Saint Eloi a mis les intégristes à l'endroit

Les intégristes religieux sont forcément ceux qui entretiennent des maîtresses (Attention car ils doivent être très nombreux dans le monde politique:!), qui exigent que leurs femmes se promènent avec des « soutanes » fermées, qui exhortent à la guerre sainte, qui font ingurgiter des textes religieux à leurs enfants, qui préfèrent selon les propos du Chef de l’État français, le curé, le pasteur, le rabbin ou l’imam à l’instituteur laïque… Et cherchez bien autour de vous, ils sont installés dans la vie, sans véritablement être montrés du doigt ou inquiétés par la justice. Dans les mosquées, certes, mais pas plus que dans les églises, dans les temples solaires ou de Jéhovah, mais pas plus que dans les monastères. Il suffit seulement de déterminer une grille objective d’analyse de ce que peut être l’intégrisme et de ne pas stigmatiser la paille dans l’œil de l’autre, alors que l’on s’accommode de la poutre que l’on a dans le sien.
« Brice d’Auvergne » est devenu une sorte de Lucky Luke de la bourde politique.
Que voulez-vous, comme les disciples les plus aveuglés par leur culte de la personnalité, il en rajoute à toutes les instructions venues de l’Élysée. Lui, il sait ce que c’est qu’un « intégriste » et il est prêt, comme hier au Palais Bourbon, à en rajouter en déballant tous les fichiers qui finissent par transformer chacune et chacun d’entre nous en cibles potentielles. Mais quand va-t-on cracher dans cet hémicycle toutes les fiches sur celles et ceux qui sont assis offusqués par les informations privées distillées par un Ministre républicain. Loin de moi l’idée d’être effleuré par un quelconque sentiment d’indulgence à l’égard de ce « boucher » des idées, des valeurs et des principes de la République. Mais loin de moi l’idée de me contenter de ces déclarations opportunistes, détestables, politiciennes et surtout sélectives.
Lundi, au conseil municipal de Bordeaux, mon collègue, Jacques Respaud, ancien chef d’établissement laïque, a voulu lancer un débat sur l’intégrisme réligieux et ses conséquences pour l’image de Bordeaux. Il sait que sur ce dossier les occupants des lieux ont bénéficié depuis des années des indulgences plénières de la majorité UMP qui a témoigné depuis… 8 ans d’une volonté farouche pour sauver des amis qui veulent du bien à la Droite respectable quand ça les arrange et à l’extrême-droite quand il le faut.
En janvier 2002, le maire de Bordeaux a en effet attribué l’Eglise St-Eloi à une association « Eglise Saint Eloi », directement liée à la Fraternité Saint Pie X, dirigée à Bordeaux par l’abbé Laguérie, disciple de feu Mgr Lefebvre, chef de file des catholiques « intégristes » (attention, c’est déjà dangereux de prononcer ce mot).
Beaucoup de Bordelais pensent que ces intégristes sont bien « inoffensifs », et se caractérisent seulement par quelques pratiques folkloriques. Il faut préciser que ce n’est pas la messe en latin qui pose véritablement problème dans ce lieu. Cette pratique camoufle mal les visées politiques fondamentalistes de ce groupe, dont on a mesuré, certes par des moyens détournés, le contenu réel. Attention, aucun policier des ex-Renseignements généraux n’aurait pu découvrir ces pratiques pédagogiques dans l’école privée Saint Eloi, car il est beaucoup plus occupé à surveiller les mosquées et les opposants au sarkozisme.
C’est bien tous les dangers de l’intégrisme – qu’il soit d’ailleurs catholique, juif, musulman ou sectaire – qui sont rassemblés dans ce document « volé », diffusé sur le service public de télévision. Le problème, c’est que les fiches sur cet intégrisme là ont été perdues… ou n’existaient plus ! Rappelons donc, pour rafraîchir les mémoires, que la Fraternité Saint Pie X, excommuniée par le Pape en 1988, se manifeste par un attachement à des valeurs antidémocratiques, par sa haine de la laïcité, des Droits de l’Homme, et par une vision archaïque de la société (homophobie, vision rétrograde du rôle des femmes, dressage éducatif, opposition à la contraception, antisémitisme latent ou affirmé, appels à la croisade). Elle soutient les commandos anti-IVG, ainsi que des mouvements de jeunesse paramilitaires, comme celui de l’abbé Cottard, reconnu coupable de la mort de cinq personnes en 1999… mais comme dirait le Chanoine de Latran, pour l’élévation des esprits, il ne faut pas faire confiance aux instituteurs… mais les « madrassas catholiques », les maisons de retraite du même type, les jolies colonies de vacances, les sermons publics ne sont pas condamnables. Brice d’Auvergne a oublié ses fiches… et il ne sait rien de tout cela ! Il ignore que le 20 décembre 2002, le Tribunal administratif a annulé l’attribution de l’Eglise St Eloi aux intégristes… ce qui, comme on l’a vu dans le reportage, les a véritablement contraints à déménager. Ils s’en moquent et en plus ils ne se gênent pas pour le dire et l’écrire.
Le 27 avril 2004, la cour administrative d’appel annule définitivement la délibération du Conseil municipal de janvier 2002, qui attribuait l’église St-Eloi aux intégristes. Le même jour, par communiqué, Juppé prend acte de sa nouvelle déconvenue : « La Ville de Bordeaux prend acte de l’arrêt rendu par la Cour administrative d’appel de Bordeaux, le 27 avril 2004, qui considère que l’église Saint-Eloi demeure affectée au culte catholique représenté par l’Archevêché de Bordeaux. En conséquence, la Ville de Bordeaux va se mettre en relation avec l’Archevêché et l’association « Eglise Saint-Eloi », pour examiner les conséquences à en tirer, quant au dispositif conventionnel établi entre la Ville et l’association, reposant sur la délibération du Conseil Municipal annulée. »
Le 5 juillet 2004, le Conseil municipal de Bordeaux vote la résiliation de la convention passée par Juppé avec les intégristes. Depuis ? Plus rien. Les squatters intégristes résidaient tranquillement à St-Eloi et pratiquaient un prosélytisme tel que tout le monde a pu le voir et l’entendre…
Tout à coup, tout le monde se réveille.
Demandez-vous, alors, pourquoi depuis des mois personne n’a bronché ? Tentez de comprendre pourquoi le Préfet reste silencieux sur la non exécution d’une décision de justice ? Mais en revanche, Alain Juppé inflexible lundi, s’est fendu d’un communiqué réclamant des sanctions car le temps presse. Allez, essayez de m’expliquer pourquoi Brice d’Auvergne n’a pas encore sorti ses fiches sur ces braves paroissiens qui se glorifient des douches gratuites d’Auschwitz, à quelques jours du 8 mai ? Mieux, interrogez-vous sur le fait que personne ne songe à « Karchériser » ces braves envahisseurs d’un bâtiment public ? Ne vous étonnez pas que le Recteur, après avoir annoncé la venue d’une nouvelle inspection (ces gens là sont tellement idiots qu’ils vont décider de réitérer leurs propos racistes devant l’inspecteur !) attende la fin de l’année scolaire pour se décider à faire respecter les lois de la République en matière d’enseignement dans une école appartenant à l’institut du Bon Pasteur ? Imaginez un instant que ce soit une école musulmane, dans laquelle on ait affiché un tel antisémétisme ? Il est vrai qu’il vaut mieux parler, dans notre société, du niqab que du Bon Pasteur. Elle, au moins, se préoccupe du sort des femmes. Attendons la clarification de la situation de Saint Eloi, les plaintes qui ne manqueront pas d’être déposées…et le communiqué de Brice d’Auvergne va venir ! Retenez, le 19 juin à 11 heures, à Créon, on plantera un arbre de la Laïcité, car ce sera une vraie réponse.

