La résistance s'organise à Créon

COMMUNIQUE DE PRESSE

referendumLe projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales a été adopté en conseil des ministres et sera présenté dans les prochains mois au  Sénat puis à l’assemblée nationale. Ce projet prévoit la création de « métropoles », nouvelles entités dotées des compétences identiques à celle du Conseil général. Ce nouveau dispositif peut concerner la ville de Créon si l’aire définie par arrêté du Préfet englobe à terme les communes actuellement membres du Syndicat gérant le SCOT de l’agglomération bordelaise.

Le Conseil municipal de Créon, réuni en session ordinaire, le jeudi 6 août 2009 a considéré que la réforme des collectivités territoriales ne pouvait pas être effectuée sans consultation des citoyennes et des citoyens.

Le conseil municipal a  constaté que les modalités de création de la nouvelle entité nommée « métropole » auront des conséquences graves pour l’identité communale compte tenu de l’annonce faite de la mise en place d’une telle collectivité autour de la Communauté Urbaine de Bordeaux. En effet, la création de la Métropole relève de la seule initiative de la CUB selon les règles en vigueur pour une telle démarche (article 22 du projet), soit du représentant de l’Etat dans le Département. Le périmètre de la dite métropole est arrêté par le Préfet qui le notifiera aux conseils municipaux concernés pour avis dans un délai de 3 mois.

Compte tenu de l’enjeu considérable que représentera  pour les Créonnaises et les Créonnais une éventuelle inclusion dans le périmètre de la métropole le Conseil municipal de Créon décide à l’unanimité d’organiser, un référendum local à valeur décisionnelle selon les conditions et les termes de la loi n°2003-705 du 1er août 2003 et la loi n°2004-809 du 13 août 2004.

Le conseil municipal organisera donc dans les délais impartis une information directe des habitants sur les enjeux de cette réforme des collectivités territoriales et sur la question soumise à son appréciation :

Souhaitez-vous l’inclusion de la ville de Créon dans le périmètre d’une métropole bordelaise telle que définie par le projet de réforme des collectivités territoriales ?

Les électrices et les électeurs seront convoqués à cet effet pour s’exprimer  le dimanche 18 octobre 2009 dans le lieu habituel (espace culturel) et selon les dispositions légales en vigueur. (Bureaux de vote ouverts de 8h à 18h).

Cette décision a été transmise ce jour au Préfet de la Gironde. Attendons la réponse !

Les médias en parlent :

AFP

Europe 1

France 3 ce soir

le Journal Sud-Ouest : http://www.sudouest.com/gironde/actualite/rive-droite/article/673343/mil/4975759.html

Aqui.fr

soc-facebookle groupe Facebook

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à La résistance s'organise à Créon

  1. Michel Londeix dit :

    Je suis en accord avec vous sur ce sujet. Créon comme d’autres villes n’ont rien à faire dans un projet Bordeaux Métropole. La bonne dimension pour des politiques cohérentes est le Pays et des élus de proximité conseiller général ou autre. Il y a aussi un danger si les conseillers communautaires et ou leur président sont élus au suffrage universel. Je vous soutiens dans cette action.
    Michel Londeix (laissé sur facebook)

  2. Marie Christine Tabouret dit :

    Au moment où les juilletistes et les aoutiens étaient censés se croiser sur les routes des vacances, au moment où aucun boulet rouge ne manque pour tirer sur le Parti Socialiste, au moment où les médias instruisent la France entière sur « le malaise vagal », au moment où les rédactions de presse en bermuda ignorent honteusement la date du 31 juillet 1914, plus de 500 personnes avaient réservé sur leurs agendas la date du 31 juillet 2009 pour se réunir dans la Maison de la Musique à Cap Découverte (Carmaux) pour la manifestation organisée par Gauche Avenir autour de la pensée de Jaurès.
    Coincidence à mon retour de Carmaux en lisant le blog de Jean-Marie Darmian qui propose le premier référendum citoyen. Initiative lancée le 1er août. Un même 1er août en 1895, Jaurès se mettait en marche pour ce qui devint la première coopérative ouvrière. 2009 est l’année du 150ème anniversaire de la naissance de Jean Jaurès. Le 3 septembre pourrait être l’occasion d’une belle journée de solidarité et de partage de la pensée socialiste. Yes, we can!
    Amitiés socialistes

    Ps: De nombreuses réflexions autour de Jaurès sur les blogs de Michèle Delaunay, Jean-Marie Darmian, Paul Quilès et Marie-Noëlle Lienemann, et bien d’autres encore certainement.

  3. Christian Bouzat dit :

    « Intervention très claire et explicite. Il serait bien que d’autres communes suivent. »

    Christian Bouzat sur facebook

  4. La résistance s’organise en effet grâce à cette initiative exemplaire qui devrait être dupliquée dans toutes les communes de France.
    Voici le communiqué de presse du comité du Parti de Gauche de l’Entre-deux-Mers appelant à un NON sans ambiguïté à cette question éminemment politique qui engage notre avenir commun, et qui doit donc mobiliser tous les Créonnais.

