Liliane, fais la valise on donne !

Comment arriver à convaincre l’opinion dominante que la ruine de la France ne concerne pas tout le monde ? Comment persuader les gens qui souffrent de l’équité des mesures prises quand, de temps en temps, ils découvrent des tas d’or ? Comment être crédible en politique quand on admet des écarts faramineux de fortune et que l’on se drape dans l’utilité économique pour épargner les plus exagérées ? Comment parler impôt de solidarité quand la seule solution trouvée repose sur la TVA frappant proportionnellement les plus miséreux ? Le plus insupportable, c’est que plus rien n’exaspère réellement les électrices et les électeurs, murés dans un terrible principe : « tous pareils ! », ces deux mots qui ont tué définitivement la différence politique reposant sur des valeurs.
Il faudrait avoir le temps de compiler l’actualité depuis plusieurs mois pour, par exemple, se pencher sur le train de vie de Madame Bettencourt. C’est terrible ! C’est indécent ! C’est effarant ! Mais pourtant, les malheurs de cette dame au brushing fossilisé par les produits ayant fait sa prospérité, continuent à passionner le bon peuple. Autour d’elle, ce n’est que cupidité ou avidité et une démoralisante valse de millions. Comment comprendre que, chaque semaine, on constate que des sommes exorbitantes puissent sortir de comptes en banque, pour aller sur d’autres comptes en banque plus ou moins bien enveloppés, sans que personne, absolument personne, ne s’en soit ému dans le système officiel de surveillance des mouvements suspects ? Madame Bettencourt ne connaissait pas l’étendue de sa fortune, et on a voulu nous faire pleurer sur l’ISF, sur une tarification des impôts qui donnerait un sens à la solidarité, sur des mesures qui favoriseraient l’exil fiscal. Elle a distribué, globalement, des sommes qui permettraient à elles seules de faire vivre des milliers de gens, alors qu’on nous explique qu’il est indispensable de lutter contre ces fraudeurs aux aides sociales… Mais pourquoi personne n’ose-t-il clamer son indignation devant ces déclarations présidentielles démagogiques ? Quelque part, il y a un délit de complicité par résignation !
Cette semaine, lors de son passage à la CAF de la Gironde, le Chef de l’État français a fait semblant de se passionner pour les méthodes de recouvrement des sommes indues. Une mascarade, quand on sait que souvent, c’est la Caisse elle-même qui continue à payer des allocations alors que les droits ont changé et que, comme les paquebots, elle n’arrête que des mois plus tard… plongeant ainsi des allocataires précaires dans la ruine totale ! Tout ce cinéma aux frais des contribuables, qui ont payé des centaines de fonctionnaires mobilisés, des avions, des repas, des services en alerte… afin d’apprendre que l’on allait continuer à faire ce qui ne peut plus se faire sérieusement faute de personnel, supprimé par la perte des crédits. Un « cinéma » de série B pour un résultat que tout le monde, dès que le Chef de l’État français a été parti, considère comme impossible à améliorer en cette période de crise !
Or, dans le même temps, au fil des dépêches et sans que, bien entendu, les « grands » médias s’en fassent l’écho, on apprend que l’ancien avocat de cette « pauvre » Liliane Bettencourt, avait obtenu, début 2011, la gestion de 600 millions d’euros de contrats « d’assurance vie » appartenant à l’héritière de L’Oréal. Non, vous ne rêvez pas, après les largesses enveloppées, les dons aux artistes du cliché, les achats d’îles improbables, et d’autres extravagances, elle pouvait se priver de…. 600 millions, sans que ses fins de mois soient difficiles alors qu’elle bénéficie par ailleurs des ristournes fiscales liées à ces produits.
Dans une lettre adressée en janvier à son avocat, chargé quelques jours plus tard d’un mandat de protection, Liliane Bettencourt avait précisé que ces fonds lui étaient confiés jusqu’aux 40 ans révolus de ses deux petits-fils, Jean-Victor (25 ans) et Nicolas Meyers (22 ans).
Liliane Bettencourt est aujourd’hui âgée de 89 ans, et elle avait certainement elle- même rédigé ce courrier ! Le tribunal de Courbevoie a ordonné le placement sous tutelle provisoire de la milliardaire le 17 octobre, sur le fondement d’une expertise qui conclut à un état de démence, et révoqué le mandat de ce gestionnaire avisé. La Cour d’appel de Versailles a confirmé cette décision.
Comment expliquer à une famille qui vient à la banque alimentaire, que l’on puisse exonérer des personnes plaçant 600 millions sur des produits bancaires du type assurance vie sans que personne ne s’en inquiète outre mesure ? Et bien entendu, on ne taxera pas les assurances vie puisque les banques se gavent sur ces produits que le petit épargnant surveille avec férocité dans ces temps difficiles. Mais 600 millions, soit 200 ans du budget de fonctionnement de la ville de Créon, c’est une outrance honteuse !
Le vrai problème, c’est que pour une Liliane Bettencourt qui jette l’argent par les fenêtres, pour le bonheur de ceux qui se sont installés dessous, et qui profitaient de la situation, il existe des centaines d’autres cas secrets, méconnus, planqués, encore plus scandaleux. Il est vrai que depuis le début de son quinquennat, les affaires financières succèdent aux affaires financières, sans que personne ne s’offusque réellement. Des rétro commissions aux dons spontanés, en passant par les placements dans les paradis fiscaux, on a la palette complète des exagérations d’un système qui culpabilise le « coût » du pauvre et magnifie la « générosité » du riche !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Liliane, fais la valise on donne !

