Bizarre… vous avez dit bizarre. Comme c'est bizarre!

Il m’arrive très souvent de douter des engagements que je prends, et je crois que c’est une force plus qu’une faiblesse. Depuis ces dernières semaines, sur la réforme des collectivités territoriales, j’ai bien du mal à résister à ce doute qui surgit chaque fois qu’un collègue, un camarade, un ami s’interroge sur le bien-fondé des démarches engagées par l’équipe municipale unie et solidaire de Créon à propos de ce qu’il faut bien considérer comme une recentralisation volontaire, politique et agressive du fonctionnement d’un Etat n’ayant plus rien de républicain. Parfois, il arrive aussi que ces amis, ces élus, ces camarades m’apportent le réconfort de celles et ceux qui voient combien est juste la phrase énonçant que les combats les moins glorieux sont bel et bien ceux que l’on n’a pas eu le courage de mener pour le compte des autres.

democratie-1600x1200_12284161111Hier, en rentrant d’Annecy, un message m’a remonté considérablement le moral, car il me permet d’affirmer que depuis le 14 juillet (voir ce blog) je ne me bats pas contre des chimères, des élucubrations d’angoissé de la vie publique, contre des suppositions farfelues ou des arrière-pensées partisanes. En effet, Gilles Pérole, adjoint au Maire de Mouans-Sartoux dans les Alpes Maritimes, et vice-président très compétent du Club des Villes  et Territoires cyclables, m’a transmis un article de Nice Matin pour le moins surprenant.

Le Maire de Beausoleil (quel beau nom pour une ville) est en effet présenté comme le premier Maire en France à  avoir eu la volonté de consulter sa population sur l’inclusion potentielle de sa cité dans la Communauté urbaine niçoise et… ensuite, grâce à un amendement que ne manqueront pas de déposer les amis du « Motodictate » Christian Estrosi, dans la … Métropole, dont rêve cet ami très proche du Président de ce qui reste de la République.

Figurez- vous que tant dans cet article, que dans l’éditorial de son bulletin municipal, que dans ses déclarations diverses et variées, le Maire (Divers Droite) de Beausoleil reprend mot pour mot les arguments développés sur ce blog contre une loi potentiellement dangereuse pour la liberté des communes, l’égalité territoriale et la solidarité dans la proximité, indispensable à la démocratie. Un vrai miracle . Il est même affirmé qu’il a eu l’idée géniale d’un référendum d’initiative locale décisionnel sur le sujet, comme le lui permet la loi !

Tiens donc, tant dans la zone périurbaine de Strasbourg, dans le vignoble nantais (les élus sont venus à Créon en délégation discrète le 7 septembre), que sur la Côte d’Azur, des élus de tous bords (il y a même des socialistes… mais oui, ça existe encore !)  se révoltent contre le diktat venant de la ville vers les miteux des campagnes. Je n’aurais donc pas eu tort, dès l’avant-projet connu, de mobiliser l’opinion sur une menace potentielle pour Créon et la Communauté de Communes du Créonnais ? Il n’était donc pas inutile de lancer au minimum un débat sur le futur périmètre de la métropole ? Il n’était donc pas si mégalo que ça de penser que le Créonnais était convoité par les services de l’Etat pour un périmètre parfait ? Je n’étais donc pas un dangereux pyromane?

Mieux, Gérard Spinelli, mon collègue de la Côte d’Azur a eu l’idée saugrenue d’organiser, un jour avant Créon (le 17 octobre au lieu du 18) le premier référendum d’initiative locale décisionnel sur une éventuelle inclusion de sa commune dans la future « métropole » estrosienne. Pour lui, pas de problème : le Préfet des Alpes Maritimes ne l’a pas traduit devant le tribunal administratif en référé, et ne lui a absolument pas demandé de retirer sa délibération. Pour lui, aucune difficulté liée à la compétence communale et au contenu de la question. Pour lui, aucune condamnation vaseuse, émise par ses collègues, de son initiative… Bizarre. Vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre : ce qui est légal dans les Alpes Maritimes, et vanté comme un acte fort de démocratie participative, devient suspect, condamnable, inutile en Gironde. Vous avez dit bizarre ? A moins que l’initiative créonnaise ne gêne quelques plans secrets, négociés dans un salon discret, et avec des répartitions de pouvoirs personnels latents ? Bizarre. Jamais je n’aurais pensé que notre République, égalitaire et tellement soucieuse d’empêcher les citoyens de rester des consommateurs béats d’une politique des apparences, en soit arrivée si bas.

Je sais… je sais, j’ai l’esprit mal placé… mais avouez qu’il y a des moments où l’on peut douter ! D’ailleurs vous verrez, dès lundi les médias girondins s’interrogeront sur ces faits… Faites leur confiance.

ARTICLE NICE MATIN 24 JUIN 2009
ARTICLE NICE MATIN 10 JUIN 2009
LETTRE DU MAIRE DE BEAUSOLEIL AUX HABITANTS DE LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION DE LA RIVIERA FRANCAISE
COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE BEAUSOLEIL DU 13 JUILLET 2009

Ci dessous : Edito de Gérard Spinelli dans « Beausoleil Ma Ville »

LETTRE MAIRE BEAUSOLEIL HABITANTS CONSULTATION POPULAIRE

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Bizarre… vous avez dit bizarre. Comme c'est bizarre!

  1. Et OUI, cher Jean-Marie,

     » Selon que vous serez puissant ou misérable …. »

    Ainsi, tu aurais pensé, toi, que notre République, égalitaire et tellement soucieuse d’empêcher les citoyens de rester des consommateurs béats d’une politique des apparences, en soit rendue si bas?

    Quelle idée!

    Je partage entièrement ton indignation.

    Gilbert de Pertuis en Luberon

  2. fafa dit :

    « Je je et je… » : ok, c’est votre site personnel, vos idées ne sont peut-être pas mauvaises mais la modestie n’est pas votre fort… à moins que votre conseil municipal ne soit sans « voix » comme dans trop de municipalité. En tout cas bon courage et bravo pour ce référendum qui reste une excellente idée

  3. Catherine dit :

    L’homme engagé, de surcroît sur un site personnel, ne peut le faire qu’en son nom propre, en… dépit des positions de ses conseillers municipaux et du choix de ses électeurs (82%…)
    Un élu respectueux de ses électeurs,c’est déjà pas si mal, non ?

  4. J.J. dit :

    C’est vrai Jean Marie, tu pourrais dire « NOUS », ça serait plus majestueux….

  5. Cazalet (conseiller municipal) dit :

    Pour répondre à fafa: Il suffit de venir assister au conseil municipal pour savoir si celui-ci est sans voix! Mais comme le dit Catherine, sur son site JMD parle en son nom et non en celui du conseil!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.