N'Y VOYEZ SURTOUT PAS LE MAL !

Impossible d’accorder la moindre confiance à des médias essentiellement préoccupés par les ragots, les secrets d’alcôves, les scandales montés en épingle, non vérifiés, avec l’irrésistible envie de se payer de l’élu. Surtout s’il est de gauche. Il faut boucler les pages le plus vite possible, et s’il le faut, inventer des vérités qui n’existent pas. Chaque fois, la vérité en sort grandie!
Ce matin, le quotidien qui fut républicain (Sud-Ouest), publie par exemple, dans sa rubrique indiscrétion, le sommet de ce qui peut se faire dans le genre, un modèle de la malhonnêteté intellectuelle. Durant 21 ans, j’ai participé à la vie de ce journal que je ne reconnais plus, tellement il vire au torchon, avec des approximations, des complicités évidentes et plus encore une chasse aux élus de gauche de plus en plus constante, sur la base de scoops réputés scandaleux!
En effet, une journaliste se permet d’écrire sur le voyage, strictement privé, entre amis, que je viens d’effectuer avec mon épouse pour les premiers jours de congés pris hors de Créon et de la vie publique depuis… 16 mois. Quelques lignes, avec une belle photo, pour signaler au lecteur qui fait confiance à ce genre de journalisme que j’étais « en voyage d’étude du Conseil Général », que j’étais parti pour « 12 jours » et en « Roumanie » s’il vous plait, en tant que « Président du Conseil départemental du Tourisme » et « Maire de Créon ». Bien évidemment, l’auteure de ces insinuations, toutes fausses, affirme qu’elles sont dénuées de toute arrière-pensée… Ce n’est que pour mon « bien » que ces approximations ont été relatés en première page ! Le mal est fait maintenant et il a été fait intentionnellement !
D’abord, parce que ce n’était pas un « voyage d’étude » (suivez mon regard : ce « pourri » se fait payer ses voyages par le CDT ou le Conseil général, avec l’argent du contribuable) mais un voyage personnel réglé à l’agence de voyages (1). Ensuite je n’étais pas… en Roumanie du tout, et je suis parti 7 jours, en Hongrie, en Slovénie et en Tchéquie. Enfin, et c’est la bouquet, je ne vois pas ce que la référence à mes fonctions électives (suivez mon regard : un élu de gauche continue à abuser de ses fonctions !) apporte à une information du domaine strictement privé. L’auteure prétend que ce n’est absolument pas grave, et que je vois le mal partout, sauf que ce ramassis de contre vérités ne pose aucun problème déontologique.
Le Président du Conseil Général et mes collègues du conseil municipal, les élus du CDT ont particulièrement apprécié ces quelques lignes qui, à travers moi, mettent en cause la gestion de la collectivité à laquelle ils appartiennent ! Mais c’est sans arrière-pensée ! Je vous annonce le même type d’article pour demain car ce n’est pas encore fini!
On me promet en effet, dès ce vendredi, un article encore plus pervers mêlant mon nom à un conflit interne à l’association d’insertion REV, de telle manière que je sois un peu plus enfoncé ! L’utilisation d’un conflit larvé depuis plus de 2 ans, comme il en existe dans des centaines d’associations et des milliers d’entreprises, qui va déboucher sur un cinq colonnes en pages…départementales, visant à sous entendre que ma campagne électorale cantonale n’était pas si propre que ça, alors que par jugement en date du 18 juillet 2008 (le premier de la Gironde), la Commission de vérification des comptes, si sourcilleuse sur toutes les pièces fournies, a validé l’ensemble des documents, dont la facture de 152 euros qui pose tant de problèmes de conscience citoyenne à une seule personne (2). Dérisoire !
Peu importe, un peu de « Darmian » dans le texte enrichira le papier, écrit en mon absence, par un journaliste que je n’ai jamais rencontré ! Une « affaire » qui aura les honneurs des pages départementales demain matin ! Ouf, les pages seront bouclées à temps! Mais rassurez-vous, il n’y a aucune arrière pensée politique, puisque l’association en question n’a qu’une vocation strictement locale ! N’y voyez surtout pas le mal ! On n’a rien d’autre pour le journal de demain… qui est formaté à l’avance (3)
Jamais je n’aurais pensé en arriver là un jour. Que l’on ne vienne pas me parler « d’éthique » ou « d’indépendance », de « pressions inadmissibles », ou de manipulations. Ce matin j’ai honte. Tout simplement honte ! Pas pour moi, mais pour une profession à laquelle j’ai appartenu temporairement! En tous cas, je vais envoyer un bouquet de roses… à la personne qui a trouvé ces deux « scandales » du siècle à se mettre sous la plume en période creuse de vacances. Celles que Sud-Ouest avait déjà vues par milliers, lors de la venue au Conseil Général de Rober Badinter !
Mon voyage personnel de 1850 euros, payé sur facture n° 2009/010501 à « Puzzle Evasions », à Mérignac (05 56 13 14 04) Jugement de la CNVCDP en date du 18 juillet 2008 sans une seule remarque sur la véracité et la qualité des comptes faits par la mandataire financier et vérifiés par un expert comptable.
L’article sera signé d’une personne que je n’ai jamais rencontrée, qui ne m’a présenté aucun des documents supposés, qui ne m’a demandé aucun de mes documents et que je n’ai pas eu personnellement au téléphone, en raison peut-être de mon voyage d’études en… Roumanie !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à N'Y VOYEZ SURTOUT PAS LE MAL !

