Agissez pour l'avenir des autres

Le peuple souverain ?
Une piste de résistance : une pétition lancée par le journal POLITIS.

Sujet : urgent retraites

Même si la réforme des retraites a été adoptée par le Sénat et l’Assemblée
Nationale, tout n’est peut-être pas perdu car la loi peut ne pas être
appliquée.
Cafouillage du sarkozisme, la réforme constitutionnelle de 2008 (article 11)
pourrait donner aujourd’hui le moyen de contraindre le Président de la
République à organiser un référendum sur les retraites :ce référendum doit
être demandé par 1/5 des parlementaires, eux-mêmes soutenus par 1/10 des
électeurs (nous). SOIT 4,4 millions de signatures: la mobilisation récente
rend en théorie l’objectif facile ! Il est encore temps de tout mettre en
œuvre pour s’opposer à cette réforme des retraites.
Voici donc le lien pour signer cet appel :

http://www.referendumretraites.org/

1/10e des électeurs, ça fait du monde ! A nos claviers ! Envoyez ce lien à
tous ceux que vous connaissez, sur toutes les listes que vous possédez, pour
faire boule de neige .Si vous recevez ce message et êtes déjà retraité,
pensez aux autres, à vos enfants…. aidez-les en signant

Ce contenu a été publié dans pARLER SOCIETE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Agissez pour l'avenir des autres

  1. Christian BAQUE dit :

    Un référendum? Mais quelle sera la question? Qui va décider de la question ?
    « Voulez vous une réforme des retraites? » Et on appellera à voter non ?
    « Voulez-vous le retour aux 37,5 annuités pour tous ? » Là ce serait mieux… Mais ce n’est pas Sarkozy qui posera cette question ! Même à gauche ils ne disent pas un mot là-dessus!
    « Voulez vous le retour à la retraite à 60 ans? » Bof… le retour aux 60 ans, le PS l’a mis dans son programme et ça ne veut rien dire !
    Car il faut rien ne doit être touché, ni les 60 ans, ni le niveau du taux de remplacement, ni la durée de cotisation, ni le régime général, ni les régimes particuliers, ni les régimes spéciaux, ni le Code des pensions civiles et militaires !

    Donc ma revendication c’est « abrogation des réformes successives des retraites, depuis celle de Balladur » !!!!

    Et quel gouvernement va faire ça? Pas un gouvernement qui est dans le cadre de l’Union européenne et de ses traités depuis Maastricht !

  2. J.J. dit :

    Il faut tenter le coup.

    Ce n’est pas gagné, mais si on ne fait rien, on est sûr que c’est perdu.

  3. Pado dit :

    Bonjour;

    A posteriori, je vous informe avoir copier/coller ce message sur le site que je gère (section académique d’un syndicat de l’Enseignement Professionnel), et mis ce blog en « lien »; bien entendu, si cela vous pose le moindre « souci »…

    Cordialement

  4. Michel d'Auvergne dit :

    Je suis à la retraite, mais bien sûr, j’ai signé ne serait-ce que pour mon épouse qui a élevé nos enfants et repris le travail pour apprendre que notre « Nabot national » lui infligeait une année et quatre mois de plus au nom de la solidarité avec les nantis qui géreront les caisse de retraites toutes privatisées débarrassées d’une bonne partie des bénéficiaires qui seront, eux, pris en charge par la branche maladie de la sécu qu’on finira de couler ainsi pour sa future privatisation…
    Le problème du financement des retraites est lié au marché du travail et non à l’age de départ.
    On a été « entubés » avec la complicité de ceux qui sont sensés nous représenter au Sénat et à l’Assemblée Nationale !
    On s’en souviendras du « Gode Naboléon »!
    Étonnez-vous de la désaffection du peuple pour la politique.

  5. E.M. dit :

    Un petit bémol : l’article 11 dit aussi que « cette initiative, qui devra prendre la forme d’une proposition de loi, ne peut avoir pour objet l’abrogation d’une disposition législative promulguée depuis moins d’un an ». Il faudra donc quoiqu’il arrive attendre un peu… Mais commençons par avoir le nombre !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *