L'échec viendra du ventre mou

Le résultat de l’élection à l’Association des maires de la Gironde illustre parfaitement le contexte actuel de la France. Il donne pleinement raison aux techniciens en communication de l’UMP et permettra probablement, après une analyse particulière, de faire comprendre aux « grands » penseurs du PS que la victoire en 2012 est encore loin. François Mitterrand expliquait toujours à celles et ceux qui avaient le privilège de l’entendre évoquer les enjeux politiques, que la France ne pouvait se gagner qu’avec le soutien d’un réseau fort d’élus locaux. Il savait que les Maires restent le meilleur relais d’opinion, car ils sont chaque jour au contact des réalités et peuvent, en tant que « médecins sociaux », porter les informations essentielles. Ils restent en très grande majorité très respectueux des pouvoirs établis et se réfugient derrière le caractère apolitique de leur fonction, comme si chaque jour leurs faits et gestes officiels ne dépendaient pas d’un choix inspiré par des principes politiques.
Ils reflètent fortement cette France de l’indifférence, qui crache sur le « politique », et qui continue en permanence à le « discréditer ». Ils se cachent derrière l’opinion dominante qu’ils suivent avec constance, car ils savent que demain elle conditionnera leur réélection ou leur élection, pour celles et ceux qui visent d’autres postes.
En général, la plupart d’entre eux ne participent pas aux réunions qu’ils jugent « politiques » et qui risquent de déteindre sur eux. Ce maelström ressemble aux sables mouvants dans lesquels s’enlisent toutes les idées progressistes, ou à une sorte d’édredon destiné à faire croire que la Droite ne représente aucun danger pour les populations. Lentement, nous en sommes arrivés à avoir en Gironde un « ventre mou » des maires, qui correspond à cette tendance nationale de dégoût pour la politique. C’est cette portion des porteurs de la tendance la plus forte de la population qui fait et défait les résultats nationaux.
Le « moi monsieur je ne fais pas de politique… », les « tout ça ce n’est que de la politique… », les « ici nous ne faisons pas de politique… » constituent désormais les forces réactionnaires du pays, qui se rangent, par trouille, derrière les représentants du pouvoir établi. Ce sont eux qui vont venir participer aux « primaires » du PS, au détriment des militants qui affichent clairement leurs valeurs et courent le risque de porter des couleurs minoritaires.
En fait, cette « majorité », de droite par sa vision sociale, se cache dans l’ombre de l’anonymat politique et surgit dans le camp des vainqueurs. Elle est obnubilée par le fric, se parant derrière deux principes : « trop d’impôts… » et « moi je ne gaspille pas les deniers publics ». Personne ne cherche véritablement à savoir quels sont les valeurs que portent ces discours poujadistes, comme si les élus qui construisent, avancent, imaginent, étaient de dangereux mégalomanes dépensiers.
Cette « France d’en bas », comme l’avait lâché avec plus ou moins de condescendance Raffarin, ira partiellement vers la « Marine nationale » ou vers « l’exploiteur des faits divers », mais ne viendra jamais vers la gauche et ses valeurs. C’est la certitude de ce vote, dans un département où les électrices et les électeurs ont pourtant élu 10 députés de Gauche sur 12 à Paris, 50 conseillers généraux de Gauche sur 63, donné une nette majorité à la Communauté urbaine de Bordeaux et une autre encore plus large au conseil régional. Le décalage est terrible, mais conforme à la répartition sénatoriale de 3 PS pour 3 UMP. C’est bel et bien la preuve du décalage considérable entre une opinion publique partagée entre le renoncement, via l’abstention, et le combat via la contestation. Le suffrage universel a de plus en plus de mal à se frayer un chemin !
Si les élus qui représentent ce peuple se détournent des choix fondamentaux sur l’avenir de leurs mandants, il est urgent d’entamer une réhabilitation, par l’éducation populaire, de la politique au sens noble. Certes, il sera véritablement difficile pour la Gauche d’expliquer la valeur d’un engament réputé « militant », quand il suffira, pour choisir un candidat à la charge politique suprême, de remplir une feuille avec une vague promesse dans d’improbables scrutins, n’engageant que celles et ceux qui voudront croire en lui. Il vaut mieux, à terme, se revendiquer d’une structure associative que d’un parti. Il vaut mieux être incolore que vert, bleu ou rouge. Il est inutile d’afficher des valeurs, quand une distribution de fric suffit à emporter l’adhésion. Il devient indispensable d’exister en image mais surtout pas en propos. Il est impératif de se faire élire contre la « politique », pour voter ensuite à droite. La preuve ? Lors de l’élection à la Présidence des Maires de la Gironde, la droite ne l’a emporté qu’avec le secours providentiel des Présidents d’intercommunalités UMP qui, forcément, avaient démocratiquement consulté leurs mandants pour faire leur choix… non politicien, en faveur du candidat de « l’UMP apolitique ».
Ce scrutin, en pleine crise sociale, en pleine réforme destructrice des collectivités locales, au cœur de la tourmente sur les moyens financiers donnés aux communes…permet de douter du succès du candidat de Gauche en 2012. L’Elysée peut être rassuré, il est sur la bonne voie, s’il sait flatter ce ventre mou qui adore le fric et qui vit dans la trouille d’avoir à prendre position. Les socialistes, toujours à la recherche d’un leader capable d’incarner les valeurs de la République, ont une responsabilité dans cette décadence sociale, puisqu’ils ont passé leur temps à tuer le choix politique pour se laisser imposer le choix médiatique. On en reparlera dans quelques semaines…La machine à perdre prend son élan !

Ce contenu a été publié dans pARLER SOCIETE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

33 réponses à L'échec viendra du ventre mou

  1. Jean dit :

    Pour une fois, Sud Ouest n’est pas mal. Surtout la chute du papier.

    Présidence des maires de Gironde : Gérard César élu de justesse

    Le sénateur maire de Rauzan Gérard César a été élu président de l’association des maires de Gironde hier matin à Bordeaux-Lac, mais avec une petite marge (6 voix) sur son challenger, le maire de Créon Jean-Marie Darmian.

    Cette élection a été particulièrement mobilisatrice puisque sur les 556 inscrits, il y a eu 535 votants dont 526 suffrages exprimés, ce qui est sans précédent. Selon les premières analysées, c’est le vote des présidents des vingt intercommunalités qui a fait la différence puisque Gérard César y a obtenu quinze voix contre cinq à Jean-Marie Darmian.

    Ce vote s’est également déroulé sur fond de réforme territoriale contestée. On sait maintenant que la moitié du département la désapprouve.

  2. GARNIER dit :

    Un département majoritairement à gauche et un représentant des maires UMP, représentant la pire des droites depuis la révolution!
    Un déni de démocratie ou effectivement les « ventres mous », ces maires, ces élus sans étiquette, sans âme, sans avis, sont uniquement guidés par la hauteur de la subvention qu’ils vont pouvoir obtenir des graces de sa majesté, un peu comme avant la révolution.
    Je suis d’autant plus en colère que dans ma commune qui vote majoritairement à gauche, mon maire n’a pas voulu me répondre lorsque je lui demandai de voter en respectant l’avis qu’aurait émis nos habitants, c’est à dire en faveur de Jean-Marie Darmian.
    Il faudra qu’ils rendent des comptes! Ca suffit de dire « je me présente mais je ne fais pas de politique! »
    Rendez-vous au mois de mars et en 2012 et en 2014 et tous les jours pour convaincre d’un véritable changement.
    La seule manière de chasser le mou, c’est le vote!

  3. Suzette GREL dit :

    Les intercommunalités flattent le pouvoir dans le sens du poil afin d’obtenir la bonne place au détriment des communes…le réveil pourrait être douloureux !
    effectivement le manque de courage politique guide toutes les compromissions.Ne baissons pas les bras et gardons la tête haute.
    Nous sommes fiers du résultat de Jean-Marie dans le contexte actuel.

  4. j’adore votre blog et votre façon de raconter tout ça. Bravo bonne continuation.
    Maigrir et perdre du ventre rapidement

  5. jean dit :

    Et si le PS s’investissait un peu plus dans les élections communales qui conduisent naturellement aux communautés de communes et sénateurs. Je trouve certains PS locaux anesthésiés par ces ambitions qui finalement importantes !
    C’est un constat que j’ai pu faire !

  6. régine dit :

    Pourquoi les présidents des communautés de communes votaient?Dans certains cas, ça revient à dire qu’ils ont voté deux fois ,je ne comprends pas.
    Espèrons que les électeurs réagissent en mars et plus!

  7. issard dit :

    La démocratie atteint ses limites lorsque ce n’est pas les meilleurs qui gagnent….