Note du rédacteur : le site « le post.fr » a retiré ce texte car il a été jugé non conforme à la légalité en matière d’expression libre. Les démocrates apprécieront, et liront attentivement l’article de Sud Ouest d’aujourd’hui qui confirme point par point le contenu de cette chronique. Une preuve, s’il en fallait une, de ce qui est écrit ci-dessus.

Ce contenu a été publié dans pARLER SOCIETE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Saint Eloi a mis les intégristes à l'endroit

  1. Ping : Les tweets qui mentionnent Saint Eloi a mis les intégristes à l'endroit à lire ici -- Topsy.com

  2. merlot dit :

    Cher Jean-Marie Veuillez bien revoirvotre copie car il ne s’agit pas de la Fraternite St Pie X mais de l’IBP (Institut du Bon pasteur) qui fait partie de l’Eglise (voir leur statut) ce qui est tout a fait different et vous evitera de partiquer des amalgames qui semblent bien trop nombreux dans votre billet. Demander a l’archeveche si vous n’etes pas convaincu du tout. En esperant voir un billet amende qui prouvera tout au moins votre honnetete et preservera la verite tout au moins sur ce point – A vous lire bien cordialement

  3. J.J. dit :

    Merlot dixit ….il ne s’agit pas de la Fraternite St Pie X mais de l’IBP (Institut du Bon pasteur) qui fait partie de l’Eglise (voir leur statut) ce qui est tout a fait different ……

    Certes pour un spécialiste de la question, cela a son importance, mais pour le citoyen lambda, les faits sont là, c’est mitre blanche et blanche mitre Et ce n’est pas très rassurant de constater l’activisme de ces idéologies Très Etroites.

  4. Annie PIETRI dit :

    Qu’est-ce qu’on en a à faire, nous, qu’il s’agisse de la Fraternité St Pie X ou de l’Institut du Bon Pasteur ? Ce qui importe, ce sont les idées et les comportemants odieux de ses membres, les idées qu’ils inculquent à leurs enfants, leur racisme, leur antisémitisme, leur fascisme…..Je viens de réécouter la vidéo (merci Philippe Meynard, qui l’a mise en ligne sur face book): c’est à vomir ! Et on a du mal à imaginer que dans une démocratie, de telles théories puissent s’exprimer !
    S’agissant de l’affaire de Nantes, il reste à prouver que celui qui est accusé ait bien fraudé les allocations familiales…Il avait des maîtresses ? Il leur a fait des enfants ? Et elles ont touché les allocations pour parent isolé ? Mais que monsieur Hortefeux regarde autour de lui…..Et qu’il ose nous dire que cette situation n’est pas très répandue chez nous, sans aller chercher parmi les émigrés musulmans….Il y a quelques français « de souche » qui feraient bien de balayer devant leur porte avant de pousser des cris de madones offusquées, et même des politiques. Leurs maîtresses devenues mères de famille grâce à leurs faveurs, ont elles renoncé à leurs allocations diverses ?

  5. JMD dit :

    Pour « merlot » qui semble m’accuser de propos injustifiés je proose de lire ce dossier extrêmement précis et complet sur l’affaire :
    http://www.facebook.com/l.php?u=http%253A%252F%252Fwww.rue89.com%252F2010%252F04%252F29%252Fcomment-juppe-et-sarkozy-ont-protege-leglise-traditionaliste-149509&h=3082f&ref=nf

  6. quinquin dit :

    J’ai lu et relu les liens. Merlot siffle faux !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.