IRAK : LES RACINES DU MAL

Un mythomane serait à l’origine de l’invasion américaine en Irak. Selon la désormais célèbre émission d’investigation 60 minutes (depuis que Nicilas Sarkozy  a abandonné sa présentatrice en plein interview) , qui passera sur CBS aujourd’hui, Rafid Ahmed Alouane a inventé de toute pièce ce qui fut la principale raison invoquée par Washington pour déclencher la guerre en Irak : la fabrication par Sadam Hussein d’armes de destruction massives.
 » Pour doper sa demande d’asile et se donner de l’importance, Rafid Ahmed Alouane a dit à des responsables qu’il était un ingénieur notoire spécialiste de la chimie et qu’il avait dirigé un établissement, à Djerf al Nadaf, qui fabriquait des armes biologiques mobiles « , lit-on sur cbsnews.com. Il est même allé jusqu’à dire que douze chimistes avaient été tués accidentellement par ces produits chimiques dans l’usine. Sa thèse était crédible, d’autant que sa brève expérience dans une usine près de Bagdad lui a permis de fournir des descriptions réalistes. Mais celui qui est surnommé « Curve Ball » par les enquêteurs n’était en fait qu’un piètre étudiant en ingénierie, arrivé en 1999 en Allemagne. Une université confirme l’avoir eu comme étudiant, mais précise qu’il a rapidement écopé de mauvaises notes.
Mais l’histoire ne s’arrête pas là : Bob Simon, le journaliste qui a enquêté pendant deux ans sur cette affaire, a également découvert que  » Rafid Ahmed Alouane était non seulement un menteur, mais aussi un voleur « . Il dit en effet avoir retrouvé un mandat d’arrêt visant l’imposteur, relatif à un vol commis dans les locaux de l’entreprise de production TV Babel, à Bagdad, où il a travaillé.
Pire : selon Bob Simon, les Etats-Unis ont utilisé l’argument des armes biologiques tout en sachant que leur existence n’était pas démontrée. En effet, 60 minutes s’est procuré copie d’une lettre que des responsables des services de renseignements allemands, qui doutaient de Rafid Ahmed Alouane, ont envoyée au directeur de la CIA de l’époque, George Tenet, soulignant le manque de preuves appuyant la thèse du présumé chimiste. Georges Tenet dément avoir reçu un tel courrier. Tyler Drumheller, un ancien membre de la CIA reste pour sa part  » certain «  qu’il a lu cette lettre, mais que ce n’était pas  » ce qu’il voulait voir « .
Toujours est-il qu’après avoir enfin été autorisée à interroger Rafid Ahmed Alouane, la CIA  » l’a confronté à des preuves démontrant que son histoire ne pouvait pas être telle qu’il la décrivait « . Plus tard, mais avant la chute de Bagdad,  » des inspecteurs ont fouillé l’usine de Djerf al Nadaf et n’ont trouvé aucune preuve de la présence de produits biologiques « , souligne le documentaire. Sur place, aucune arme de ce type n’a été retrouvée par l’armée américaine.
Pourtant, l’invasion américaine en Irak a bel et bien eu lieu, et depuis 2003, près de 80 000 civils irakiens sont morts, selon les chiffres officiels de septembre, auxquels il faut ajouter près de 4 000 morts dans les rangs américains. Aujourd’hui, « Curve Ball », l’informateur, est en liberté. Selon le site de CBS, il vit probablement, en toute quiétude, en Allemagne sous un faux nom. Affligeant. Dramatique. Inconcevable !  » Les guerres ce sont des gens qui ne se connaissent pas et qui s’entre-tuent parce que d’autres gens qui se connaissent très bien ne parviennent pas à se mettre d’accord «  Il faudrait bien en revenir à cette appréciation de Paul Valéry et penser un peu à ces hommes, ces femmes, ces enfants disparus parce qu’un homme qu’ils ne connaissaient pas est allé vendre un motif de guerre à Bush qui voulait récupérer le pétrole irakien. A une semaine des cérémonies du 11 novembre il n’est pas inutile de le rappeler.

Ce contenu a été publié dans pARLER SOCIETE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.