    Communiqué de presse

    Non au projet de loi Balladur !
    Non à la dilution de la commune de Créon !

    Créon, le 14 août 2009

    Le comité du Parti de Gauche de l’Entre-deux-Mers se félicite que le Conseil municipal de la commune de Créon, sur proposition de son maire, Jean-Marie Darmian, ait pris l’initiative d’organiser le premier référendum local de France relatif au projet de loi sur la réforme des collectivités territoriales qui sera examiné à l’automne à l’Assemblée nationale et au Sénat. Il est inacceptable d’imaginer dans un avenir proche nos communes, garantes d’une citoyenneté de proximité, englouties par des métropoles sans identité ni humanité. A la question qui leur sera posée le 18 octobre prochain : Souhaitez-vous l’inclusion de la ville de Créon dans le périmètre d’une métropole bordelaise telle que définie par le projet de réforme des collectivités territoriales ?, le comité du Parti de Gauche de l’Entre-deux-Mers appelle donc d’ores et déjà les citoyens créonnais à voter NON.

    Au-delà de cette seule question, le comité du Parti de Gauche de l’Entre-deux-Mers engage tous les citoyens à s’informer sur ce projet de loi et sur le rapport Balladur qui en est à l’origine pour prendre la mesure de ce qui nous attend : le démantèlement progressif de la république et de la souveraineté populaire. Ces textes prévoient en effet une remise en cause du maillage territorial hérité de la Révolution française autour des communes et des départements, qui depuis plus de deux siècles assurent l’égalité républicaine grâce à l’engagement de représentants du peuple souvent bénévoles. Cela se fera au profit d’une structuration en métropoles et grandes régions, selon le diktat de l’Union européenne. Il est clair que cette perspective ne peut réjouir que les technocrates et autres experts éloignés du peuple, et qu’elle devrait lourdement aggraver les difficultés quotidiennes de la majorité de nos concitoyens.

    Après la Poste, l’hôpital et l’Ecole, le gouvernement de N. Sarkozy poursuit sa logique destructrice de tout ce qui fait notre vie commune et croit pouvoir nous ramener dans un système féodal 220 ans après l’abolition des privilèges ! Il est urgent de continuer à unir toutes les forces de transformation sociale, comme le Parti de Gauche s’y emploie dans le cadre du Front de Gauche, pour résister à ces attaques inacceptables. Il est indispensable de donner au peuple la possibilité de se prononcer sur ces questions d’intérêt général : c’est cette rénovation civique que souhaite promouvoir le Parti de Gauche.

    Pour tout contact : Christophe MIQUEU, secrétaire du comité du Parti de Gauche de l’Entre-deux-Mers
    Téléphone : 06 63 55 30 04 – Courriel : cmiqueu@yahoo.fr

  5. Daniel COZ dit :

    Je trouve ton initiative de vote sur l’entrée de Créon en métropole Bordelaise intéressante et dynamique.
    Je crois qu’il faut que Sadirac, 2ème commune du Créonnais, s’associe à cette action.
    Je n’ai pas d’échos positifs du coté de la motivation de l’équipe municipale sadiracaise et son maire.
    Il faut que les Sadiracais sachent ce qui les attend une fois en métropole.
    – Déjà qu’ils vont râler sur les augmentations des impôts locaux de Sadirac en 2009, (promesse de campagne de ne pas augmenter la pression fiscale = non tenue)
    – En métropole, il faudra payer le tramway sans l’avoir devant nos portes
    – Les équipements de la CDC du Créonnais seront financés comment ? lors d’un conseil communautaire à 120 ou 150 délégués où la rénovation du gymnase de Mérignac passera bien avant celui du Créonnais ?
    – Que dire des accueils pour la petite enfance ?
    – etc.…

    Je souhaite militer pour un référendum à Sadirac et dans tout le Créonnais pour que la population se prononce en connaissance de cause.
    Je suis persuadé qu’une information juste, simple et claire sur l’entrée du Créonnais en métropole Bordelaise est nécessaire sur notre territoire. Les gens ne sont pas des moutons, ils se déplaceront pour voter, les conséquences sont trop désastreuses.

    Je pense que si les 2 communes majeures de l’entre 2 mers, Sadirac et Créon, disent non à la métropole, le Créonnais pourrait légitimement demander aux autorités préfectorales le non rattachement à la métropole.

    Je souhaite que nous menions cette action ensemble

    Daniel COZ

    PS : Rejoignez-moi sur facebook pour engager cette action pour Sadirac et le Créonnais
    ou sur mon adresse mail : coz.daniel@neuf.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *