J'ASSUME…LA POLITIQUE !

Désormais, dans la vie publique, quand vous ne savez pas comment vous sortir d’une mise en cause de votre action ou de vos prises de position vous avez un moyen infaillible de vous défendre. Il ne s’agit pas d’engager le dialogue ou de tenter de justifier votre action mais beaucoup plus efficacement de lancer une phrase courte mais magique qui met fin à toute poursuite de l’offensive adverse :  » c’est de la politique ! «  Ainsi vous mettez en place le bouclier qui doit vous défendre de tout reproche.

En effet on considère dans notre France profonde que  » faire de la politique  » constitue un acte malveillant, avec des arrrières-pensées peu recommandables. Un homme beaucoup plus qu’une femme qui «  fait de la politique  » est considéré comme un agitateur partisan qui agit contre l’intérêt collectif. Une sorte d’exploiteur masqué d’un système social dans lequel on évoluerait sans pris de position reposant sur des idées. Je vais beaucoup décevoir certaines et certains d’entre vous : je fais de la politique. Et pire que tout : j’en fais tous les jours en toute connaissance de cause. Il est parfaitement impossible de ne pas en faire sauf quand on est… ministre. Par exemple la ministre de l’Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a estimé que les opérations de blocage d’universités, qui concernaient dix d’entre elles mercredi, étaient « d’abord des blocages politiques. Moi ce que je crains aujourd’hui, c’est que les blocages soient d’abord des blocages politiques », a-t-elle dit. Bien évidemment il serait étonnant qu’une revendication sociale quelle qu’elle soit n’ait pas un caractère politique.

Si l’on se fie au petit Robert est « politique » tout ce qui relève de la « cité, du gouvernement de l’Etat ».

C’est-à-dire en fait tout ce qui a trait à la gestion, du local au mondial, dans le cadre de la vie sociale. Il est certain que la très grande majorité des citoyens ne considèrent malheureusement pas qu’il y a derrière chaque décision prise par un élu une « volonté politique » réelle et que prétendre le contraire c’est effectuer un amalgame qui finira par être fatal à la République !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.