  8. Martine dit :

    Fidèle lectrice du blog, je n’ai pas l’habitude d’intervenir mais les sentiments que j’éprouve depuis hier après-midi rejoignent complètement les avis de Suzette et Régine qui me poussent à répondre. Ou l’on vote en qualité de Président de C.D.C. ou en qualité de Maire mais certainement pas pour les deux c’est ce qui aurait pu faire la différence !.
    Malheureusement, malgré tous les soutiens d’élus que j’ai pu suivre, je ne peux constater encore une fois que le bal des faux-culs était de représentation hier matin.
    Une victoire « sur le fil » n’est pas une grande victoire et certainement pas une défaite pour Jean-Marie mais seulement un abandon de certains élus qui ont oublié qu’ils devaient « représenter » l’opinion de leurs habitants.

  9. Michel, dit :

    Bravo Jean-Marie pour votre score, » de vraie gauche » que vous améliorez de 30 voix, par rapport à 2008…

    Vous valez tellement mieux que tous ces marchands de soupe  » non identifiés », parce que « apolitique », forcement classables à droite…..

    Comment un électeur même moyen peut-il encore de nos jours voter pour un MAIRE
    se déclarant  » sans étiquette »?

    Vivement que la loi change afin que les candidats à une élection même municipale , se déclarent appartenir à un parti politique !

    «  » La défaite est tellement plus intelligente . On pourrait passer sa vie à la méditer . C’est auprès d’elle que l’on puise ses vraies ressources , que l’on sublime ses revanches .

    Que faire de cette défaite,

    —Jean -Marie DROUART—-

  10. Jacques dit :

    On parle de vous et de cette élection sur le site « Infos Bordeaux » :

    http://www.infos-bordeaux.fr/2011/actualites/gerard-cesar-elu-a-la-tete-des-maires-de-gironde-448

  11. Christian Coulais dit :

    Oui la « double peine » Président CDC + maire mérite des explications, des éclaircissements.
    Toutes les CDC sont elles adhérentes ? Connaissaient-elles cette possibilité ?
    à priori, les statuts furent bien épluchés par quelques uns !
    La partie de poker menteur se poursuit…
    Et le préfet possède un joker de plus sur le tapis de cette fumeuse réforme des collectivités !

  12. Philippe dit :

    Soyons clairvoyant la politique n’a jamais répondu aux critères de la normalité. Nous ne sommes pas dans le monde de l’école le meilleur n’est pas le premier. Celui qui arrive en tête c’est l’opportuniste. Rien ne change et je peux en témoigné en la matière ton adversaire est un spécialiste. Les prochaines cantonales confirmeront que 2012 est mal engagé. La gauche ne propose rien ou si je me trompe, la visibilité n’est pas bonne.

  13. jeanpaul de la mata dit :

    Tu te prends pour qui J.Marie,t’es démocrate,toi ?

    Et un élu,en plus…respecte donc le choix des autres,point à la ligne !

  14. BUGARET Yvon dit :

    Jean-Marie, je partage ta grande déception, pour si peu de voix, ton adversaire ayant eu le culot de se présenter comme apolitique, alors qu’il est sénateur UMP et évidemment encarté au parti politique présidentiel. Je suis très en colère contre ces maires immérités se classant apolitiques, qui ne respectent pas le suffrage universel des administrés lors des élections cantonales, régionales et nationales. Ce constat très grave doit être dénoncé lors des prochains scrutins notamment pour les futures élections municipales afin que les nouveaux magistrats s’engagent à défendre justement les idées de leurs concitoyens. Jean Marie, nous te soutenons avec de plus en plus de force pour combattre ces réformes qui détruisent tous les acquis obtenus depuis la libération. Après la casse des retraites, de la fonction publique, des collectivités territoriales, le pouvoir sarkosiste se prépare à démolir notre sécurité sociale s’il est maintenu en 2012. Alors ne baissons pas les bras, unissons nous et gardons espoir.

  15. sylvie dit :

    « L’opinion publique partagée entre le renoncement, via l’abstention, et le combat via la contestation. »
    Comme vous le dîtes si bien et l’analysez très bien. L’UMP apolitique et le PS qui a privilégié le choix médiatique au choix politique.
    Cette élection est en effet le reflet d’un climat général, qui souhaitons le ne sera moins flagrante pour les cantonales.
    La colère est encore frileuse,pendant que la lâcheté s’emmitoufle de parades.
    Quand la colère prendra le pas, ils feront les surpris, ces élus de la politique anesthésiante dominante.
    Alors nous serons nombreux à leur répondre que nous nous faisons de la politique et que nous avons le courage de nos opinions. Celles qui font passer l’interet du peuple, des citoyens, avant l’interet de corrompus et voyous.

