Une nécessaire prise en grippe de la politique agricole

Mesdames et Messieurs, 

Vous connaissez la situation de crise que traverse toute l’agriculture dans son ensemble : les viticulteurs vendent leur vin au-dessous du prix de revient depuis plusieurs années ; les éleveurs de porc et les producteurs de fruits et légumes font de même;  les moutonniers disparaissent en grand nombre, alors que les trois quarts de la viande d’agneau que nous mangeons est importée ; le prix du lait de vache a baissé de 30% par rapport à 2008 . Qui accepterait de travailler sans percevoir un revenu ? Et surtout qui le pourrait ? Dans notre département, comme dans toute la région Aquitaine, cela signifie la disparition à court ou moyen terme d’un très grand nombre de paysans.

La Confédération Paysanne entend dénoncer et médiatiser le décalage entre la politique du Ministre et les revendications des paysans, et souhaite que les pouvoirs publics «définissent une politique européenne de maîtrise publique de toutes les productions et de répartition des volumes en faveur d’un maximum de producteurs pour garantir un prix rémunérateur dans toutes les filières ! »

Je vous convie à venir soutenir les paysans girondins ce lundi 31 août à 11h30, place Gambetta à Bordeaux, et ainsi prouver, par votre présence, votre soutien aux paysans, aux entreprises de transformation… ainsi qu’à toute l’activité économique qui en découle, dans une période où la « pandémie grippale économique » fait beaucoup plus de dégâts que celle dont on nous rebat les oreilles !

Les paysans veulent continuer, simplement, à être paysans et à vivre dignement de leur travail en Aquitaine. Ils comptent  sur vous. Vous êtes dans une région rurale, qui veut continuer à vivre. 

Je compte sur vous pour soutenir, ce lundi à Bordeaux, une Aquitaine vivante avec des paysans nombreux.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.