Mobilisez-vous c'est déjà la rentrée !

manif_profsLa prochaine rentrée scolaire est déjà dans les cartons ou, au moins, sur les ordinateurs des responsables qui se doivent de la préparer bien avant la fin du premier trimestre de l’année civile. La moulinette des statistiques va débuter et il va en sortir pour les territoires des mesures dites de « carte scolaire ». En fait on va tenter de mettre en adéquation les volontés gouvernementales de disparition de 13 000 postes avec les besoins du terrain. Le reste relève de la croyance pure ou de la langue de bois ! Pas une famille du canton qui peut considérer qu’elle n’est pas concernée en cette période !

Dans les écoles le verdict se traduira probablement en Gironde par une « prévision » de 70 à 80 postes avec de nombreux ajustements sur des postes réputés annexes comme les titulaires remplaçants, les Rased, les rares emplois encore mis à disposition… On effectuera un ratio d’encadrement global qui démontrera que, dans le fond, le résultat n’est pas si catastrophique que les syndicats ou les parents d’élèves les plus motivés voulaient bien le clamer. Le culte du ratio l’emportera sur la réalité locale et des situations méritant un autre sort qu’une simple division. Il déchaînera la vindicte des parents dans les communes ou les quartiers concernés durant quelques jours puis on passera à autre chose sans se rendre compte que c’est le traitement global qu’il faut condamner politiquement (quel mot horrible pour des parents… réputés « indépendants » et surtout « non citoyens » ou « non contribuables ») et non pas les pilules amères distribuées à l’un, ou à l’autre. En fait c’est la mise en perspective d’un ensemble de mesures qui constitue avant cette apparition des particularismes locaux la priorité absolue de celles et ceux qui demeurent attachés à une certaine idée du système éducatif.

Cet effort d’information relève des élus de tous niveaux. Ils doivent s’emparer, n’en déplaisent aux tenants de l’apolitisme béat, de l’avenir de leurs écoles ou de leur collège pour tenter d’informer et de convaincre. Toutes les manifestations de rues ne dissimuleront pas le déficit criant en matière de prise de conscience de la réalité du danger. Il est devenu indispensable qu’avant le printemps toutes les familles sachent ce qui attend leur enfant durant sa future scolarité… Libre ensuite à elles d’en tirer les conséquences. Tous les clignotants sont au rouge mais il demeure de bon ton de les ignorer pour se rassurer ou de détourner la tête en clamant que « tout ça c’est politique et moi, monsieur je ne fais pas de politique ! ».

Martine Faure, Députée de la 9° circonscription, qui vit toutes les semaines à l’Assemblée nationale les réalités des réformes et qui peut donc en connaître les effets ultérieurs a donc souhaité prendre en mains l’information directe des citoyennes et citoyens des territoires qu’elle représente, préoccupés par autre chose que la longueur des frites à la cantine, l’espace disponible dans la cour de récréation, les horaires de la garderie ou le stationnement des autobus. Elle invite toutes celles et ceux qui ne veulent pas se laisser « enfumer » et qui souhaite défendre réellement l’avenir de leurs enfants à une première rencontre débat à Langon (centre culturel des Carmes) ce jeudi 22 janvier à 20 h 30.

Pour le canton de Créon elle participera à un moment d’échange autour notamment du devenir des écoles maternelles le jeudi 6 février prochain à 19 h dans la salle citoyenne de l’Hôtel de ville de Créon en compagnie de Françoise Cartron, sénatrice de la Gironde, qui a pris en mains ce dossier et qui mène la bataille au Sénat, dès cette semaine sur l’éducation. Je serai présent à ces deux rendez-vous !

Nous avions promis une présence des élus, un dialogue direct, une information aussi large que possible et nous tentons solidairement de tenir ces engagements. Avec l’espoir que ces démarches éviteront des procès d’intention toujours latents quand dans quelques semaines sera publiée la liste des « victimes »… et que viendront les appels au secours !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Mobilisez-vous c'est déjà la rentrée !

  1. PIETRI Annie dit :

    Certes, il faut que les parents d’élèves s’associent aux efforts des enseignants et des élus pour s’opposer à la régression indigne de l’enseignement que ne manquera pas d’entraîner la mise en oeuvre de la réforme préparée par le Ministre Darcos. Pour cela, il faut qu’ils comprennent bien ce qui se prépare, il faut qu’ils aient d’autres informations et d’autres explications que les discours lénifiants qui leur sont prodigués par la télé et les journaux, il faut qu’ils sachent ce que le pouvoir actuel entend faire de l’Ecole Publique.
    Et ce ne peut être qu’une excellente initiative de la part des élus, sénateurs, députés, conseillers généraux, ou maires, de fournir toutes les informations sur les débats au Parlement, et toutes les explications permettant aux citoyens d’avoir une approche réaliste et complète des problèmes que soulève cette réforme, qui s’appliquera à la prochaine rentrée….
    Et ce jour-là, lorsque les suppressions de postes, et autres « aménagements » seront intervenus, il sera trop tard pour réagir.
    Il faut absoluement que tous les citoyens soutiennent ces initiatives d’information, et que tous ceux qui se sentent concernés par le devenir de l’Ecole soient présents à Langon et à Créon pour participer à ces réunions-débats.

  2. Laurent dit :

    merci de ce que vous faites pour la défense de l’école, des enseignants, des enfants et des parents d’élèves.

  3. Anonyme dit :

    ce blog est réussi, en plus c’est moderne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.