La technique dangereuse de la chasse en meute

La politique n’échappe pas aux évolutions du monde social, et d’ailleurs ce serait lui faire injure que de croire qu’elle est étrangère aux mutations perpétuelles qui agitent la société. En fait, il arrive bien souvent que pour flatter l’opinion dominante, celles et ceux qui l’exploitent, sacrifient à des mouvements supposés rentables. Les sondages aident bien à proférer les mots que certaines catégories veulent entendre et d’ailleurs aucun candidat digne de ce nom ne possède pas le glossaire de campagne adapté aux mentalités du jour. Mais depuis peu, on assiste à un phénomène supplémentaire susceptible d’inquiéter encore plus sur l’avenir de la démocratie, car il fut exploité tout au long de l’Histoire par les pires factions.
La campagne présidentielle conduite sous l’égide du Président de ce qu’il reste encore de la République semble se diriger vers… le phénomène de meute. Cette impression découle de la manière dont l’UMP sarkoziste agit vis à vis de François Hollande. La technique est absolument semblable à celle que déploieraient une troupe organisée autour d’un chef pour traquer, abattre et dévorer une proie parfaitement ciblée. On a vu qu’en 2011, dans de nombreux autres cas, comme celui de DSK, la tactique était toujours la même. Les « bêtes » sont tapies dans l’ombre des micros et des caméras, avant de se précipiter au moindre signe de vie sur leur proie observée en permanence. La première tâche consiste à la suivre et à la harceler de telle manière qu’elle arrive à perdre la confiance qu’elle peut avoir dans ses moyens de défense, et qu’elle ne puisse jamais passer à l’offensive.
Le chef de meute hurle le plus fort possible et les autres aboient pour conforter la menace. Il est indispensable que cette garde rapprochée que l’on appelle en politique celle des « porte-flingues » retrousse les babines et morde adroitement pour détourner la victime du coup mortel. Le scénario n’a rien d’instinctif mais il est le fruit d’une longue expérience et souvent il y a de sanglantes disputes pour obtenir le droit de participer à la campagne. Chacun se pense mandaté pour être aux premières loges et mériter ensuite la part de la dépouille. La meute se structure grâce à son expérience et parvient souvent à ses fins, si elle sait ne jamais laisser une once de répit à celui qu’elle chasse !
Dans les débuts de la campagne présidentielle, François Hollande tente d’échapper au choix du terrain voulu par ses adversaires. Les aboyeurs de l’UMP s’efforcent de le conduire vers les marécages de la démagogie, de l’entraîner vers le marigot des idées vaseuses, de l’acculer à se défendre en permanence pour l’épuiser. Il est devenu patent qu’il s’agit pour le groupe de chasse, constitué à cet effet, d’empêcher à tout prix le « gibier » corrézien de se placer sur les grands espaces des valeurs et des idées. Pour gagner ce type de combat, la meute choisit le lieu le plus étranger à sa victime potentielle, et ensuite tente par tous les moyens de l’y cantonner. Parfois, la lutte peut durer très longtemps et faire des dégâts au sein de la meute, mais rien n’est moins sûr.
L’UMP s’est dotée d’un groupe ayant en charge cette mission. A chaque instant, il aboie, menace, vitupère, mord, bave pour obliger Hollande à battre en retraite, à ne pas foncer dans le tas, à ne pas s’exprimer, d’autant que lui est entouré d’une troupe hétéroclite mordant une fois et s’éclipsant ensuite avec effroi… En face, il y a des tueurs et des tueuses sans scrupules, alors qu’aux côtés de Hollande, on a l’impression désastreuse d’aligner des boy-scouts de patrouilles différentes, armés de couteaux suisses et qui ne sont même pas d’accord sur la tactique. La meute UMP en profite pour assurer le spectacle qui plait tellement que beaucoup veulent y tenir un rôle. Le perroquet du perchoir de l’Assemblée nationale a même voulu se placer, au cas où sa place douillette serait convoitée par le « chef », désireux de récompenser l’un des plus agressifs dans cette campagne confuse. Dans ce cas là, il s’agit de tout faire pour être remarqué. « Ne nous y trompons pas: si nous ratons ce rendez-vous de la responsabilité et du courage, les conséquences économiques et sociales pourraient être comparables à celles provoquées par une guerre », a affirmé le président de l’Assemblée, qui tout à coup avait changé de stature. Et ce n’est qu’un début : plus ce sera grossier, susceptible de provoquer une polémique, et plus cela aura de chances d’occulter les vrais débats et de laisser l’adversaire sur une position défensive. C’est pour l’instant efficace ! On le sent bien : l’effet de meute est partout et il gouverne en profondeur des pans entiers de nos vies collectives : l’homme (ou la femme) politique est encore terriblement un loup pour l’homme (ou la femme) politique. La campagne qui s’ouvre sera de cet ordre et il y a là matière à s’inquiéter.
Pour terminer, rappelons les leçons du passé qui démontrent amplement que l’effet de meute est d’autant plus brutal et intense que le niveau d’inquiétude ou de tension est intense. Or notre monde chamboulé et tourneboulé n’a jamais été aussi inquiet et tendu : l’effet de meute peut donc s’y promettre de très beaux jours. Il y a cependant une réponse à donner à tout cela : la sérénité des valeurs et des idées. Enfin je l’espère !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à La technique dangereuse de la chasse en meute

  1. batistin dit :

    Soucieux de prêter main forte aux boys scouts de monsieur Hollande, je me permettrai de donner le conseil suivant.
    En réponse à toute attaque des chiens de la meute d’en face, ou du chef de meute d’ailleurs, ne répondre systématiquement que ceci:
    _________________
    « Wenger a créé en 2007 un couteau avec tous les outils disponibles, soit 87 outils pour 121 fonctions. Nous avons donc décidé d’offrir un de ces merveilleux couteaux à chacun de nos militants.
    Vu la situation dans laquelle vous plongez, monsieur, notre pays de France, il sera bien utile à tous ceux qui ne vont pas tarder à coucher dehors.
    Voici donc, en guise de programme électoral, la liste non exhaustive de ce que nous proposons :
    Caractéristiques 85 outils en un seul couteau:
    1. 2.5 « lame de 60% de blocage dentelé
    2. Lime à ongles, cure-ongles
    3. Tire-bouchon
    4. Pince réglable avec pince à sertir des fils et cutter
    5. Adaptateur amovible tournevis
    6. 2.5 « Lame pour Couteau Scout Mondial officiel
    7. Ressort, verrouillage des pinces à bec avec coupe-fil
    8. Amovible titulaire tournevis
    9. La tête tournevis Phillips bit 0
    10. La tête tournevis Phillips 1 bit
    11. La tête tournevis Phillips bit 2
    12. À tête plate tournevis bits 0,5 mm x 3,5 mm
    13. À tête plate tournevis bits 0,6 mm x 4,0 mm
    14. À tête plate tournevis bits 1,0 mm x 6,5 mm
    15. Magnétisée porte-embout encastré
    16. Double-couper du bois a vu avec la règle (pouces et cm)
    17. Chaîne de vélo rivets setter, amovibles 5m clé Allen, tournevis pour vis à fente et vis cruciformes
    18. Outils amovible pour ajuster les rayons de vélo, 10m clé hexagonale pour les noix
    19. Amovible 4mm Clé allen incurvée avec un tournevis cruciforme
    20. Amovible clés hexagonales 10mm
    21. Breveté de verrouillage tournevis cruciforme
    22. Clé universelle
    23. Pointeur laser avec 300 pi large
    24. 1.65 « lame d’utilité clip point de
    25. Scie à métaux lime à métaux,
    26. 4 mm clé allen
    27. 2.5 « lame
    28. Lime en métal fin avec tournevis de précision
    29. Double-couper du bois a vu
    30. Coupe-cigare en forme de coupe à double bords aiguisés
    31. Outil de 12/20-Gauge choke
    32. outil d’ouverture caseback
    33. Mousqueton
    34. Pointeur télescopique
    35. Compass, straight edge, règle (po / cm)
    36. Loupe en cristal minéral avec un tournevis de précision
    37. 2.4 « ciseaux sans ressort avec des dents de scie, auto-affûtage de conception
    38. Shortix clés
    39. Lampe de poche
    40. Écailleur, crochet dégorgeoir, guide en ligne
    41. Porte-outil Micro
    42. Adaptateur outil de micro-
    43. Micro-grattoir droites
    44. Fraise
    45. Fourche beaux pour les barres de ressort de montre
    46. Chasse-goupille de 1,2 mm
    47. Pin poinçon 0,8 mm
    48. Fichier de l’aiguille ronde
    49. Porte-outil amovible avec récipient extensible
    50. Porte-outil amovible
    51. Tournevis multi-usage
    52. Tournevis à tête plate Phillips
    53. À tête plate tournevis bits 0,5 mm x 3,5 mm
    54. À ressort, verrouillage nez plat nez pince avec coupe-fil
    55. La tête tournevis Phillips bit 0
    56. La tête tournevis Phillips 1 bit
    57. La tête tournevis Phillips bit 2
    58. À tête plate tournevis bits 0,5 mm x 3,5 mm
    59. À tête plate tournevis bits 0,6 mm x 4,0 mm
    60. À tête plate tournevis bits 1,0 mm x 6,5 mm
    61. Ouvre-boîte
    62. Tournevis cruciforme
    63. 2.5 « lame de point de clip
    64. Nettoyant visage de club de golf
    65. 2.4 « bout de pale ronde
    66. Tournevis de verrouillage breveté, décapsuleur, ouvre-boîte
    67. Golf chaussures pic Clé
    68. Outil de réparation de golf divot
    69. Micro-droites incurvées
    70. Porte-outil spéciale
    71. Tête de tournevis cruciforme 1,5 mm
    72. Tournevis 1,2 mm
    73. Tournevis 0,8 mm
    74. Cristal minéral loupe, une fourchette pour les barres de ressort de montre, petite règle
    75. Amovible titulaire tournevis
    76. Magnétisée porte-embout encastré
    77. Voie des pneus
    78. Alésoir / poinçon
    79. Tournevis de verrouillage breveté, décapsuleur, pince à dénuder
    80. Touche spéciale
    81. Cure-dents
    82. Pince à épiler
    83. Adaptateur
    84. Anneau de clés
    85. Deuxième porte-clé

    Ceci étant dit, nous serions heureux d’entendre maintenant vos propositions contradictoires, notamment à propos de notre programme de survie numéro 17, merci. »
    _______________
    Voilà , soyez assez aimable de faire suivre, je ne connais pas l’adresse du bureau de campagne de monsieur Hollande.

  2. pc dit :

    Cette meute est en réalité une meute aux abois et c’est cela qui la rend si agressive.
    Elle se sait perdue et se comporte en kamikase, tirant des cartouches nauséabondes qu’elle sait inutiles.
    Elle fait penser à l’animal blessé à mort qui enfonce ses griffes dans le sol pour essayer de se relever.
    Ce vain effort ne fait que l’épuiser un peu plus et précipite l’issu fatale.
    Patiente, mais vigilance, car la louve blonde guette la fin pour nourrir ses petits des restes du défunt.

  3. Nadine Bompart dit :

    Non, PC, je ne suis pas d’accord. La haine de l’autre et le mépris de caste sont constitutives de la Droite dure, et ça l’a toujours été.
    Méfions-nous d’enterrer la bête trop vite, je ne pense pas que Sarko soit à terre, loin de là!!!
    Mais l’aparté Aubry – Sarkosy à Lille est excellent pour le moral; il a bien baissé les yeux Le Petit!!!!!
    Ne pas entrer dans leur jeu, c’est la seule chose à faire. Rester digne, ne parler que du fond, convaincre sur un Programme, être clair et lisible, et tenir la distance sans se laisser déborder, voilà le chemin à suivre, et je crois qu’Hollande y parvient bien.
    On a l’habitude de la chasse en Corrèze….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.