On n'aurait pas oublié le vélo ?

Vélo en Créonnais

Vélo en Créonnais

COMMUNIQUE DE PRESSE


Pour un plan de relance efficace,

le vélo est indispensable


Lors de son passage éclair à Bordeaux le Ministre en charge du plan de relance a promis à ses interlocuateurs pourtant passionnés par le développement durable des crédits pour l’automobile (rocade) pour le frêt ferroviaire mais rien sur les déplacements alternatifs qui attendent des fonds pour structurer des réseaux (voies vertes, pistes cyclables, Point relais Vélo, réparations…).

C’est révélateur de la portée du Grenelle de l’environnement ! Le Club des villes et territoires cyclables propose des mesures concrètes pour que le vélo participe efficacement au Plan de relance élaboré par le Gouvernement, Plan dont l’impact, outre l’ampleur des crédits budgétaires alloués s’élevant à 26 milliards d’euros, sera lié à la rapidité de sa mise en œuvre.

Jean-Marie DARMIAN, président du Club des villes et territoires cyclables, maire de Créon, a rappelé que « le vélo, outil au service de l’aménagement durable de nos territoires, non seulement peut, mais doit participer à la relance de l’économie par l’investissement. Comment ? Par la dynamique de son développement actuel, grâce au fort potentiel de son utilisation comme service à la mobilité et comme agent du développement touristique local, il est un outil dont ne doit pas se priver le Gouvernement dans ses efforts pour lutter contre la crise économique et la récession ».

Avec Serge LEPELTIER, premier vice-président du Club des villes et territoires cyclables, ancien ministre, maire de Bourges, ils ont sollicité un entretien avec le ministre en charge de la mise en œuvre du plan de relance, Patrick DEVEDJIAN.

Le concours de l’Etat doit notamment porter sur :

—> la réalisation d’infrastructures cyclables, en et hors agglomération,

—> le stationnement des vélos (domicile, lieux de travail, écoles et universités, gares),

—> la prise en compte systématique du vélo dans les écoquartiers,

—> le développement des nouveaux services (locations, libre service, entretien et réparation).


L’accélération du développement massif du vélo dans ce contexte offre l’occasion d’encourager une nouvelle économie post-pétrolière à se développer, mais également de flécher la relance vers des investissements en faveur du développement durable, de nature à soutenir des choix structurants en faveur de la mobilité alternative, de la santé et de la protection de l’environnement.

Le vélo, économe et respectueux de l’environnement, peut jouer un rôle actif dans le changement de cap qui est demandé à la collectivité, et à chacun, dans ses modes de vie et de consommation et en faveur d’une croissance plus durable et plus équitable.

Communication presse : Claude Lisbonis Communication / CLC

T. +33 (0)1 42 02 17 40 / 06 20 67 18 66 — c.lisbonis.com@wanadoo.fr

Le Club des Villes Cyclables, créé en 1989 par 10 villes pionnières,

regroupe aujourd’hui plus de 1 000 collectivités – villes, agglomérations, régions.

www.villes-cyclables.org

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.