Le belvédère du bistrot des copains (1)

Quelques dizaines de mètres à pied pour plonger dans un bain irremplaçable, donnant son véritable sens à la vie. Je me sens tellement bien assis au milieu des autres, des touristes étrangers qui scrutent cette micro-société du « Café des copains» juste à coté de la Mairie avec le regard étonné d’un entomologiste découvrant une espère en voie de disparition.
article placeholder

Le pays des fourmis motorisées

Ils sont partout ! On n'a pas intérêt à s'endormir pour traverser avec plus ou moins d'appréhension la nuit vietnamienne ou une journée laborieuse. On entend à peine leur vrombissement et les plus dangereux son... Lire la suite...