Le service public de santé résiste à la dépression

L'hôpital souffre mais reste encore, à Bordeaux, une réponse publique exceptionnelle. On n'y ressent pas l'odeur du fric à tout prix. Le service public reste un patrimoine que nous voyons disparaître sous les coups de boutoir de ce monde financier obsédé par les chiffres et oublieux des missions essentielles de protection de l'Homme. Et pourtant... on l'étrangle !