La proximité fout le camp dans l’indifférence

indifferenceLa tempête aura au moins un avantage : mettre en évidence les vertus de la proximité et plus encore  les dégâts qui lui ont été causée depuis une décennie. Personne n’osera élever la voix car c’est devenu trop dangereux mais pourtant une catastrophe telle que celle de 99 aura simplement servi à démanteler le service public et à le rendre encore moins efficace. Et brutalement les citoyens, face à la réalité, en découvre les aspects pervers mais avec indifférence car seul leur sort personnel les préoccupe! Les Maires livrés à eux-mêmes sur les territoires constatent alors jusqu’à la prochaine fois, avec un brin de lucidité, qu’ils sont comme des trapézistes sans filet ! Et ce n’est pas une contestation partisane mais tout bonnement un triste constat.

Sur les routes les arbres tombent : plus de DDE pour les dégager et il appartient au Conseil Général (que l’on va dépecer et fusionner) de mobiliser les troupes que l’etat lui a transféré sans les moyens pour les mettre en oeuvre. Si rien n’est fait : allez donc voir votre conseiller général mais surtout pas l’Etat qui bien que responsable de la sécurité routière (pensez aux radars) laisse aux autres le soin de l’assurer. Si l’arbre a chuté sur une route communale appelez votre Maire même si celui-ci n’a pas le moindre employé et le moindre matériel pour libérer la voie. Il existe aussi les sapeurs pompiers qui viendront s’il y a une menace pour les personnes mais… c’est le Conseil Général et les communes qui paient. Et partout aux manettes l’Etat qui régit, ordonne, réglemente…

Si vous avez froid chez vous sans chauffage téléphonez dans les mairies ouvertes car le Préfet a intimé l’ordre aux… …Maires de vous accueillir dans des milieux collectifs… chauffés! Facile quand ils n’ont pas d’alimentation électrique! Si vous n’avez pas d’électricité allez donc demander à votre Maire s’il a des informations qui lui sont impossibles à obtenir car le cellule dite de crise est inaccessible et les interlocuteurs d’EDF n’ont aucun pouvoir pour répondre à votre attente. Par exemple sur… Créon il nous faut donner un délai de un à six jours aux familles car personne ne sait quand apparaîtra une voiture d’un technicien. Hier soir j’en ai accompagné un une partie de la nuit car il avait un téléphone portable qui ne passait pas, plus de radio et nous avons donné 47 coups de téléphone avec le mien pour faire rétablir une partie du courant sur la commune. Il n’y avait pas assez de monde au centre de régulation pour répondre à nos appels.

Si vous avez des personnes âgées et que vous vous inquiétez de leur situation précaire, l’Etat tout puissant vous répondra qu’elles peuvent manger froid durant plusieurs jours, vivre sans éclairage dans leur chambre et se réchauffer dans une pièce collective. Les groupes électrogènes sont réservés à ceux qui sont encore plus malheureux car non dotés d’aucun moyens de sécurisation de leur vie quotidienne, c’est à dire qui résident dans des EHPAD non conformes à la législation édictée par l’Etat! Si une école n’a pas de chauffage, ce n’est pas grave… ce qui compte c’est que le Maire certifie que la toîture est en bon état et face venir un organisme agréé payant sur les deniers publics pour le vérifier. Lundi, si un établissement scolaire est fermé par arrêté préfectoral, aucune obligation d’assurer un service minimum alors que jeudi, jour de grève il faudra sauver les soldats « parents » en perdition pourtant prévenus à l’avance. Comprenne qui voudra! Du mépris total pour les élus locaux qui se sont décarcassés à remettre leurs écoles en état!

Seulement… 12 agents ERDF étaient déployés hier soir sur la Gironde pour sécuriser des milliers de points dangereux. Mais qui a été solidaires des employés d’Edf qui se sont battus contre la « privatisation démantèlement » de la plus belle entreprise nationale qu’avait la France. Qui connaît la différence entre EDF, ERDF et RTE qui ne fonctionnent plus qu’avec des entreprises privées sous-traitantes à prix d’or ? Aucune coordination, des standards débordés, des renforts venus de nulle part et méconnaissant totalement le terrain et les lieux, une absence flagrante de moyens matériels (les groupes électrogènes sont rares, les nacelles sont à louer…) car très éloignés des lieux où les interventions étaient réglables en quelques minutes : la télé ne vous en parlera pas car ce serait inutile personne ne le croirait !

