L'arbre de l'immigration qui va cacher la forêt des échecs

Une fois encore un ministre du gouvernement ayant ruiné économiquement, moralement et surtout idéologiquement la France affirme des concepts pseudo-racistes avec la certitude de ceux qui veulent démontrer ce qui convient le mieux à leurs intérêts électoralistes. Et là, le Ministre des cultes et pas nécessairement de l’Éducation monte d’un cran dans sa manipulation de la pensée raciste de l’opinion dominante. Une exploitation honteusement manichéenne de la situation des enfants d’immigrés dans le système scolaire français, sans se poser bien évidemment la moindre question sur la responsabilité de la politique sarkoziste dans ce qu’il dénonce avec l’assurance de ceux qui savent les dégâts que vont causer leur affirmation péremptoire. Cette fois, le ministre s’en est pris aux enfants, déclarant : « Contrairement à ce qu’on dit, l’intégration ne va pas si bien que ça : le quart des étrangers qui ne sont pas d’origine européenne sont au chômage, les deux tiers des échecs scolaires, ce sont les échecs d’enfants d’immigrés. » Les archives des années 30 sont remplies de phrases de ce type concernant d’autres parties de la société, et on sait où elles ont mené le pays. C’est seulement le quotidien de la gouvernance actuelle de la France.
Un Ministre ou un cacique vient devant un micro, affirme avec de vagues références, assène ce que les sondages donnent comme nourriture intellectuelle souhaitée par l’électorat, trahit toutes les valeurs historiques de ce pays pour des calculs de maintien au pouvoir, et l’affaire est entendue ! Peu importe la réalité, peu importe la vérité : il faut absolument flatter l’opinion, que l’on qualifie à tort de publique, dans le sens du poil ! De toutes les manières, personne ne pourra véritablement effacer l’impact d’une déclaration simpliste, dénuée de tout fondement rationnel, approximative, truquée. L’essentiel de cette technique de propagande repose sur… l’utilisation des médias pour répandre des « rumeurs » dont on sait pertinemment qu’il en restera toujours une trace dans les esprits les plus faibles, car les moins formés au débat et à l’analyse politiques. En fait, le Ministre qui doit garantir l’égalité, la liberté et la fraternité, a sciemment transformé en réquisitoire ce qui n’a jamais été qu’une constante dans tous les systèmes éducatifs.
Ainsi, une des deux sources qu’évoquent Guéant et son entourage pour justifier cette déclaration fracassante, est l’étude Pisa 2009, une comparaison internationale des compétences des élèves de 15 ans dans les pays membres de l’OCDE. Plus précisément c’est son volume II, « Le milieu social » : l’égalité des chances et l’équité du rendement de l’apprentissage, qui nous intéresse. Que dit ce rapport, que bien évidemment personne n’a jamais lu et surtout pas Monsieur Guéant, qui a bien d’autres rapports pour garnir le local à archives inutiles des lieux de pouvoir qu’il a fréquenté ou qu’il fréquente.
La situation d’un élève est préoccupante au-dessous du niveau 2, niveau «à partir duquel les élèves commencent à démontrer qu’ils possèdent les compétences en compréhension de l’écrit qui leur permettront de participer à la vie de la société de manière efficace et productive». Or «en moyenne, dans les pays de l’OCDE, 17 % des élèves autochtones ne parviennent pas à se hisser à ce niveau, un pourcentage qui s’établit à 27 % chez les élèves de la deuxième génération et à 36% chez les élèves de la première génération». Le tableau suivant montre que la France se situe dans la moyenne pour ses élèves autochtones, mais que les élèves migrants (sens de l’expression «élèves de première génération» pour l’étude PISA) ou de parents immigrés accusent un retard plus important. C’est un constat qui est très loin du condensé manipulateur qu’en fait le Ministre de l’intérieur, sauf si son intention délibérée est de profiter de la faiblesse de l’opinion dominante pour la conforter dans ses certitudes : tous les maux de la France ne sont pas causés par la gouvernance UMP mais par… les immigrés ! Les suppressions massives de postes dans l’Education nationale vont-elles améliorer ces constats ? La baisse massive des crédits de la culture en milieu éducatif sera-t-elle un facteur positif ? On cache, derrière des discours de comptoirs de bistrots, les réalités d’une gestion calamiteuse des rapports sociaux.
Le chômage ? On va revoir la liste des métiers pouvant servir de base à l’entrée légale sur le territoire…La préférence nationale va revenir insidieusement, alors que l’on sait que c’est le type de la fausse bonne idée. Xavier Bertrand est pourtant chargé de l’instiller dans l’opinion : le travail pour les Français d’abord ! Vaste connerie quand on sait le nombre de médecins étrangers bouchant par exemple les carences de notre système de formation dans les hôpitaux, et comment ils sont payés par des structures n’ayant plus les moyens de garder ses personnels qualifiés. Il a bien reçu le message du ministre de l’Intérieur Claude Guéant, qui veut diminuer l’immigration… légale, en diminuant l’immigration du travail et le regroupement familial. Il annoncé son intention de réduire la liste des métiers autorisant le recours à la main d’œuvre étrangère en raison des difficultés de recrutement, estimant prioritaire de…former les demandeurs d’emplois pour occuper ces postes. Tiens donc, on en revient au plombier polonais qui vient travailler en France et qui prend la place de l’ingénieur au chômage refusant d’occuper ce poste ! « Vous ne pensez pas que ma responsabilité, c’est plutôt de former les demandeurs d’emploi pour occuper ces postes ? », a déclaré Xavier Bertrand, citant comme exemple la profession de conducteur de travaux du BTP. Il oublie (mais c’est sûrement de l’amnésie) que dans le même temps, son collègue de l’éducation détruit toute la filière de la formation professionnelle par des suppressions massives de postes, ou mieux par des fermetures de filières entières. Quelle malhonnêteté, et plus encore, quelle manipulation ! Il y a eu le sport, puis l’insécurité, puis la religion… L’UMP va ainsi tricoter un rejet de l’autre susceptible de satisfaire les racistes du quotidien. C’est fait étape par étape… dimanche après dimanche…déclaration après déclaration… méthodiquement et cyniquement !

Ce contenu a été publié dans pARLER SOCIETE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à L'arbre de l'immigration qui va cacher la forêt des échecs

  1. J.J. dit :

    Et pourtant, pendant le « 20 heures » de France 2, des stats publiées montraient à l’évidence que les propos de monsieur Guéant sont complétement dénués de fondement et démontraient même le contraire (voir résultats du bac).

    Le réalisateurs de l’émission se sont-ils redus compte du crime de lèse majesté qu’ils ont commis ?

    Sur France 3 Poitou-Charente, le même soir, on a pu suivre ls interviouves de checheurs de l’université de Poitiers, en mission de coopération avec une uiversité du Kansas, et ces messieurs, très sérieux et compétents avaient tous deux des noms à faire attraper une crise d’apoplexie à un Guéant !

    J’avoue que j’ai ressenti une grande fierté, de ces cas d’intégration, pas si rares que l’on ne pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *