La Gironde est mobile

Le Comité Départemental du Tourisme de la Gironde a élaboré une stratégie de communication web globale qui sera déclinée en plusieurs temps en 2010 et 2011.

En tant que Président délégué du CDT j’ai lancé ce matin cette initiative en compagnie d’Alain Renard Vice-Président du Conseil Général ayant en charge le patrimoine naturel et le tourisme.
Le premier volet de cette stratégie est traduit à travers la conception et la parution d’un outil touristique web pour téléphones mobiles de type smartphone et iphone.

« Gironde Mobile » est un puissant outil de valorisation de la richesse de l’offre touristique du département qui s’appuie sur la géolocalisation en temps réel pour les utilisateurs.

La géolocalisation offre en effet un environnement idéal pour la mise à disposition immédiate et pertinente d’informations touristiques (activités, restauration, hébergements, etc.) nourries par la base de données Sirtaqui, par ailleurs gérée par le Comité Départemental du Tourisme.
S’appuyant sur la technologie Google Maps, « Gironde Mobile » propose aux touristes mobiles ou aux girondins itinérants un géo-positionnement pertinent, fiable et en temps réel de l’offre touristique départementale et deviendra probablement un des outils indispensables des girondins.

En quête d’un restaurant, d’un musée ou encore d’un site incontournable à visiter à proximité ? Où que soit pour le visiteur, « Gironde Mobile » répondra immédiatement à cette demande.

Gironde Mobile déclinera l’offre touristique départementale en fonction du lieu où l’utilisateur se trouve, facilitant ainsi la visibilité et la lisibilité de l’offre girondine en guidant chacun vers le lieu choisi.
Ce service entièrement gratuit peut ainsi faire figure de nouveau service public dans son registre. Il devient donc le premier service public absolument sans frais pour les actrices et acteurs du tourisme girondin les plus dynamiques et les plus fiables. A eux de contacter leurs offices de Tourismes pour simplement profiter de cette aubaine financée par le Conseil Général via le CDT.
Le site est accessible avec la simple adresse http://www.tourisme-gironde.mobi ou en accédant à l’Apple Store dès le mois de juin pour l’installer définitivement sur son téléphone.

Avec le lancement du site http://www.tourisme-gironde.mobi le Comité Départemental du Tourisme de la Gironde entame ainsi le déploiement de sa nouvelle stratégie Web qui sera rapidement un atout pour la visibilité de l’offre touristique du département.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La Gironde est mobile

  1. Agnès dit :

    Hé bien ça c’est génial!
    ça va être super pratique, Bravo.

  2. Mercure dit :

    Je souhaite sincérement un bel avenir à ce projet, mais j’ai des réserves.

    Au passage recevez toutes mes félicitations pour le nouveau Blog, il fait parti de mes quotidiens du matin. Pour vous éprouver, il est calé entre Bloomberg, Reuters et Google News.

    J’apprécies la dualité entre votre modération et ses échappées, particulièrement sur les sujets que vous traitez maintenant.

    Celui ci est corsé sans en avoir l’air. Etant consultant dans la profession, je veux simplement partager un regard de l’envers du décor.

    Ce service public est gratuit certes, peu onéreux mais surtout sans aucun risque apparent. Seulement c’est de la privatisation sur le plan technique, et concrétement du don de valeur intrinséque à une entreprise qui en fait fortune.

    Au collège, Steve Jobs est cannonisé. Peut être Monnet aurait put être un de ses vendeurs se disent-t-ils. Et puis d’abord.. il a un blog Monnet ?

    Plus sérieusement, ce genre de projet (pilote) est voué à la réussite si il est mené dans une optique d’autosuffisance et de solidarité… « ils » le savent et en jouent.

    Google a par exemple récrée la cellule familiale, et pire que tout… la commune numérique et les villages techniques.

    A des heures aussi matinales, je ne vais que synthétiser un exemple.

    Imaginons que le matériel, disons d’un assembleur français comme archos pour faire dans le chauvin fournisse l’infrastructure.

    Les besoins sont peu onéreux en termes de performances et il est de l’intéret de chaque commune d’héberger ses propres données et ses propres compétences. Ce sont les banques du futur pour moi, mais cela relate de l’opinion.

    Le projet pilote consisterait à distribuer les terminaux à la population voulant participer à cette simplification de la vie de tous les jours.

    Un service minimal pourrait être pré-installé, comme l’appel d’urgence via GPS par exemple ou bien l’accès le plus rapide à un hopital, un médecin ou une pharmacie de garde.

    Il n’est pas difficile ensuite d’imaginer un espace locatif où chaque entreprise, association, EURL, puisse avoir son application et ses services dédiés sur la commune. Qu’il s’agisse de repas à domicile, de plomberie, de piscine…

    Pour la cellule dépendante de la mairie et qui régit le technique. Vous devez être initié aux Secret. Je vais finalement prendre le temps et le café de l’expliquer.

    Créon a plus d’arguments que Google pour héberger ceux qui partent pour être déçus, et c’est le cas de bien des communes en France.

    L’informatique vue sur le plan global est aujourdhui devenu une accession pure et simple au pouvoir et son mantien. En termes informatiques : la fréquence et la créativité logicielle.

    Ce qui se résume à presque séquestrer tout semblant d’informaticien que vous voyez traverser vos rues.

    Vous pouvez organisez aussi des pièges pour les prises de gros : concentration « star wars », débat « Linux », concours de jeux vidéos… la perfidie fait que vous n’avez qu’à copier ceux qui vous les ont volé sous le nez. Le réseau des grands mères pour le dépistage infantiles peut être une arme redoutable.

    A ce stade si votre commune n’est pas couverte par l’ADSL il n’y aura que peu de survivants en 24 heures; le restant étant condamné à la taille de la batterie de leur blackberry, palm, et autres iphones. Le Wifi ou le satellite en intraveineuse peut aider.

    Il ne faudra pas oublier de stimuler une EURL ou un petite SARL locale et spécialisée dans le matériel (hardware) et l’électronique, point névralgique/vital de ravitaillement et d’accès à la technologie. Ceux ci se chassent très difficilement, ils sont à l’informatique ce que sont les écuries dans la formule 1.

    Ils refroidissent leur ordinateur à l’eau ou bien à l’azote liquide (surveiller vos quincaillers, ce sont des clients exotiques et fidèles); et modèlent des ordinateurs en bois, dans des grilles pains, voir dans leurs propres habits. Quand vous en avez un seul, vous êtes sauvés des eaux. Le virus se propage très vite ensuite, et ils ne rechignent pas à devenir des usines à apprentissages pour montrer leur nouvelles prouesses inlassablement. La commune n’aura plus à organiser les concours de jeux vidéos par ailleurs, si elle ne veut plus des profits substanciels bien entendu.

    Le point commun de ces deux espèces va être le ravitaillement et ses conditions.Il ne s’agit pas de haute cuisine mais tout ce que peu offrir la gastronomie locale de manière simple et bourrative comme le ferait une grand mère, contente de que vous repartiez en titubant sous le poid de la paix intérieur.

    Avec une forfait mensuel j’en connais des légions qui se débarrasseraient de leurs frigos et de la corvée traumatisante des courses : on ne peut cliquer nulle part pour acheter, comparer en ligne, tchater avec un ancien acheteur… la panique. Vous pouvez les capturez préventivement en repérant les écouteurs dans les rayons sodas et sucres rapides. L’âge n’a pas d’importance, c’est une mutation numérique. Une fusion avec la nouvelle matrice.

    L’idée n’a pas vraiment d’importance en soi, c’est le ciment qu’il représente et sa complémentarité ignorée.

    Si avant la technologie se voulait voyante et abberrante, maintenant elle s’injecte dans nos animaux de compagnie avec leur dossier complet inclus. Nos chiens et chats n’en perdent pas leur pelage.

    Dans un registre « souverain », je finis ce long commentaire avec le cas Ségolène Royal et le très imaginaire Léon Robert de L’Astran.

    Cas de figure, les videurs-de-frigos appellent cela un « hoax ». Ce n’est pas vraiment un mensonge mais le test d’une désinformation.

    Quand vous vivez dans et gràce à la matrice, vous vous devez de posséder un kung fu qu’aucune école n’apprend. Et c’est ce qui crée cette tension dont les marque comme Google et Apple abusent, participant à l’hémoragie par effet aimant.

    Le flux d’informations, quelque soit le corps de métier, est permanent et démultiplié interminablement en résonnances.

    Ainsi, du journal papier au tabloid en passant par l’humeur du voisinage… imaginez le tout connecté et alimenté en permanence pour chacun de vos projets. Qu’il durent 5 minutes ou 5 ans, le temps a été remplacé par des machines.

    Un « hoax » sur internet ne représente quasiment rien, quel que soit sa source. Pour le cas cité c’était très gauche psychologiquement et travaille contre un défi à relever.

    Mais il ouvre la porte à son utilisation pour le partage des richesses et du pouvoir qu’il peut procurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.