sent vraiment le pourri dans le monde du ballon rond hexagonal. Le pire c’est que cette odeur pestilentielle de fric et de tricheries en tous genres ne date pas d’aujourd’hui mais tout le monde fait semblant de tomber du haut de la tribune d’honneur de son stade. J’ai personnellement l’intuition que grâce à de faux transferts surestimés, des dizaines de matches de coupe d’Europe des clubs ont été achetés par des grands clubs détenteurs d’avoirs cachées à l’étranger. La technique est simple. Il suffit de repérer ans les rangs de votre adversaire un jeune joueur que vous surestimé considérablement. Vous effectuez une proposition au Président de votre adversaire risquant de vous mettre en danger en sortant légalement votre carnet de chèques. Le contrat est signé avant la rencontre pour la fin de saison avec une clause le rendant caduque pour n’importe quelle raison (visite médicale par exemple) si le résultat souhaité n’est pas au rendez-vous. Tout est parfaitement légal et le match est acheté pour 3,4 ou 5 millions d’euros… sans que personne ne peut trouver à redire sauf à prouver une surestimation (sur quelle base du joueur). L’astuce a fonctionné et peut encore fonctionner ce qui rend totalement obsolète le concept même d’une compétition nationale ou internationale propre dans la mesure où parfois l’équilibre financier de certains clubs est tellement fragile qu’il dépend de ce type d’arrangement. Le fil de laine qui va dévider la pelote à scandales vient d’être tiré. Et j’ai pour habitude d’écrire que j’ai personnellement connu plus de corruption dans le monde du sport qu’il y en a en politique. Seulement comme els médias vivent encore un peu sur le sport…on se contente de se faire une virginité sur les politiques d’ailleurs pas très reluisants parfois.
Selon le site du Parisien les enquêteurs du Service central des courses et jeux (SCCJ) sont en cours de perquisition aux domiciles d’une dizaine de personnes, soupçonnées d’avoir truqué et tenté de truquer plusieurs rencontres entre équipes de Ligue 2 au cours de la saison 2013-2014. Pas possible ! Et pour la Ligue 1, en meêm temps, (simple hasard ?) Vincent Labrune, le président de l’Olympique de Marseille, Jean-Claude Dassier et Pape Diouf, ses prédécesseurs ainsi que Philippe Perez, le directeur général du club ont été placés en garde à vue dans la matinée. Les quatre hommes sont soupçonnés de pratiques illégales autour du transfert de l’attaquant André-Pierre Gignac. L’enquête est menée et supervisée par la sous-direction de la lutte contre le crime organisé et la délinquance financière (SDCOF) et de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).
Par ailleurs le président du Stade Malherbe de Caen (Calvados), – qui évolue aujourd’hui en Ligue 1 -, Jean-François Fortin figurerait parmi les suspects arrêtés avec le président du Nîmes Olympique, Jean-Marc Conrad, et (comme c’est bizarre) Serge Kasparian, 59 ans, ancien actionnaire du Nîmes Olympique, – mis en examen puis incarcéré il y a un mois pour un cercle de jeu parisien et qui a été sorti pour la circonstance de sa cellule de prison de Fleury-Mérogis (Essonne). Il est suspecté ainsi que Jean-Marc Conrad, d’avoir réussi à maintenir en Ligue 2, le club du Nîmes Olympique après avoir notamment obtenu la complicité du président du club de Caen, afin de faire match nul, au mois de mai dernier en Normandie. Un résultat qui a permis, à l’époque, au club normand d’assurer sa montée en Ligue 1 et à Nîmes d’éviter la relégation en championnat National.
Les recherches en cours qui portent sur des faits de «corruption active et passive», concerneraient plusieurs matches de Ligue 2 disputés par le Nîmes Olympique contre les équipes de Caen, Dijon, le CA Bastia et Créteil. Rien de bien terrible sauf que c’est d’une navrante maladresse à moins que ce soit simplement le sentiment d’impunité qui ait primé.
Rien de bien grave si ce n’est le poids du fric dans ce sport et dans d’autres.
Alors que par exemple il existe les pires doutes sur l’attribution du mondial de football au Qatar on apprend que ce merveilleux pays sportif vient d’obtenir l’attribution des championnats du monde d’athlétisme. On vient de céder encore une fois devant une marée de pétrodollars qui ont déjà permis au Qatar d’obtenir les Mondiaux d’athlétisme en salle en 2019 et les championnats du monde de natation en petit bassin (3-7 décembre 2014), les Mondiaux de handball (2015) et la très polémique Coupe du monde de football en 2022. Avec une retransmission exclusive par BEIN Sport et des Paris dans les cercles de jeu ?