Plan de lutte contre l'épidémie "égologique"

P1060196Depuis maintenant trois décennies, à Créon, les majorités agissantes des équipes municipales ont pris exactement le chemin inverse en favorisant avec acharnement tout ce qui valorisait l’activité citoyenne. Un pari osé qui a conduit, en 2009, environ 400 Créonnaises et Créonnais de toutes conditions, de toutes confessions ou de toutes options philosophiques à devenir acteurs de leur propre avenir. Ils sont responsables directs de la gestion de plus de 70 associations diverses auxquelles la Mairie accorde en 2009 près de 160 000 euros de subventions de fonctionnement. En 1977 à Créon il y en avait 7 !

Cette réalité devenue « normale » pour un trop grand nombre de personnes, relève pourtant du mythe de Sisyphe car il faut en permanence convaincre du bien-fondé de cette « politique autogestionnaire citoyenne » permettant d’éviter une municipalisation dont on va bientôt mesurer les défauts en période de crise financière pour les collectivités. Le bénévolat de gestion sauvera, j’en suis certain, des services au public que les institutions ne pourront plus assumer. L’Etat en premier ! Dans la culture, le sport, le social, les loisirs, la solidarité, la mémoire, le patrimoine, la santé, l’économie… l’amitié, l’échange, le système « autogestionnaire citoyen » créonnais va prendre une nouvelle dimension, car une forte inégalité va se créer à cause de la crise sociale.

Dès la rentrée il faudra se rendre à l’évidence : les épargnés de la crise vivront un toute autre réalité que celles et ceux qui seront touchés de plein fouet ou marginalement. Quel système résistera le mieux aux enjeux républicains ? Celui de la participation active à son quotidien, ou bien celui d’un système apportant les solutions « clés en mains » moyennant finances ? Pour l’été, peu de mairies de la taille de celle de Créon ont pris en compte la réalité, déjà prégnante dans les grandes villes, du renoncement aux vacances faute de moyens financiers suffisants ou sous la contrainte de coûts de plus en plus élevés.

L’opération « La piste sous les étoiles », qui débutera ce samedi soir au Point Relais Vélo pour la 7° année consécutive  (la première avait eu lieu le 23 juillet 2003 en présence de Bernard Hinault) illustre parfaitement la vision sociale de la Mairie. Mettre en un lieu, avec accession gratuite, une dimension culturelle (musique originale en direct, présence de créateurs), économique (ventes de produits par des producteurs décidés à se battre), sociale (partage de moments conviviaux dans la diversité), citoyenne (animations effectuées par les associations)… c’est permettre à toute personne de briser « l’égologisme » ambiant dans l’égalité, la liberté absolue et la fraternité irremplaçable de la table partagée.

J’avoue que cette « scène d’été » hebdomadaire est devenue pour moP1060207i plus que jamais indispensable, et me manquerait terriblement si elle n’existait pas, et je suis heureux d’avoir convaincu les élus créonnais de s’y lancer, il y a 6 ans. En 2009, il y aura ainsi 6 samedis successifs pour que chacun retrouve le chemin de l’échange et du dialogue.

La pandémie « égologique » ne se soignera pas avec un vaccin de « médias » mais en arrivant à vous persuader, par doses homéopathiques, que les actes comptent plus que l’image que l’on en donne ! Osez vivre parmi les autres, en plein air, sous les étoiles, pour regarder la lune sur laquelle il y a quarante ans les hommes sont supposés avoir posé un pied civilisé !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Plan de lutte contre l'épidémie "égologique"

  1. jc dit :

    JMD,
    ne me dit pas que tu n’a pas fait des émules car si effectivement tu as de l’avance et tant mieux de cette façon la tu crées de l’émulation, tout en permettant à des personnes où des associations hors de ta ville à s’impliquer dans le social,la culture et le contact avec les autres au travers de manifestations diverses.
    Cela nous te le devons car tu as su nous donner et développer notre disponibilité au service de tous et je ne suis pas la seule à penser que là se trouve pas mal de solutions à l’éveil de la fraternité et du partage continu et nous te suivrons dans cet esprit.
    tu n’as pas été un enseignant pour rien.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.