  1. Richard RADUCANU dit :

    Calomniez, il en restera toujours quelque chose. Une presse aux ordres d’un état UMP personnalisé par un élu local à la recherche d’un nouveau destin national, cela ne peut déboucher que sur le tir à vue de tout ce qui peut représenter une opposition solide. On peut aussi interprêter l’attaque comme une attention particulière envers un élu de gauche disponible et compétent, impliqué chaque jour sur son territoire. Bref, il faut couper les têtes qui dépassent. Mais il est clair que la déontologie n’étouffe pas la rédaction de Sud-Ouest.
    Par contre, Jean-Marie, tu aurais pu aller en Roumanie aussi!…

  2. GARNIER D. dit :

    N’oublions pas le redécoupage électoral qui ferait de Créon la capitale de la 12ème circonscription de Gironde. Et qui peut à gauche être une tête de liste ?
    Avant qu’elle ne se déclare il faut la salir, l’humilier aux yeux des électeurs.
    C’est la technique classique de la droite! Je crains même que ce ne soit que la première d’une longue série d’ici à 2012. Il faudra s’armer! Quant au journal « Sud-Ouest », sa dépendance n’est plus à démontrer.

  3. E.M. dit :

    Je n’arrive toujours pas à acheter ce « journal »… Quand j’y arrive, très rarement, je n’y lis rien de bien intéressant… Au mieux, quelques histoires de chiens écrasés… Je sais bien que ceux qui sont dans la vie politique locale sont bien obligés de tenir compte de son existence et donc de l’acheter pour y jeter un coup d’oeil rapide au cas où… Mais les élus de gauche, ceux qui sont capables de décider si telle ou telle collectivité locale ou association doit rester abonnée ou non à ce torchon, ne pourraient-ils pas rencontrer le PDG de SO pour lui expliquer qu’il devrait, s’il tient à la survie de son journal, faire attention de ne pas tomber dans la caricature d’un journal de droite ?!!?
    Allez, CG, CR, Mairies, ne renouvelez pas votre abonnement, ce journal ne le mérite pas ! Et désolé pour ceux qui y travaillent le plus honnêtement possible. Il faudrait les aider à en créer un nouveau qui respecterait enfin les règles du journalisme.

  4. C’était écrit … et ce matin le journal a été à la hauteur … mais comme vous pourrez le lire point d’inquiètude … Le Maire de Bordeaux « est plus détendu et détaché que jamais ». Allez sans commentaire … Je vais relire Audiard : « Gouverner ne consiste pas à aider les grenouilles à administrer leur mare ! »

  5. GREL Suzette dit :

    Tu dois déranger vraiment et je ne crois pas qu « ils » puissent t’atteindre en profondeur.
    Tes valeurs sont jalousées et ce genre d’article fait plaisir aux envieux mais laisse dire….en temps voulu la vérité fait surface.
    J’espère que pour créer un peu plus de rage, tu as fait un beau voyage serein.

