Discours ouverture rencontre de Gironde citoyenne

Merci à vous de votre confiance et de votre envie d’agir. Il est nécessaire vu toutes les réactions qu’a provoqué notre initiative de vous fournir le plus d’éléments vous permettant d’apprécier l’engagement que vous pourriez prendre en rejoignant à titre individuel Gironde Citoyenne. Vous êtes ici redisons le et je le répèterai sans cesse, en tant que citoyennes et citoyens, pas en tant que responsable de quoi que ce soit, pas en tant de représentante ou représentant de quoi que ce soit, pas en tant qu’adhérente ou adhérent à quoi que ce soit.

           En 2008 avec l’équipe de militantes et de militants, citoyennes et citoyens du Créonnais ou d’ailleurs, qui m’accompagne encore ce soir, nous n’avions certes qu’une ambition territoriale mesurée mais une volonté politique affirmée : rompre avec la dérive que nous sentions s’emparer de la vie sociale. Celle de l’abandon des valeurs démocratiques intangibles que sont le sens de l’intérêt général, l’engagement loyal pour des idées (éducation citoyenne, progrès et justice sociale, partage des richesses, fraternité humaine, liberté de la gestion locale, proximité entre élus et citoyens), la vertu du dialogue tolérant et constructif !

           Les aléas des engagements partisans des unes, des uns et des autres dans les campagnes électorales successives et le respect de l’engagement de ne pas fourvoyer Gironde Citoyenne dans des querelles ou des compétitions partisanes nous a conduits à ralentir la vie de notre Association et à la neutraliser en 2016 et 2017. N’empêche que nous avons toujours su rester ensemble, à dialoguer et de ne jamais avoir oublié que la citoyenneté consiste surtout à prendre une part active dans la vie de la cité en assumant les différences, les divergences, les concurrences

           Gironde Citoyenne n’a jamais été contre les partis pas plus qu’elle n’a jamais été l’émanation d’une parti. Elle a toujours été et demeurera un espace citoyen concret de dialogue constructif autour de l’action politique de proximité.

            Elle a été et restera ouverte à toutes celles et à tous ceux qui veulent y venir avec leurs convictions, leur expérience, leurs espoirs…

            Elle a été et restera un outil de promotion de l’éducation citoyenne populaire au vrai sens de ce qualificatifs

            Comme je vous le présenterai, dans quelques minutes, les statuts garantissent sa laïcité, sa volonté d’être unitaire, son indépendance et son caractère démocratique.

            Elle ne sera jamais partisane et ne se mêlera jamais des fonctionnements ou des rapports entre les partis. Ce n’est pas sa vocation et ça ne veut pas dire que nous ne respectons pas, loin s’en faut, celles et ceux qui s’engagent dans cette voie. Si nous sommes des militants ce n’est ici que de la citoyenneté !

            Je tiens à vous rappeler à cet égard, que nous sommes à ce jour seulement 15 membres fondateurs d’horizons différents, de parcours différents, de convictions différentes mais solidaires sur vos valeurs fondamentales. Ce sont ceux du canal historique qui témoigneront des raisons de leur engagement ; J’espère espère seront vite renforcés et soutenus par certaines et certains d’entre vous.

            Dans le contexte actuel de délitement du camp progressiste nous avons décidé sur ma proposition de relancer Gironde Citoyenne et d’élargir son champ d’action en lui donnant une assise départementale… et donc de participer à un mouvement ambitieux de reconstruction d’un espace progressiste où l’on pourra librement débattre, construire et agir dans un contexte marqué par l’intolérable montée d’idées extrémistes

            Gironde Citoyenne vous proposera rien d’autre que de participer à une patiente mais solide construction d’une troisième voie respectueuse des libertés, de l’égalité, de la fraternité, de la laïcité et de la nécessaire solidarité humaine. Vous êtes là parce que vous en êtes convaincus, si ce n’est pas le cas merci chaleureusement d’être venus mais vous nous ennuierez chez nous.

            Les résultats des Européennes que nous avions anticipés par notre volonté de relancer Gironde Citoyenne nous font plusieurs obligations :

  • renouer le dialogue direct d’abord entre nous et ensuite avec les électrices et les électeurs de Gironde ;
  • remettre la citoyenneté au cœur de l’action publique car c’est sur ses bases que nous pourrons appuyer et inventer les politiques sociales, environnementales, d’aménagement territorial de demain ;
  • relancer sur tous les territoires le véritable concept de l’action publique et lui donner un sens autre qu’électoral ;
  • renouer avec les fondements de l’éducation populaire sans laquelle les consommateurs ou les consommatrices passifs l’emportent sur les citoyennes et les citoyens conscients et actifs.

Dans ce contexte il me faut vous préciser en toute transparence car ce sera mieux ainsi que :

  • je ne suis et ne serai plus candidat à aucune fonction élective. Je ne participerai plus à l’action partisane ;
  • je ne suis plus depuis 3 ans adhérent d’un quelconque parti politique ;
  • je reste un élu local encore pour 20 mois, laïque, unitaire, indépendant et démocrate ;
  • je m’inscris résolument et je vous le dis franchement dans les orientations politiques portées par Jean-Luc GLEYZE et la majorité départementale autour de la solidarité humaine et territoriale ;
  • je quitterai ma responsabilité à Gironde Citoyenne si d’une manière ou d’une autre, dans notre espace et ses membres se mêlaient des enjeux électoraux.

            Mes chères et chers amis, Gironde Citoyenne sera ce que vous voulez en faire grâce à votre engagement durable dans un dialogue constructif tolérant.  Je sais par expérience avec celles et ceux qui m’entourent que c’est possible si l’on sait être respectueux les uns des autres.

            Notre objectif est à la fois simple et ambitieux : reconstruire ce que nous n’avons pas su préserver et maintenir nos valeurs au centre du débat démocratique et regagner la confiance perdue.

           J’y apporterai ce qu’il me reste comme espoir en la valeur du dialogue. Citoyennes, Citoyens avant tout ; Camarades si vous le souhaitez, demain ne sera plus jamais comme hier. Si vous ne le pensez pas restez devant la télé, réussissez-vous entre amis, passez votre temps à ressasser des rancœurs partisanes. Il nous faut en effet avoir le courage d’admettre que nous devons changer nos logiciels de pensée et nous ouvrir à la fois sur la réalité sans perdre de vue les valeurs républicaines. Gironde citoyenne veut vous donner envie de faire de la politique de proximité autrement, de lutter contre l’isolement, le repli sur ses certitudes qui guettent bien des consciences.