La situation dans laquelle évoluent les citoyen(ne)s devient de plus en plus préoccupante concernant la fiabilité de l’information. Il devient impossible de faire la part entre ce qui relève de l’intoxication préfabriquée parfois avec talent, la communication soigneusement organisée et la véritable diffusion d’éléments indispensables à la réflexion. Le métier de journaliste devient à cet égard extrêmement délicat à exercer dans la mesure où il faut se méfier de tout et posséder une volonté de fer pour se sortir de tous les traquenards que dressent sur leur route de multiples acteurs désireux de bloquer tout processus non conforme à leurs souhaits. Le plus grave c’est que la désinformation va toujours plus vite grâce à une organisation sophistiquée des réseaux sociaux mis en place par des groupes de pression organisé . Les Etats possèdent de services spécialisés qui utilisent de multiples canaux pour influer sur une opinion publique crédule ou proche souvent du fanatismes incontrôlable. Les preuves de cette mutation sont quotidiennes.
Donald Trump utilise tweeter pour réger ses comptes et ne se privent pas de faire annoncé par ses sbires médiatiques des énormités conduisant à des situations dramatiques. Un tweet fit parfois plus de mal qu’une bombe ! C’est ainsi qu’il a attaqué son alliée historique britannique dans un message reprenant les arguments éculés et haineux : «@theresa_may ne te focalise pas sur moi, focalise-toi sur le terrorisme islamique radical destructeur à l’intérieur du Royaume-Uni. Tout va bien pour nous!» Il s’y est même repris même à deux fois après s’être trompé dans un premier tweet sur l’orthographe du compte officiel de Theresa May. Il souhaitait absolument qu’elle lise sa prose.
Il a utilisé trois vidéos, publiées et republiées depuis plusieurs années sur les réseaux sociaux, ont été tweetées par Jayda Fransen, vice-présidente du parti d’extrême droite Britain First, et sont intitulées: «Un immigré musulman tabasse un Néerlandais en béquilles!», «Un musulman détruit une statue de la Vierge Marie!» et «Foule islamiste pousse un adolescent du toit et le bat à mort!». Cette dernière vidéo date de 2013 et a été filmée en Égypte durant des manifestations contre l’ex-chef de l’armée Fattah al-Sissi; elle a été utilisée dans le procès d’un homme ayant participé aux violences. Mais, comme il est fréquent sur les comptes de «trolls» d’extrême droite, elle est montrée sans aucun contexte. L’origine des deux autres vidéos reste floue. L’occupant de la Maison-Blanche les a republiées de bon matin, entre 6h 35 et 6h 45 heure de Washington, sans commentaire. C’est un lève-tôt mais quand il s’en prend à la Corée du nord avec des arguments de rouleurs de mécaniques de seconde zone on a plutôt envie qu’il se recouche !
Même inquiétude quand on voit repris des milliers de fois une étude sur l’évolution de la population musulmane de l’Union européenne. Elle devrait fortement augmenter d’ici 2050. C’est ce qu’affirme une étude du Pew Research Center, un institut américain indépendant. Le chiffre utilisé sur les réseaux sociaux est de 18 % alors que les prévisions reposant sur diverses simulations évoluent entre 7,4% et 14% de la population européenne contre 4,9% pour l’année 2016. La variation de ces pourcentages s’explique par la méthode de cet institut reconnu pour ses recherches en matière de démographie… religieuse. Or il est oublié sur les sites ou profils qui se déchaînent que les migrants arrivés sur le continent sur cette période (2010-2016) ne sont pas tous musulmans, loin s’en faut. Selon l’étude, seulement 53% d’entre eux appartiendraient à cette religion.
Cette étude prise brute avec des chiffres non expliqués va déjà générer des interprétations vite exploitées par des théoriciens de l’invasion musulmane durant une longue période de propagande et nourrir leur cause. Hervé Le Bras, démographe et historien, directeur de recherche émérite à l’Ined et directeur d’études à l’EHESS, les chiffres avancés par ces projections à long terme « ne sont pas fiables et ne servent qu’à alimenter les peurs ». Quel média reprendra cette appréciation ?
Mardi, le jeune journaliste Hugo Clément en instance de quitte Quotidien diffuse un long message sur son compte suivi par près de 470.000 fans. « Le convoi de la délégation qui accompagne Emmanuel Macron au Burkina vient d’être attaqué. Selon un témoin direct, des centaines d’assaillants avec des caillasses. Voitures détruites. Les membres de la déleg (sic) réfugiés dans l’université. Tirs entendus. On ne sait pas où est Macron », avait écrit ce prodige de l’enquête qui était à…Paris. Ce message inquiétant avait immédiatement enflammé la toile alors que la visite d’Emmanuel Macron au Burkina Faso se déroulait dans un climat tendu, après qu’une attaque à la grenade ayant visé des militaires français eut fait trois blessés civils lundi à Ouagadougou, capitale du Burkina… Un mélange d’approximations mais surtout une fausse info qui ne s’effacera qu’après de multiples communiqués officiels ! Trois exemples qui n’inquiètent pas grand monde… et souvent il est difficile de ne pas céder à la facilité en recherchant tout ce qui à un titre ou un autre peut conforter ses appréciations pour découvrir trop tard que la manipulation devient la plus répandue des stratégies institutionnelles ou partisanes.