  6. julien dit :

    On lis beaucoup de choses tres interessantes dans votre blog monsieur Darmian, ainsi que dans les commentaires laissés par vos lecteurs. A croire que la malhonnêtetée n’existe qu’a droite… Je me garderai bien de rentrer dans une querelle gauche droite car pour moi personne n’est assez integre pour pouvoir se permettre de juger autrui. Je m’etonne surtout que ces quelques lignes parrues dans le journal d’hier est pues suscitées de si vives reactions.Je m’etonne egalement que ces lignes soient parrues, comme par hasard, la veille d’un article beaucoup plus derangeant. Et cela sonne desagreablement a mes oreilles, comme si on voulait nous faire croire que Sud-Ouest n’ecrit que des mensonges… Enfin je m’etonne de lire votre réaction :  » Je ne serais pas l’otage ». Cela fait 15 mois qu’une femme se bat pour faire eclater cette veritée, l’otage n’est peut etre pas vraiment vous monsieur Darmian. La loi est la même pour tout le monde, a droite comme a gauche, pour les petits comme pour les grands, et pour une fois que quelqu’un a le courage de denoncer, j’éspere sincerement que les peronnes qui se sont mises, SEULES, hors la loi, ainsi que les institutions qui n’ont pas fait leurs boulot, seront punies équitablement.

  7. l'apprenti dit :

    A Julien :
    Vous n’avez sans doute pas tout compris. Trouvez vous normal qu’un journal publie dans le vérifier une information qui s’avère fausse de bout en bout ? Moi je trouve cela dangeureux. Vous écrivez c’est bizarre que le démanti de JMD paraisse avant la parution de l’article de ce matin. Certes je l’entend … Mais à contrario ne trouvez vous pas bizarre que l’on laisse croire la vielle de la parution d’un article le méttant en cause directement qu’il puisse être de ceux qui se balade en Roumanie 12 jours aux frais du CG33 ? Et bien je trouve cela bizarre et en communication on appelle ça de la stratégie … je voudrais bien que Sud-Ouest est une autre stratégie, celle d’informer « Les faits sont sacrés et les commentaires sont libres » …

  8. E.M. dit :

    Et si tout le monde faisait comme moi : on ne lit pas SO et on garde ainsi l’esprit un peu plus « propre » !
    Vous devriez tous essayer ! 😉

  9. libellule bleue dit :

    Moi je pense Julien qu’il faut mettre en cause la décision de la Commission de vérification des comptes, si sourcilleuse sur toutes les pièces fournies, qui a validé l’ensemble des documents… C’est vrai quoi mince ! 😉

    Non mais il faut arrêter … Croyez vous vraiment que si il y avait eu le moindre petit grain de sable Monsieur Darmian serait passer à travers les mailles ? Justement Julien la LOI est passée mais je ne me souviens pas que Sud-Ouest ait fait un article en juillet dernier pour annoncer que les comptes de campagnes de Monsieur Darmian avaient été validés.

    Non restons sérieux une minute et surtout Monsieur Darmian il faut continuer à nous représenter et à faire de votre mieux. Courage.

  10. PIETRI Annie dit :

    Oui, il était indispensable de répondre aux assertions mensongères de Sud Ouest. Oui, la presse tant locale que nationale est devenue scandaleuse de mauvaise foi et de mensonges. Dur, dur, de rester détaché et serein devant de tels procédés !
    Mais je suis entièrement d’accord avec Suzette : ceux qui te connaissent, Jean Marie, qui apprécient jour après jour ta rigueur, ton honêteté, ton souci constant de servir la collectivité, ne croiront pas un mot des mensonges de ce torchon. Certes ils te jalousent, ils jalousent tes valeurs, mais ils ne t’atteindront pas. Tu es irréprochable et ils le savent. C’est cela qui les rend enragés !