De moins en moins nombreux les fonctionnaires de l’Etat se contentent désormais de pratiquer le jeu de la patate chaude. Au bout de la ligne toujours le même : le maire! Il apprend par les médias que les écoles sont fermées alors que quand c’est lui qui le décide pour une journée de grève il est sanctionné. Il subit en permanence! Il récolte les problèmes et doit les assumer avec constance, efficience, dynamisme et opiniâtreté. La seule chose qui peut le sauver, c’est qu’il soit adhérent à l’UMP car il aura la chance de recevoir le Président de la République et donc de voir débarquer à l’aube les équipes que ses collègues ont réclamé en vain! Dans le fond la seule proximité qui vaille c’est celle que l’on peut avoir avec les personnalités qui aiment bien se faire du gras médiatique sur le malheur des autres. Pour la seule qui vaut, celle du suffrage universel et du travail au service des autres, elle « fout le camp » mais on ne s’en rendra compte que quand ce sera trop tard !

Cellule de crise mairie de Créon : Tél : 05 57 34 54 54

Centre de secours  : Tél : 18 (5, rue Georges Brassens 33670 Créon)

5 réflexions au sujet de « La proximité fout le camp dans l’indifférence »

  1. SUIS SIDERE PAR LES INFORMATIONS DONNEES PAR LES RESPONSABLES D’ERDF

    EN 1999 IL A FALLU 3 SEMAINES DE TRAVAUX 7/7 ET 12 à 18h par jour pour remettre l’ensemble des usagers dans les landes.

    Aujourd’hui tout est différent, avec la privatisation d’EDF et les usagers ne sont pas tous à EDF.
    Les services de dépannages sont démantelés
    St Sever, Roquefort, Hagetmau, Soustons, Tartas, Capbreton n’existent plus…c’est autant de moyens de proximités en moins.
    Morcenx et Parentis et Dax et Mont de Marsan sont en effectifs à flux tendus.
    Les retraités d’EDF ne font plus partie de l’entreprise et ne peuvent plus apporter leurs aides comme en 1999.

    Il est à craindre malheureusement que les délais risques d »être beaucoup plus long qu’en 1999, et, ça les populations doivent le savoir…
    Les responsables; LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS QUI SE SONT MIS A GENOUX DEVANT LES INJONCTIONS DE L’EUROPE « MARCHANDE »
    Un ancien agent EDF

  2. La poste, Edf, la Sncf, etc…bientôt l’Ecole et pourquoi pas l’armée. Ayons une pensée pour nos services publics disparus et enterrés dans l’endormissement général.
    N’accusons pas les médias, ce ne sont pas eux qui votent mais nous.
    Si nous connaissons cette situation, c’est parce-que nous l’avons acceptée. Quand j’entends les gens qui ralent après la fin des services publics je leur dis: c’est vous qui l’avez décidé, en laissant faire des hommes politiques que vous avez élus et qui avaient pourtant annoncé la couleur du chacun pour soi avant.
    Kevin

  3. C’est bien vrai que la proximité fout le camps. J’habite un hameau de Créon et depuis samedi, je n’ai plus d’électricité avec tout ce que ça suppose : plus de lumière, plus de chauffage (11° ce matin à l’intérieur), plus d’eau chaude, plus de lave-linge etc. Je me suis ruiné en téléphone pour joindre ERDF, mais toujours pas rétabli. Et tout comme en 1999 d’ailleurs, personne de la mairie n’est venu voir s’il existait des coupures isolées. C’est chouette la proximité.

  4. Même si le canton de Créon a été rétabli assez vite il est vrai que des communes entières restes isolées je pense aux habitants de CURSAN où malgré l’acharnement que déploient le Maire et son Conseil ce matin encore la commune est dans l’obscurité. Nous qui avons retrouvé le confort n’hésitons pas à tendre la main proposons nos douches machines à laver et autres services. Laissez un message pas le biais de ce blog si vous avez besoin de mon aide.

  5. Je viens d’appeler la cellule de crise de Créon pour essayer d’avoir des infos sur une éventuelle date de rétablissement : « nous c’est Créon, on ne sait pas pour Cursan ». Alors c’est ca la communauté de commune…

Les commentaires sont fermés.