  16. Annie PIETRI dit :

    @ Christian,
    Oui, c’est bien la « double peine », puisque les maires qui sont en même temps présidents de CDC votent deux fois !
    Les communes de Gironde sont à peu près toutes adhérentes à l’AMG. Par contre, peu de CDC étaient adhérentes…jusqu’au vote de samedi. En effet, le coût de l’adhésion varie de 800 à 4000 euros selon le nombre d’habitants, et de nombreuses CDC avaient reculé devant l’importance de la cotisation.
    Mais, au cours des derniers jours, un certain nombre de Présidents de CDC dirigées pas des élus favorables à Gérard César se sont tout à coup intéressées à l’AMG et sont devenues adhérentes….Il est permis de s’interroger pour savoir si les Présidents ont consulté, comme c’est la règle, les conseils communautaires, avant d’engager la dépense. Les « grandes manoeuvres » se sont déroulées, avec un maximum de discrétion, dans les semaines ou même les jours ayant précédé le scrutin…..
    Oui, Christian, la partie de poker menteur continue, et la démocratie n’en sort pas grandie ! Cela donne une idée de ce que seront les batailles futures, et prouve à quel point nous devons tous rester vigilants.
    Pour plus de détails, voir l’article de Gironde Citoyenne sur http://www.girondecitoyenne.fr

  17. François dit :

    Bonjour!
    Quand on s’abrite sous une casquette de maire, de président de communauté de communes, de conseiller général et, pour une grande partie, de conseiller régional (comme les électeurs de samedi), on est avant tout un GESTIONNAIRE des impôts des contribuables proches de ces ELUS. Ces derniers n’ont AUCUNE AUTRE FONCTION EFFICACE pour l’avenir de leurs administrés.Toi, le littéraire, tu n’ignores point que le mot POLITIQUE est très mal adapté dans la gestion d’une commune et que l’on devrait davantage parler « de ligne de conduite, d’objectifs durables ».
    Laissons la politique aux décideurs nationaux auxquels nous penserons lors de prochains votes !
    Vouloir mélanger la sauce politique dans l’espoir de réaliser une bonne soupe t’a fait courir le risque de transformer le plat en « soupe à la grimace ». D’ailleurs, à ce sujet, interrogeons tes ami(e)s qui ont décliné l’invitation et …qui t’ont envoyé dans le mur.
    Même si le succès a été palpable, je suis sûr que tes capacités de réflexion te sortiront grandi de cet échec.
    Cordialement.

  18. Annie PIETRI dit :

    @ Jean Paul de la Mata
    Jean Marie « se prend » pour ce qu’il est vraiment et complètement : un démocrate qui a recueilli la majorité des voix des Maires de Gironde (9 voix de plus que son adversaire sénateur), et qui n’ignorait rien des arrangements et manoeuvres de dernière minute, ourdis par « le couple » Juppé-César »….
    Il a repris, dès le lendemain dimanche, ce qu’il estime être son rôle d’élu de proximité : des déplacements auprès des citoyens du département, plantation d’un arbre de la laïcité à Audenge le matin, participation à un événement culturel à Ponpignac, l’après midi. C’est ce contact et cette convivialité avec ses administrés qui le caractérisent, bien plus que les magouilles politiciennes de ses adversaires, de quelque bord qu’ils soient….

  19. jeanpaul de la mata dit :

    @ Annie Pietri,

    Elle est bien bonne celle-là,il y aurait donc un » bipède élu politique « , qui ne serait pas complice des soi-disantes magouilles politiques des uns et des autres en Gironde,le même élu qui possède plusieurs mandats et qui en profite bien,ben voyons,c’est difficile de planter un arbre et de s’amuser à faire de la représentation…qu’est-ce que t’es naîve,la Annie ?

    Avec toutes ces indemnités( comme ils disent ? ) et ses biens il doit payer l’impôt sur la fortune,ton pote le maire de Créon,non ?

