La hotte 2011 du Conseil général sur le canton de Créon

C’est la fin de l’année civile et le moment de faire les comptes. L’informatisation de toutes les procédures permet désormais, en un laps de temps très court, de résumer des mois de travail. Ainsi, dans le rôle du conseiller général du plus grand canton de France par le nombre de ses communes (28), il faut beaucoup d’énergie pour défendre auprès du Conseil général tous les dossiers présentés au titre de la compétence générale. Il couvre à la fois, dans chaque commune, les aides institutionnelles aux projets publics, mais aussi celles accordées au réseau associatif (plus d’une centaine d’associations subventionnées) et aux particuliers ou aux entreprises.
Un seul dossier est en cours d’instruction sur les dizaines qui ont été soumis à l’appui du Conseil général et n’a pas vu encore son attribution faite (celui de la pelouse synthétique du stade municipal de Sadirac qui attend les conventions d’utilisation et le planning prévisionnel), mais qui sera débloqué dès que la Mairie enverra les pièces manquantes. Tous les autres projets ayant sollicité mon appui ont reçu une réponse. Voici la répartition globale par commune des crédits alloués sur le territoire des communes en 2011 :

 Pompignac : 39 968 € accordés
 Salleboeuf : 55 678 €
 Quinsac : 36 509 €
 Carignan : 211 481 €
 Créon : 677 445 € * dont subventions aux associations intercommunales et au collège
 Cénac : 100 933 €
 Blésignac : 27 884 €
 Croignon : 87 354 €
 Saint Léon : 33 000 €
 Latresne : 719 399 € * dont dotation collège et station d’épuration
 Camblanes : 157 324 € dont 78 000 € pour REV (insertion) et AITT
 Sadirac : 152 578 €
 Bonnetan : 236 765 € dont assainissement 140 200 €
 Cambes : 82 103 €
 Tabanac : 103 451 €
 La Sauve : 74 217 €
 Camarsac : 43 807 €
 Haux : 65 348 €
 Lignan de Bordeaux : 39 269 € dont 16 500 euros pour le SIETRA
 Saint Genés de Lombaud : 49 972 €
 Fargues St Hilaire : 49 370 €
 Saint Caprais de Bx : 38 604 €
 Le Tourne : 37 380 €
 Le Pout : 23 812 €
 Baurech : 76 482 € dont 67 000 syndicat de la Lyde
 Cursan : 17 120 €
 Madirac : 8 363 €
 Loupes : 36 861 €

Au total, ce sont 3 386 444 € qui ont été alloués sur le canton de Créon, auxquels il faut ajouter plus de 8 000 000 € de travaux, effectués en dépenses directes par le conseil général sur la voirie départementale, et plus de 2 500 000 euros investis dans les collèges (stade de Créon et travaux divers) et ajouter également les subventions pour les lignes de transports, pour l’épuration, pour les espaces naturels sensibles… et plus de 1 500 000 euros d’aides sociales diverses (APA, RSA, PCH, hébergement personnes âgées ou handicapées, aides à l’enfance, secours d’urgence…)
On peut estimer les versements du Conseil Général à environ 400 euros par habitant en 2011 sur le canton de Créon. Une somme à rapprocher de la part moyenne par foyer payée sur le seul foncier bâti en faveur désormais de la politique départementale, qui se situe sur le canton à 300 euros par foyer (et pas par habitant) On se pose la question des conséquences d’une réforme qui enlèverait la « compétence générale » au Conseil général !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à La hotte 2011 du Conseil général sur le canton de Créon

  1. LARRIEU-MANAN Jean-louis dit :

    Merci au Conseil Général et surtout à toi Jean-Marie d’avoir pu récupérer cette
    mane financière pour nos petites communes . Certes elles en ont besoin mais l’élu que je suis sait qu’en période de crise cela n’est certainement pas évident
    Bonne et heureuse année
    A jeudi soir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *