« Nous nous engageons pour protéger ce que nous aimons. Aujourd’hui, sur le département, il y a une dynamique très favorable et le canton de Créon en est le parent pauvre » (déclaration du candidat UMP sans étiquette sur le canton de Créon au nom de ses colistiers UMP sans étiquette). Ce serait risible si ce n’était pas dramatique pour la démocratie qui n’a pas besoin de ce type de contre-vérité dans une campagne électorale. Certes il est possible dans ces périodes de tout dire au prétexte que plus c’est énorme plus ça frappe les esprits mais le populisme se repaît de ce type de propos. En effet avant de déclarer pareille ineptie ce jeune homme qui a la douleur de n’avoir connu que « le même président du Conseil général depuis qu’il est né » aurait ou se renseigner. Il est vrai qu’il n’a participé qu’à une seule réunion de la communauté de Communes dans laquelle il représente l’opposition de Latresne et qu’il a laissé son fauteuil vide à quasiment toutes les réunions du Conseil municipal. Il ne connaît donc pas suffisamment le rôle du Conseil général dans la vie des collectivités territoriales. Une formation accéléré s’avère nécessaire !

Sur la commune où il a revendiqué auprès des décideurs locaux de l’UMP le poste de tête de liste en lieu et place du maire actuel le Conseil général a attribué sur la seule année 2014 la somme de 20 000 € de subventions de fonctionnement directes pour le judo-Club, l’association Loisirs et culture, le Tennis club, le fonctionnement de la crèche halte-garderie « Petit à Petit », l’Art de la Fugue soit plus de 150 000 € dans le mandat.

En 7 ans la commune de Latresne chère à son cœur a perçu pour ses équipements (eau et assainissement compris) un montant de 1 074 000 € de participation à ses investissements de la part du Conseil général ! Mais bien évidemment il ignore aussi pour ne pas les fréquenter les aides accordées discrètement aux commerces tresnais (Boucherie, salles de dégustation pour 2 propriétés viticoles, restaurant, pâtisserie, poissonnerie, modernisation d’un hôtel, hébergements touristiques, maison d’édition..) pour un montant de 94 000 €. Comment lui faire savoir que sur Latresne des logements privés ont été rénovés avec la contribution de ce Conseil général jugé absent. ? S’il avait consulté les comptes de la Communauté de Communes il aurait également noté les subventions aux activités destinées aux jeunes et aux activités sportives ?

Bref avec un brin de curiosité honnête il saurait que sur le seul canton de Créon en investissements directs (routes, collèges) les comptes administratifs attestent de 14 000 000 d’€ cumulés sur les routes et les collèges. Tous les axes routiers structurants du canton ont été rénovés et sécurisés et les collèges ou les équipements annexes (salles de sport) ont bénéficié de travaux importants.

On peut ajouter toutes les subventions attribuées aux communes, intercommunalités, structure de gestion de l’économie sociale et solidaire ou publique et on arrive à 15 725 000 € supplémentaires. Ce qui fait du canton de Créon (hors Tresses) le canton ayant obtenu un volume total d’aides supérieur à tous les autres. Pas un seul dossier communal ou intercommunal n’a été refusé et au 31 décembre 2014 il n’y en avait pas un en stock. Toutes les conventions d’aménagement de bourg demandées ont été accordées et toutes celles qui sont terminées ont bénéficié d’une seconde contractualisation ! Il en est de même pour toutes les équipes municipales ayant eu besoin de restructurer les écoles t actuellement une seul n’a pas abouti, celle de Latresne en cours de renégociation à la demande de l’équipe municipale actuelle.

Un travail constant, concret auprès des élus pour le montage des dossiers a été assuré sur les… 28 communes et 4 communautés de communes du plus grand canton de France jusqu’à ces élections en terme de collectivités. Je mets quiconque au défi de trouver un territoire ayant bénéficié d’un concours supérieur hors dépenses exceptionnelles. Ajoutons que les fonds LEADER que j’ai gérés au nom du Pays Cœur En-Deux Mers se sont ajoutés sur des cas particuliers intéressants à ces sommes (économie, équipement, manifestations…). Contrairement aux propos de tribune, Créon ne concentre que les équipements standards d’un chef-lieu de canton et surtout ceux que ses élus ont osé imaginer, construire et faire fonctionner depuis maintenant 40 ans de gestion socialiste. Alors que manque-t-il sur le canton de Créon ? Des RPA, des maisons de retraite ? Privatisées bien entendu car selon le candidat sans étiquette : « Quand on n’a plus les moyens de répondre aux attentes légitimes des habitants par le tout public, il convient de passer des conventions avec le secteur privé pour leur délivrer un service digne de ce nom »…avec les péages prévus on bascule dans le libéralisme débridé ! Révélateur des étiquettes !
(1)Sud Ouest édition rive-droite du 19 février 2015

4 Réponses

  1. Gege31

    Pan sur le bec. Votre adversaire que je ne connais pas n’est quand même fas futé pour tenir ce type de propos. Même si je ne partage pas tout avec vous et que je vous ai jamais rencontré je suis régulièrement votre blog. Votre adversaire va chercher tous les angles d’attaque même les plus stupides et la il a fait fort, lui l’apparent déserteur des délibérations se permettrait de donner des leçons à un travailleur obstiné ? La réponse ne s’est pas fait attendre, il s’est vite retrouvé dans ses 22 mètres, il devrait savoir que la politique ne fait pas l’élection et que le travail paie toujours. Face à vos compétences a votre abnégation peu importe la couleur de votre casaque. Je l’ai déjà ecrit, si j’habitais Créon, moi le passionné de la vie publique, le pourfendeur des élus démagogues je serais résolument a vos cotes. Soyez élu, continuez de travailler avec acharnement et clarte, la démocratie locale comptera un élu de plus.

    Répondre
  2. Ami tresnais

    Le jeune hobereau dont il est question devrait, maintenant qu’il a enfin trouvé un sentier pour être momentanemment dans la lumière… ferait mieux de s’informer avant de parler ! mais je pense qu’il doit avoir des difficultés à fixer son attention sur un point précis tant son esprit est à la merci des vents politiques divers et variés au grès desquels il pense trouver fortune…

    Répondre
  3. à la cantonade

    Il ne suffit pas d’afficher des ambitions personnelles pour être crédible. Il ne suffit pas d’adhérer successivement à divers partis politiques pour être légitime. Il ne suffit pas de se renier pour être considéré. Il ne suffit pas d’être un candidat opportuniste pour être moderne. Il ne suffit pas de se mettre sous la bannière pour exister. Il ne suffit pas d’être jeune pour avoir de l’avenir.
    Une élection locale est beaucoup plus sérieuse et engageante.

    Répondre
  4. Gege31

    Je constate avec plaisir que votre travail est reconnu et le blanc bec remis à sa place … Travaillez travaillez, prenez de la peine … C’est le fonds qui …. Porter la casaque du PS avec conviction m’écrire respect, encore faut il être fort de son parcours.
    Manifestement vous serez élu et c’est tant mieux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.