8 Réponses

  1. J.J.

    La télévision nationale n’a pas fait pas mieux, en tronquant (volontairement ou non ?) le discours d’ un personnage politique qui semblerait quelque peu en désaccord avec le pouvoir en place.
    Face au tollé que cet incident a provoqué sur les réseaux sociaux, la « 2 » a diffusé, contrainte et forcée, et en intégralité, la partie du discours qui avait subi les outrages de Dame Anastasie, mais sans explications, et avec des excuses murmurées du bout des lèvres.
    Il y a des individus qui se prétendent journalistes, et qui à ce titre métireraient d’être poursuivis pour usurpation d’identité ; certains journeaux ne devraient pouvoir être utilisés qu’à allumer le feu, le seul autre usage que l’on pourrait en faire étant remplacé par un papier spécial.

    Répondre
    • bernadette

      Il ne faut pas regarder la Télévision. La Télévision n’est pas un outil culturel. L’information quil est retransmise est fabriquée à partir de normes édictées.

      Répondre
  2. bernadette

    Hervé Le bras a tout à fait raison de s’affirmer sur la non fiabilité des chiffres de l’immigration. C’est l’Europe accompagnée du Ministère de l’intérieur. L’ined et l’INSEE ont été écartés, ces instituts spécialisés dans la production de chiffres sont les garants de la fiabilité des chiffres.
    Comment demain va t’on gérer cette politique de l’immigration ?

    Répondre
  3. JJ Lalanne

    @JJ: J’ ai regardé l’ Émission Politique sur la 2 dans laquelle Mélenchon a pu dire publiquement, en direct, tout le bien qu’ il pensait des manipulatinons de ses propos sur leur chaîne. Instant réjouissant. Bien que je puisse avoir quelques différences avec lui, je me suis régalé de voir comment il s’ est sorti des pièges infects qui lui étaient tendus. Trop long à détailler mais je conseille à voir en « replay ». Pour ce qui est des pseudo- journalistes, il y a aussi grave et peut-être même plus les journalistes qui mettent leurs compétences au service de manipulateurs , groupes d’ intérêts douteux,… Il y a aussi les journalistes sincères mais qui n’ ayant pas suffisamment de connaissances dans un domaine font confiance aux « scientifiques » (surtout s’ils se sont regroupés pour signer un appel, le must), aux « services compétents », au « bon sens », à « tout le monde sait que »,…toutes les mythologies, tous les dieux qui font que si on ose se poser une question, on n’ est plus un esprit critique, comme autrefois, mais un crétin. Ne réfléchissez pas braves gens ou vous serez exclus. Allez voter mais pour le reste laissez, c’ est la chasse gardée des spécialistes, des  » scientifiques ». Sans un minimum de bagages le journaliste a des chances en toute bonne fois de se faire le rapporteur de choses erronées. L’ émission sur le cholestérol diffusée sur Arte récemment contenait un exemple type. Le cholestérol n’ y était pas dangereux et un spécialiste référent nous expliquait que les matières grasses saturées n’ étaient pas dangereuses, de ne pas préférer les instaurées, à preuve la graisse de canard et autres. Le problème c’ est que la graisse de canard au contraire ne contient qu’ approximativement un 1/3 de saturées. Réalisant ceci, comment puis-je faire confiance à ces « scientifiques » sur le reste. Font-ils parti d’ un lobby du gras? Faut-il aller vers la consommation du beurre plutôt que celle des matières grasses végétales? A partir de là, on peut se poser toutes les questions…

    Répondre
  4. J.J.

