HISTOIRES D'ETE

L’orage, un son et lumière du tonnerre

Sur l’écran noir d’une nuit blanche ou « américaine » qu’il est doux de s’offrir une œuvre sophistiquée du cinéma d’épouvante ! Il y a même une certaine jubilation quand, au cœur d’une chambre pas forcément jaune, mais rendue mystérieuse par la profondeur d’une nuit d’encre, des flashes puissants éclaboussent l’espace

Lire la suite