Comme chaque année, l’agence indépendante Standard &Poors a noté le Département de la Gironde après un examen objectif et attentif de sa gestion 2019.Pour la huitième année consécutive, le Département obtient la notation maximale : AA-(notation nationale) et A-1+ (notation locale) avec perspective stable. Elle place le Département de la Gironde parmi les collectivités locales les mieux notées de France.Ses arguments ?

« Le Département [de la Gironde] présente une stratégie budgétaire clairequi lui permettra de maintenir de bons indicateurs d’endettement ainsi qu’une situation de liquidité très favorables». Standard & Poors pense « que la qualité de la gouvernance et de la gestion financière permet de compenser en partie les contraintes du cadre institutionnel des départements ».La neutralité de cette agence, aux critères rigoureux, démontre la qualité et la maîtrise parfaite des dépenses départementales, ainsi que la bonne gestion du Département de la Gironde, dans une période où l’État vient prendre aux Girondins 12,8 millions d’€ pour combler son déficit abyssal de 2.300 milliards d’€, dont l’évolution croissante ne respecte pas les règles européennes.

Il le fait sous le prétexte fallacieux d’un dépassement supérieur à 1,2% de nos dépenses de fonctionnement, alors que sa propre croissance de dépenses atteint 2,6 % !

Un recours au Tribunal Administratif contre l’arrêté préfectoral est en cours et pourrait permettre au Département de démontrer le caractère absurde de ce qui apparaît comme une atteinte grave à la liberté de gestion des collectivités territoriales.

Rappelons que l’ensemble des dépenses 2019 du Conseil départemental a été voté par le Groupe Gironde Avenir qui a approuvé implicitement les priorités de la majorité départementale.

Toutes les politiques au profit des Girondines et des Girondins ont été maintenues voire augmentées.Malgré tous les obstacles dressés par l’État face à la politique solidaire, sociale, citoyenne et durable du Conseil départemental de la Gironde, la capacité à agir demeure profitable à l’économie girondine et à toutes les catégories sociales.