La France malade se tourne de plus en plus vers les charlatans

Une personne malade a une fâcheuse tendance à regarder avec tristesse ou même parfois révolte, les effets de la maladie qu’elle a contractée. Elle s’intéresse, comme son médecin, aux symptômes qui lui provoque des maux insupportables en oubliant sous la pression des événements les causes de ce qui lui arrive. Elle peste contre ce qu’elle considère comme une injustice. Pourquoi moi ? Pourquoi cette punition ? Pourquoi ce ne serait pas les autres ? Elle en veut à la terre entière qu’elle rend responsable de ses avanies de santé. La France est exactement dans cet état d’esprit : souffrante, déprimée et révoltée. Et ,comme tous les gens mal en point elle cherche un responsable parmi les membres des services hospitaliers. Actuellement on se contente de regarder les boutons que l’on a sur le visage ou la fièvre qui monte sans jamais rechercher les causes ! Une réalité permanente en situation de crise aiguë !

La France agonisante condamne de nouvelles ordonnances rédigées par les spécialistes auxquels elle a confié son sort et attend une guérison de manière ultra-rapide. Toutes les potions sont amères, aucun remède ne trouve grâce à ses yeux. Oubli total des causes on se concentre sur les effets indésirables.

Le pays était au plus mal avec une tension sociale terrible, une éprouvante anémie économique, un taux de dette « cholestérol » en augmentation constante, une ruine générale structurelle et… un changement d’urgence de l’équipe médicale. Il leur est impossible, totalement impossible de modifier le cours des événements en quelques mois mais tout le monde continue à contester le traitement et ses effets et à demander un miracle immédiat. Le chef des urgences est incapable de trouver une solution immédiate à leurs difficultés et donc il doit être voué aux gémonies. La France de l’opinion dominante facile écoute avec complaisance les commentaires médiatiques indiquant que les docteurs ne font que des erreurs ou qu’ils sont incapables de prendre des décisions ! Elle a totalement oublié les raisons et les responsables l’ayant mis dans cet état de délabrement. Terrible constat. Or ce devrait être l’essentiel.

On ne guérit jamais si on n’a pas le courage de revenir sur l’origine de son mal ! Analyse de « sang » pour déceler les racines des maux ? Inutile ! Diagnostic objectif d’une instance spécialisée ? Inenvisageable. Recherche des vrais motifs de la situation actuelle. Absurde car il n’y en aurait pas. Les énormes erreurs de diagnostic faites par les Diaforus UMP ? On ne doit plus en parler. Les conséquences mortelles qu’auraient eu la poursuite du traitement sarkozyste du pays ? On s’en moque ! Empoisonnement des idéaux républicains ? C’est une vue de l’esprit. Tout est devenu irrationnel et tenter de faire un état objectif du « malade » reste illusoire. Rien ne parviendra à le persuader que les « pilules » à avaler sont dans son intérêt et destinée à le préserver d’un déclin inexorable.

Bref pour ma part je considère que le service de « médecine générale Hollande » n’a plus aucune chance de réussir… car le malade s’est résolument tourné vers les gourous, les guérisseurs, les sorciers. La France est devenue irrationnelle. Refusant tout ! S’opposant à tout ! S’indignant du présent mais oublieuse de son passé ! Alors elle se réfugie dans la négation absolue des évidences pour se tourner vers des charlatans, des bateleurs de foires, des marchands de cauchemars en espérant qu’ils lui redonneront la vigueur que 10 ans de remèdes libéraux de la droite ultra-libérale a totalement détruite. Une bonne part du pays a perdu confiance dans les gens qui prétendent « savoir rationnellement » la sauver… Et l’on sait que la perte de confiance entre un « malade » et ses « médecins » constitue le début d’une terrible période de doute pouvant conduire aux pires extrémités.

Actuellement l’équipe UMP tente par tous les moyens d’effacer tous les indices de sa responsabilité dans un traitement de la crise ayant accentué la détresse des gens qui souffrent. Les urgences tenues par des personnes inexpérimentées sont débordées et donnent l’impression de paniquer devant l’arrivée massive des « blessés » sortant des ruines annoncées dès 2007 par le grand spécialiste François Fillon. Et dans la salle d’attente la bonimenteuse Le Pen attend son heure en se contentant de ramasser les déçus du système pour leur vendre sa potion brune réputée salvatrice alors que c n’est qu’un poison mortel. Où est la solution ? Y-en-a-t-il une ? Je ne la vois pas…et je ne suis guère rassuré. sauf à méditer ce constat du Pr Lucien Israël : « La médecine est une science des pannes, celle de l’organisme humain… mais si le médecin est un dépanneur -rien de plus et rien de moins- il est le dépanneur d’une machine dont il ne possède pas les plans ! »

 

Ce contenu a été publié dans PARLER POLITIQUE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La France malade se tourne de plus en plus vers les charlatans

  1. Alain dit :

    comment ne pas etre inquiet?
    oui tout est irrationel!
    a voir la réaction des médias et des hommes politiques ,de droite comme de gauche ,sensés gérer la France, entièrement mobilisés par « l’affaire Leonarda » s’entre déchirer alors que tant de chose importantes restent a faire pour sortir de cette sois disant crise!

  2. Christian Coulais dit :

    Dissolution des Chambres et nouvelle constitution, mais aussi nouvelles institutions.
    Et jeter aux orties le bipartisme. Travailler en concertation avec des coalitions, car autant à gauche, au centre, à droite, les idées peuvent être bonnes à mettre en oeuvre. Mais pour des raisons électoralistes, le camp d’en face ne les voterait pas.

  3. jle dit :

    Mais en vérité , la France est-elle malade ou doute-t-elle ? La maladie ont tente de la soigner, vu les progrès énormes sur le sujet….mais le doute à combien de psychanalyse à deux sous devons-nous nous attendre avant de réagir ? Un long travail sur soi ; Toujours une cause dans le passé reflux au fond de son moi intérieur . En 18 mois gérer une « masothérapie » ancrée pendant plus de 15 ans est-ce possible ?
    Le doute l’opposé à la confiance, la matière première des charlatans de tout bords et notamment extrême pour créer l’angoisse la peur….
    Alors si chacun avec ces maux, ou mots, reprends confiance, le doute disparaitra.. enfin je l’espère .

  4. BAQUE Christian dit :

    Tu as raison, la France est souffrante, déprimée et révoltée. Mais malade de quoi ?
    Le prétendu médecin, le gouvernement Hollande-Ayrault — comme tous les gouvernements européens de toutes couleurs politiques — au nom d’une dette qui ne cesse de grandir, sabre dans les dépenses publiques, ferme les hôpitaux, liquide les retraites, s’attaque au « coût du travail » et accompagne tous les plans de licenciements en masse dans l’industrie. Sans oublier la réforme « des rythmes scolaires » qui installe la chaos dans nos écoles publiques en voie de territorialisation !
    N’est-ce pas la politique de ce gouvernement soumis aux exigences de l’Union européenne (comme les précédents) qui mène, comme dans tous les pays d’Europe, à la catastrophe ? N’est-ce pas de cette politique aux exigences des banquiers, des financiers, des capitalistes, toujours plus voraces, que nous sommes malades ?
    Alors oui, l’indignation grandit dans ce pays, parce que ce sont toujours les mêmes qui paient ! Quant « aux pires extrémités », pourquoi toujours agiter la peste brune ? Et pourquoi pas la rupture avec le capitalisme meurtrier pour le peuple ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.