Chasse et pêche aux voix du FN : la nature UMP !

Depuis des mois, élection après élection, l’UMP se penche sur un type particulier de Françaises et de Français, considérés comme « respectables » et dignes de confiance : l’électrice ou l’électeur du Front National ! Tous les candidates et les candidats en difficulté ou auxquels il manque un petit coup de pouce pour sauver leur tête s’épanchent sur ces « gars de la Marine » qui se cachent dans la profondeur des campagnes. Ils tentent, au prix de contorsions idéologiques toujours plus impressionnantes, de les débusquer, de les attirer et surtout de les persuader qu’ils les aiment plus que tout autre individu détenant une carte d’électeur. Pour y parvenir, ils placent des miroirs dans lesquels ils diffusent des principes sensés allécher des vols « d’alouettes » écervelées. Les filets se referment aussitôt et permettent à des « affamés » de pouvoir de continuer à vivre.

Dans le genre, toutes les configurations sons bonnes. Certains chasseurs de voix FN préfèrent évoluer en terrain découvert. Ils affichent avec ostentation leur penchant pour ces oiseaux qui vont de l’extrême gauche à l’extrême droite en s’arrêtant de temps à autres pour une pause électorale sur une branche plus attrayante. En général, ce type de braconniers de la démocratie sévit dans des régions déterminées : bassin méditerranéen ou anciennes zones ouvrières du Nord. Mais il ya quelques francs-tireurs sans scrupules en d’autres postes, comme Garraud en Gironde. Il fait l’ouverture avant l’heure. « Une majorité des électeurs de l’UMP  et des électeurs du FN veulent un rapprochement. Qu’est-ce qui est le plus important pour la France ? Cette question, seule, doit nous guider. On devient pragmatiques ou on reste dans les blocages idéologiques ? », demandait-il, en indiquant que la Droite populaire « a un rôle important à jouer ». Selon Jean-Paul Garraud, « le pays est majoritairement à droite » mais « il existe un risque majeur de voir cependant tous les pouvoirs entre les mains de la gauche à la faveur de triangulaires mortifères pour la droite lors des prochaines législatives ». « Qu’on le veuille ou non, la dynamique est sur le FN depuis 2002″ et « aujourd’hui, il représente près de 20% de l’électorat, sans aucune représentation nationale », poursuivait le secrétaire national de l’UMP  à la Justice, en soulignant encore que « l’évolution du discours et le changement de président à la tête du FN accentuent cette évolution ». Il aura beau dire que ce n’était qu’un écart malheureux, car il avait dégainé un peu trop vite, ça ne changeait rien à la réalité de ses propos. Depuis, il était rejoint par bien d’autres nemrods spécialisés. Lionnel Luca, député de la Droite populaire, assure, quant à lui, qu’un accord national entre l’UMP et le FN pour les législatives n’est pas d’actualité, mais juge possible des accord locaux.  Non, mais pourquoi pas, un peu… Lionnel Luca, membre de la Droite populaire, « ne croit pas une seule seconde » à des alliances UMP/FN aux législatives de juin, mais elles pourraient toutefois avoir lieu, dit-il dans un entretien à Valeurs actuelles, au niveau local de façon « très marginale ».

Il y a aussi, depuis peu, le Maire (UMP) des Saintes Maries de la Mer qui y est allé de son couplet : « Il faut que les responsables de l’UMP regardent les choses en face, il faut que les ‘Parisiens’ sortent de leurs bureaux dorés, qu’ils arpentent les rues et les quartiers… Alors ils comprendront que l’UMP et le FN sont amenés à se côtoyer pour reprendre le pouvoir! ». Interrogé par l’AFP, le maire des Saintes-Maries-de-la-Mer a refusé d’évoquer à ce stade un éventuel désistement, convaincu qu’il ne figurera « pas en troisième position » au soir du premier tour. « J’attendrai le 10 au soir et sachez qu’on fera tout pour que Michel Vauzelle ne soit pas élu », a-t-il toutefois répété. Roland Chassain, Arrivé finalement troisième dans la 16e circonscription des Bouches-du-Rhône, a donc annoncé qu’il se retirait pour le second tour des législatives pour tenir sa « position » qui est « tous contre Michel Vauzelle » (PS), « Je me retire », a-t-il dit à l’AFP, ajoutant « laisser le choix aux électeurs de voter en leur âme et conscience ». Ce qui revient à appeler à voter pour le candidat FN. « Notre mouvement ne peut désormais ignorer certains thèmes fondamentaux que cette élection a mis en exergue et nous devons les aborder avec courage et détermination », a ajouté le maire des Saintes-Maries-de-la-Mer, sans en préciser la nature.

Enfin, il reste le meilleur pour la fin : Nadine Morano, véritable Diane chasseresse prête à tout pour exister. Comme à l’habitude elle ne fait pas dans la nuance.  » J’en appelle aux électeurs du Front National qui partagent nos valeurs, mes valeurs, à se retrouver sur ma candidature. » Voilà ce qu’a déclaré l’ancienne ministre, réputée pour sa démesure. Elle engage comme secrétaire nationale de l’UMP tout son parti en clamant : « Je n’ai aucun état d’âme a en appeler aux électeurs du FN. C’est pas une question d’accord, c’est une question de partage de nos valeurs ». Là, plus aucun doute. C’est on ne peut plus clair et c’est tout à son …déshonneur !

D’autres sont plus habiles. Ils se parent dans leur dignité quand on leur cause FN, utilisant des subterfuges comme l’anti-communisme outrancier et d’une autre époque. Tenez regardez les tweets de Yves de Ponton d’Amécourt, candidat UMP de la 12ème circonscription de la Gironde. Ne croyez surtout pas que ce soit de l’humour, mais c’est un hameçonnage digne d’un pêcheur en eaux troubles de couleur brune.C’est simplement plus habile que Morano et ses rabatteurs, mais c’est de la même veine. Et pendant ce temps, Copé, Fillon, Juppé et consorts pratiquent le « ni… ni… », jeu de faux-culs qui condamne la République à moyen terme, car il repose sur des intérêts personnels et jamais sur des valeurs fondatrices. En ce sens, Bayrou mérite le respect !

3 réflexions au sujet de « Chasse et pêche aux voix du FN : la nature UMP ! »

  1. Une seule fois dans ma vie j’ai voté à droite : c’était au 2è tour de la présidentielle 2002 en introduisant bien à regret dans l’urne un bulletin au nom de Chirac pour l’aider à battre le borgne fasciste de St Cloud. Aujourd’hui, je ne recommencerais sûrement pas : je resterais chez moi plutôt que d’apporter ma voix à cette UMP sans honneur, puante et nauséabonde.

  2. Oui, tout cela est pourri, mais ces braves politiciens ne font que courir après leurs électeurs qui sont, eux, majoritairement pour un accord avec le FN!!!
    Le peuple français se radicalise, les vieilles haines rentrées d’antan se montrent désormais au grand jour, on peut même se proclamer « Français et fier de l’être, moi Monsieur! » en toute impunité… On dirait même que c’est à la mode…
    Mais pourquoi cette phrase: »Ils affichent avec ostentation leur penchant pour ces oiseaux qui vont de l’extrême gauche à l’extrême droite… » Cela semble nous mettre dans le même panier que la blondasse, nous qui défendons l’exact opposé!!!!!

Les commentaires sont fermés.