Philippe, instituteur et laboureur de Gironde

Philippe Madrelle a laissé quelque part j’en suis certain, dans une enveloppe blanche, lui, l’instituteur, fils de l’école publique, la fable du laboureur comme testament politique. Elle s’adressera à celles et ceux à qui il a appris à labourer ou surtout à celles et ceux qui ont refusé l’exigence de ce travail. « Travaillez, prenez de la peine : c’est le fonds qui manque le moins ».

L’eau risque bien de manquer

les ressources en eau potable ou au moins en eau utilisable par l'homme se trouvent dans les nappes dites profondes. Or la situation devient extrêmement préoccupante sans que la population en ait conscience puisque cette ressource est invisible.

Maintenant il faut mériter la confiance

Notre objectif est à la fois simple et ambitieux : reconstruire ce que nous n’avons pas su préserver et maintenir nos valeurs au centre du débat démocratique et regagner la confiance perdue.

Toujours faire vivre le progrès par le dialogue

Notre seule volonté est de rassembler dans la diversité, dans la tolérance et le respect les citoyennes et citoyens ouverts au progrès, à la justice sociale et environnementale et à la vie démocratique sous toutes ses formes