  11. julien dit :

    Merci a vous pour vos reponses, il est tres important pour moi de pouvoir partager. Quel autre moyen ais-je de pouvoir m’exprimer? Mme Lhert n’a pas de blog malheureusement. Maintenant, si vous lisez bien ce que j’ai ecrit,à aucun moment je n’accuse Mr darmian de quoi que ce soit, mais je souhaite tout simplement m’exprimer et je souhaite par dessus tout, une de fois de plus, que les personnes qui n’ont pas fait correctement leurs boulot et qui se sont mise hors la loi soient punies. Cela me semble ètre d’une extreme normalitée.

  12. Et bien Julien ou Mme Bonnin, puisque à vous lire  » aucun moment je n’accuse Mr darmian de quoi que ce soit » vous devriez rappeler le journaliste de Su-Ouest avec qui vous avez travailler sur cet article pour lui dmeander un droit de réponse car aux vues de l’article paru ce matin ce n’est pas l’impression que cela donne !

  13. l'Apprenti dit :

    dans la rubrique commentaire sur le site internet de l’article de Sud-Ouest :
     » Yves

    le 23/04/2009 à 10h28

    ——————————————————————————–
    cette affaire n’en est pas une en fait! ça ressemble à un ballon de baudruche. pour connaitre un peu cette association, il est de notoriété publique que la présidente était en conflit personnel avec sa directrice bien avant les élections de 2008. vous mouillez indirectement un élu, darmian, qui n’a rien avoir avec la sauce camblanaise… dommage car des gens vont faire l’amalgame et l’élu en question ne le mérite pas.
    avocat je peux simplement vous dire que la loi n’interdit en rien ce qui s’est fait puisque darmian n’était pas élu au conseil général. à moins que les lois soient différentes entre paris et bordeaux… »

  14. Je ne dirais qu’une chose … Lorsque l’on manie le off, le on, l’embargo et toutes les techniques des relations presse il faut avoir les oreilles bien nettoyées, la vue bien aiguisée et la bouche en mode réflexion avant de parler ou d’écrire.

    Les faits sont sacrés et les commentaires sont libres ! Pour être sacrés les fait doivent être vérifiés. Dans la rédaction Sud-Ouest il y a des beaucoup de journalistes qui connaissent la portée de cette devise mais la question n’est elle pas de savoir si il leur reste les moyens de l’appliquer au quotidien ? Manier la plume du bruit qui court peut conduire dans des dérives qui n’ont plus rien à voir avec l’information !

    Pour finir sur une note d’humour je vous préviens en avance pour les indiscretions de la semaine prochaine :

    la famille Darmian au grand complet s’envole pour l’Italie, pays de nos racines, pour quatre jours de fête familiale et de retrouvailles. Il y aura même deux élus dans le voyage mon pére et mon oncle ;-)C’est le scoop du jour !

  15. l'Apprenti dit :

    Pour poursuivre la note d’humour de Christine une petit proverbe HONGROIS et pas ROUMAIN : « Le croyant est heureux ; le sceptique est sage. » Jean-Marie est les deux parce qu’il croit en des valeurs celles portées par les amis, la famille et l’envie de faire pour les autres. Fermez le ban !

  16. Pascal PILET dit :

    Il fut une époque où les journalistes vérifiaient leurs informations par trois sources concordantes et s’abstenaient dans le cas où ils ne les réunissaient pas. C’était l’honneur de la profession, et les quotidiens se vendaient sans problème. Avec ces pratiques de dénigrement sans fondement, orientées contre un élu de proximité parmi les plus appréciés de notre département, Sud-Ouest signe un épisode par lequel la dégradation de sa crédibilité devient patente. La journaliste est certes libre d’aimer ou de ne pas aimer Jean-Marie DARMIAN ; elle est certes libre d’apprécier ou non l’oeuvre politique du Maire et Conseiller Général de Créon, mais elle a l’obligation de le faire uniquement sur la base de faits avérés, d’éléments de réflexion et d’analyse et non en utilisant la calomnie et en colportant des rumeurs sans fondements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.