  20. Annie PIETRI dit :

    Ce commentaire est tellement méprisable qu’il ne mérite aucune réponse, sauf à être grossière, ce que je ne suis pas!!!

  21. Suzette GREL dit :

    C’est minable et petit,ce commentaire, monsieur de la mata!
    Vous affirmez des propos sans avoir les critères réels et je pense que vous devez vous sentir bien seul ou avoir beazucoup de rancoeur pour salir sans savoir exactement.je préfère la naïveté à la calomnie gratuite.

  22. Catherine dit :

    @jeanpaul de la mata
    Svp, quels éléments vous permettent d’invoquer la notion de Touspourrisme à l’endroit de Jean-Marie Darmian ?
    Sans doute pourriez vous développer cet argumentaire de façon + intelligible.
    « On » ne « possède » pas un mandat, »on » l’assume : « on » mouille la chemise et « on » ne comptabilise pas ses heures.
    De +, renseignez vous donc sur le bien-fondé des indemnités et sur leurs montants.
    Enfin sauf à connaître personnellement les gens « on » ne tutoie pas inopinément

  23. Cathy dit :

    Suzette et Annie ne tenez pas compte des propos de M. de la Mata ! Il ne connaît certainement pas Monsieur le Maire de CREON. J’habite Sadirac et je peux vous dire que moi j’envie beaucoup les Créonnais d’avoir un Maire de cette envergure, extrêmement performant : humain, social, dévoué et qui oeuvre sans ménager son temps. Je crois que le résultat du scrutin de samedi a été finement concocté par des élus avides de jalousie. Jean-Marie fait de l’ombre il fait peur sauf à nous ses amis et fidèles qui lui apportons notre soutien.

  24. jeanpaul de la mata dit :

    Hé,hé…la bande des 4,des nanas,en plus,super !
    C’est mal-poli de répondre de cette façon les filles…nerveuses et frustrées ?

    Il est super bien votre pote,il en veut combien de places de présidents et de postes d’élus…innarrétable le bonhomne,il est vrai qu’un retraité du Mammouth ,véritable scandale des syndicats intouchables et irresponsables,arriérés du changement situe l’ex délégué syndical,non ? Et bien,pas cette fois-ci, il s’est fait avoir,le 13è poste il ne l’a pas eu,et toc !
    Ce genre d’exemple,c’est incontestable, dénote effectivement la modestie,l’humilité,la non-réalité égoîste du cumul des mandats et des titres,etc…opportunisme démagogique sans contestation possible plutôt,c’est l’avis de ses copains maires,il en fait trop,et oui un peu aux autres !
    C’est bien d’aller chez les électeurs malades dans une petite ville de campagne…les autres maires des grandes villes, » eux « ,c’est la grande bouffe et les sorties,etc…ben voyons.
    D’ailleurs tout le monde,en particulier les maires de la Gironde, ces copains-voisins parlent de son humanisme toute la journée…et pourtant cela ne les a pas empêché de lui infligé un super camouflet,c’est véritablement scandaleux.Je proteste,faites une pétition les filles,c’est pas normal !
    Au lieu de crier au loup…essayez donc de comprendre son échec,sachant qu’au départ il se présentait en futur gagnant,c’est trop facile d’accuser la droite et de cracher son venin,ou de parler de jalousie,non ?
    Il ne fait pas de l’ombre, votre maire plus dévoué et plus humain que les autres, il en fait trop et ne fait de l’ombre qu’à lui même,et à un moment donné, » en politique politicienne « ( j’espère pour vous que vous savez ce que cela veut dire ? ), ça finit par craquer, en espérant pour lui que ce n’est pas le début de la fin…apparemment il a des fans il s’en remettra !

    Vous ne voyez que l’idole politique gentille et dévouée,les filles…pas l’opposé,vous faites semblant de l’ignorer,quelques exemples tout frais: – pourquoi un bipède bien élévé( soi-disant) et qui casse toute la journée mon cher et adoré Sarko( pourquoi pas,on est toujours en démocratie chez nous)emploie des mots vexants, mal-poli,fait de la diffamation,accuse le Président de la République de raciste,traite Arlette Chabot de Chabrot en faisant une allusion alcoolique,etc…( ça pullule d’exemple dans ses interviews et son blog),etc…
    Il est comme tout le monde votre pote,il ne fait pas parti des saints,seuls ceux-là peuvent critiquer sans balayer devant leurs portes !