    L’Opinion Publique, personnifiée par le beau personnage de l’opéra bouffe de Jacques Offenbach « Orphée aux Enfers »est très facilement manipulable, c’est même sa principale qualité et sa raison d’être.

    Et ces temps-ci constituent une période faste pour les divagations de l’opinion publique, divagations favorisées par l’amateurisme de certains journalistes, de pseudo irresponsables philosophes en chemise blanche.
    En renfort, une cohorte de chiens de garde, s’assurant une situation de monopole et de confortables émoluments, prix de leur dévouement, profitent de l’occasion pour donner libre cours à leur hargne.

    On assiste de temps en temps à des « renversements d’opinions » dictés par des sages ou des savants auto proclamés, qui usent d’une notoriété dans un domaine précis pour émettre des opinions complètement moisies dans une discipline où ils ne possèdent parfois que des connaissances rudimentaires.

    Après le « haro sur le beurre ! », « vive les graisses animales ». De qui se moque-t-on ?

    « Courbe la tête, fier sicambre. Adore ce que tu as brûlé, brûle ce que tu as adoré ! »
    Ce n’est pas une nouveauté.

    Comment peut-on faire encore confiance à des scientifiques, quant on voit un ancien prix Nobel, usant de sa notoriété, faire une virulente critique des vaccins, au risque de provoquer des catastrophes sanitaires ?
    En me gardant bien d’être irrespectueux, je me demande, dans ce cas, comme aurait dit le « bon »La Fontaine, si les ans n’en sont pas la cause.

    Répondre
  5. JJ Lalanne

    Effrayant en effet. Je ne connaissais pas le « recours » à un prix Nobel pour attaquer la vaccination! Fin des années 50, début des années 60, nos profs qui avaient connu l’ occupation et le régime de Vichy, nous rappelaient sans cesse de ne pas croire qu’ une chose était nécessairement vraie parce qu’ elle était écrite (la télé n’ existait pas). Ça aurait besoin d’ être rappelé. Je me souviens d’ une étude qui montrait que les milieux les plus impliqués dans le prosélytisme sectaire étaient les milieux soignants, enseignants , gardiens d’ immeubles. Soit les gens qui avaient le plus de contacts. Autant dire que la bataille pour le développement de l’ esprit critique fait face à beaucoup d’ adversaires. Ne jamais se décourager et ne pas leur céder un pouce de terrain car une personne déjà convaincue aura beaucoup de mal à renier son passé.

    Répondre
    • J.J.

      « nos profs qui avaient connu l’ occupation et le régime de Vichy, nous rappelaient sans cesse de ne pas croire qu’ une chose était nécessairement vraie parce qu’ elle était écrite (la télé n’ existait pas). »
      Depuis Londres, Pierre Dac chantait sur l’air de « la Cucaracha  »
      « Radio Paris ment, Radio Paris ment,
      Radio paris est allemand »…

      Mes sources à propos de la vaccination :
      Voir sur Google Science et Santé :
      Vaccination : la dérive du professeur Luc Montagnier
      On trouve également d’autres articles dans la presse médicale sur le sujet, mais difficilement consultables pour les non profesionnels

      Répondre
  6. JJ Lalanne

    @J.J. Merci. J’ ai consulté les articles en question. C’ est effrayant. En plus maintenant, il fait même des conférences sur la mémoire de l’ eau, et autres élucubrations,… Comment un homme pareil a pu devenir un type aussi dangereux?
    Après les vies sauvées grâce à la découverte du virus du sida, combien va-t-il faire de victimes? Il ne s’ agit pas de dérapages mais de convictions, pire ennemies de la vérité que le mensonge (dixit Mélenchon mais je ne sais pas si c’ est de lui). Merci encore mais je pense que je vais avoir quelques difficultés d’ endormissement ce soir…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.