  1. Garnier dit :

    Quelles sont les causes de toutes ces injustices, scandales et délit de bon sens?
    Un système économique au service de quelques-uns. La gauche Grecque à payé! La gauche espagnole va tomber! Tous les pays qui ne remettent pas en cause le système pratiquent aujourd’hui l’alternance politique. Jusqu’à quand?. Si nous voulons mettre en place une politique au service du peuple, il faut faire exploser le système capitaliste débridé. Les Etats doivent reprendre la maitrise de la création monétaire. Sans cela la crise s’aggravera et la démocratie n’y survivra pas. Alors toujours social démocrate ?

  2. Michel d'Auvergne dit :

    « Si nous voulons mettre en place une politique au service du peuple, il faut faire exploser le système capitaliste débridé ». C’est en effet la seule solution, il y a quarante ans qu’un petit livre intitulé « Les multinationales » dénonçait la montée en puissance des capitaux et leur influence sur les politiques d’état. On est en plein dans le truc. « Renoncer au système c’est courir au chaos » crient-ils tous ensemble en dissimulant le délitement économique et social qui lui, mène à coup sûr à la révolte et au chaos… Et ça aussi c’est en route.

  3. Alain Clause dit :

    bonsoir
    tout le monde sais que quelques personnes gèrent le monde avec leur fortune
    on connais même les noms!
    Pourquoi les grands média télé surtout ne dénoncent ils pas ces milliardaires qui ne paient pas d ‘impôts?
    Pourquoi va t on grignoter 3 sous en surveillant les fraudeurs du bas de l’échelle.
    qui serai en arrêt maladie sans raison
    Qui va dénoncer ouvertement ,clairement tout cela et dire comment en sortir
    les élections approchent et personne ne donne ces infos pour dire ce sera plus comme cela!

  4. François dit :

    Bonsoir Alain Clause !
    « Tout le monde sait que quelques personnes gèrent le monde avec leurs fortunes; on connait même les noms  » : je me permets d’ajouter  » tout cela depuis longtemps ! » car mon grand père ( qui aurait 119 ans ! ) parlait déjà  » des 200 familles »… dans les années 1950-1965 ! Pour votre information, n’hésitez pas à taper sur votre moteur de recherche  » Les 200 familles »: vous aurez un début d’explication !
     » Pourquoi les grands médias … qui ne paient pas d’impôts « , « Qui va dénoncer… plus comme cela » : simplement parce que ces médias comme les diverses couleurs politiques qui les supervisent malgré la liberté de la Presse sont à la solde directe ou indirecte de ces puissances de l’argent. Ainsi que vous le dit notre hôte, regardez le va-et-vient des porteurs bénévoles de valises. Ceci vous explique la continuité de « l’autruche » dans le changement des couleurs qui défilent aux postes suprêmes sous couvert de suffrage universel orienté. Dernièrement, en discutant avec un ami au sujet des promotions multicolores de l’ENA, celui-ci décrivait cette école comme une formation à berner le peuple ! Là est certainement La Vérité, donc le début de la Solution !
    En plagiant M. Alain Peyrefitte, on peut dire: » Quand le Bon Peuple s’éveillera, alors, alors…. »
    Quant aux fraudeurs du bas de l’échelle ( qui copient ceux [ plus nombreux en % ] des échelons supérieurs ! ) et les arrêts maladie … pour « le Mal Bleu » ou le réveil pénible du lundi matin suite à une partie de pétanque trop arrosée sans oublier les transports en ambulance Paris- Bordeaux et retour aux frais de Dame Sécu…. pour venir voir la famille ( j’arrête là cette énumération non exhaustive et bien connue des Services ! ), cela existe depuis longtemps, mais devient maintenant un SPORT NATIONAL. Il ne faut pas avoir la mémoire trop courte et oublier que ces remboursements sont prévus pour des besoins UTILES ET QUANTIFIES, ce qui signifie que, par pénurie, ils ( les remboursements) deviendront rares le jour de la nécessité : l’élastique est maintenant trop tendu et proche de la rupture !
    Cordialement.
    PS: Vous l’avez bien compris: je suis candidat à aucune élection !

  5. Nadine Bompart dit :

    Personne ne dénonce cela ????? Vous connaissez le Front de Gauche ????
    Excusez-moi Mr Darmian, mais je trouve ça un peu facile de taper sur Sarkosy alors que vous êtes en campagne pour faire élire quelqu’un qui n’a pas l’intention de changer quoi que ce soit au système!!! Quelques petits arrangements de façade pour faire plus « peuple » et ça s’arrêtera là! À nous la « rigueur qui a un sens » et la règle d’or qui ne dit pas son nom, et les riches seront toujours aussi peinards!!!
    Cette chère Lilianne peut dormir tranquille, personne ne viendra l’embêter, l’alternance Droite-Sociale Démocratie se fera en douceur, comme d’habitude et comme en Grèce ou en Espagne…
    Alors, si vous êtes « vraiment » révolté, vous savez ce qui vous reste à faire!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.