    Apparemment à la campagne ils sont très susceptibles,ils en sont encore restés au temps des rois,excusez-moi Mesdames je ne suis pas habitué à fréquenter la haute pour vouvoyer…d’ailleurs en regardant la composition du conseil municipal de Créon,je me suis dit:  » qu’est-ce que la diversité est bien représentée chez eux,c’est fou…heureusement pour vous, que vous n’êtes pas dans la région Parisienne,on pourrait supposer des choses,Marine de conséquence ?

    Quel honneur,Cathy la courageuse qui n’a pas peur,Catherine la Madame de Sévigné,la Annie la bien élevée et la Suzette qui n’est jamais seule…4 nanas qui perdent leur temps à discuter avec moi,vraiment pas difficiles les filles de la campagne…Qu’est-ce que ça sera, quand mon cher et adoré Sarko,une 2è fois élu en 2012, m’enverra en vacances chez vous ?

  25. puig dit :

    de la mata tu représentes tout ce qui est une abjection pour un homme!
    Sexiste, méprisant envers des femmes honorables et sincéres que tu ne connais pas. Tu perds ton temps ici!
    Qui est le frustré?
    Pas les femmes que tu cites dans le seul but de blesser, d’humilier…pour tenter d’atteindre JMD. C’est futile, grossier et inconvenant. Cela n’apporte rien au débat. On peut avoir des opinions différentes et se respecter! On est des adultes, enfin certains. Des sujets de discordes il y en a quand on voit le déni de démocratie à Saint Caprais et le soutien incompréhensible de certains élus au maire actuel pour un obectif douteux qui arrange bien l’ump. Ca n’autorise pas a tenir des propos outrancier mais simplement à se positionner et poser dans les bonnes structure les questions utiles à la réflexion.
    Beaucoup lisent ce blog et on se doit de les respecter.
    Hasta la victoria siempre

  26. jeanpaul de la mata dit :

    Ta première phrase situe le bipède que tu représentes cher et adoré Puig…c’est l’hôpital qui se fout de la charité !
    L’habitude de vous flatter,féliciter et remercier les uns et les autres,déconnectés de la réalité critique des autres bipèdes qui ne pensent pas comme vous,l’habitude de ne pas supporter les critiques,l’habitude de prendre tout au premier degré( entre-vous par contre c’est souvent l’inverse ,curieux ? ),l’habitude de tomber dedans,l’humour n’existant pas chez les autres ( qu’entre-vous…c’est même comique ! ),etc…vous enferme dans une bulle,entre-vous,pris au piège de la politique nuisible et nauséabonde,la preuve:  » vous ne respectez pas les votes qui ne vous conviennent pas…hé,hé ?

    Ta dernière phrase,c’est du Chinois…excuse-moi je vote en France ?

  27. Cathy dit :

    Et oui M. de la Mata chez nous les « socialo » on aime bien se faire des compliments. De deux choses l’une ou vous êtes jaloux du « fan club de Jean-Marie DARMIAN » ce que je peux comprendre mais rien faire pour vous ou alors vous débutez en politique et je m’explique J-M DARMIAN n’a pas été désavoué par les Maires puisqu’il devance M. CESAR sur ce résultat, les voix qui ont manqué sont issues des EPCI et à ce que je sache tous les EPCI ne sont pas présidés par des Maires ! Enfin vous allez peut être vous ennuyer sur les prochains sujets car JM DARMIAN développe presque au quotidien sur des sujets différents et oui vous voyez tout ceci en plus de tout ses mandats !!!Mais je dois avouer que vous m’avez beaucoup amusée.

  28. jeanpaul de la mata dit :

    Chère et adorée Cathy,la fille trop sensible,la socialiste qui soi-disant vote à gauche,ah bon !
    Moi être jaloux d’un ancien,allons-donc,l’élément féminin étant si facilement à la portée de l’homme quand on sait le prendre…ce qui me titille par contre c’est le secret bien gardé de ton icône,maire par excellence, qui attire dans son seing  » autant de nanas « ,à son âge,en cela peut-être suis-je un peu jaloux,qui sait,mais comment fait-il ? ?
    Et il arrive à les supporter…chapeau le type !

    Ps: et sur les footeux…il développe ton adoré Maire ?

  29. Catherine dit :

    @jeanpaul de la mata
    Consternée par votre sens aigu et fielleux d’une polémique devenue stérile, je ne souhaite pas poursuivre ce qui était prometteur d’un échange riche d’enseignements mutuels, fût il vif.
    Sachez que je ne suis pas + Créonnaise que socialo, que je n’ai de dette due ni à devoir envers Darmian.
    Tout mon respect s’adresse au travail âpre, fourni quotidiennement et sans relâche, dans le cadre de valeurs humaines et transversales auxquelles Darmian reste fidèle.
    Enfin, je reste attachée, au-delà du dire trop vite « ce que je pense » à l’instant T, à « penser ce que je dis ».
    Par conséquent de prendre la liberté de l’écrire, ici. Aujourd’hui comme demain.

  30. Emile Georget dit :

    Il suffit de taper ces prénom et nom JPDLM pour en savoir plus sur Monsieur le Responsable Zone Avion (RZA) qui coordonne et gère les pistes à Roissy .
    Sa dialectique est toujours la même :
    « Si mon cher et adoré Sarko va sur ton forum …il va bien se marrer, comme moi il pensera :  » c’est tout ce qu’ils ont trouvé les supporters de Ségolène,pour la campagne de 2010 ?  » Allons réveille-toi , tu mérites mieux , non ? » Ecrit en 21/10/2008
    Si le cumul des mandats et la longévité de l’élu à un même poste nuit à sa santé alors pourquoi souhaite-t-il la réélection de N.S. ?
    Laissons tomber ses propos sexistes, ses arguments d’ancien franc, qu’il parte à l’étranger comme il adore le faire, le camping de Créon affiche complet !

  31. jeanpaul de la mata dit :

    Salut l’Emile,apparemment tu ne suis pas les conseils de J.Marie qui me dit de parler courtoisement des autres,non ?
    C’est pas Roissy mais Orly…Tu t’intéresses à moi,tu me fais trop d’honneur,sache que je n’ai rien à cacher mon cher, et toi ?

    Je prends note, chère et adorée Cathy,de notre échange riche d’enseignements mutuels,j’en frissonne…comment dois-je le prendre,au premier degré ou de la même façon que moi ?
    Si t’es pas socialiste,c’est J.Luc Mélenchon qui doit t’attirer,c’est sur…bravo,ça c’est la vraie gauche !

    Désolè l’Emile, mais en ce moment et pour 2 mois, je prépare la campagne des cantonales et effectivement je ne pourrai pas me déplacer à l’étranger…surprenante cette remarque,je joue au foot aussi,etc…
    Merci de vos encouragements cher Emile. A l’avenir comme me le conseille J.Marie, je vais essayer de prendre modèle sur votre plume,car j’apprécie beaucoup votre style délicat et vos mots choisis… » pour m’améliorer  » !

    Puis-je me permettre de dire ceci,qui s’adresse à tout le monde,ici :  » Tant que vous vous égosillerez à critiquer pour le plaisir de critiquer,comme sur cet exemple type de désignation d’un président,en cherchant des ceci ou des cela de magouilles ou pas,dénonçant ce qui ne fonctionne pas à droite,au lieu d’essayer de corriger vos échecs à vous,la gauche…en proposant des débats pour échanger,de vous remettre en cause,de faire votre auto-critique dans le but de bâtir,propositions saines et crédibles,etc…il vous sera presque impossible de vous relever dans le landerneau de la politique politicienne qui a cours chez nous !

    Voilà cher et adoré J.Marie j’ai essayé de faire quelques progrès,satisfait ?

    Ps: Il m’arrive de méditer la-dessus,et vous ?
    – « La fantaisie est plus importante que le savoir  » et je me permets de rajouter :  » surtout en politique  » !

  32. JMD dit :

    Pour l’information des participants aux réponses inutiles à M. de la Mata (que je n’ai pas le déshonneur de connaître) qui est libre de ses affirmations, le résultat du vote à l’AMG a été le suivant

    Bureau de vote des maires : César 251 voix, Darmian 255 voix.

    Bureau des intercommunalités (dont 7 ont adhéré précipitamment avant noël pour voter) César : 15 – Darmian : 5. Signalons que 23 communautés de communes, pouvant voter en ma faveur (président de Gauche), n’avaient pas adhéré pour ce vote. Le reste n’est que supputations débiles, loin des réalités.
    Peut-être d’ailleurs entendrez-vous prochainement parler à nouveau de ces résultats; et contentez-vous de donner rendez-vous à votre contradicteur vers la fin février…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.