C’était ma quinzième participation consécutive à un rassemblement des villes maintenant la tradition souvent raillée et critiquée des Rosières ! L’adaptation moderne avec le choix d’une jeune fille impliquée dans la vie de sa cité de son quartier ou de son village a permis à des élus municipaux ou associatifs de trouver parfois des raisons de poursuivre cette mise à l’honneur d’une autre vision de la jeunesse! La vertu du bon exemple, c’est à dire celui qui n’ait de l’action au service des autres n’aura jamais les honneurs médiatiques ! Il paraît que c’est ringard et débile et il est impossible de revenir sur ce qui ravage la vie sociale : les certitudes basées sur les poncifs de l’opinion dominante !
Pourtant au creux de cet été le comité des fêtes d’un quartier de Chateaudun a donné une bien belle leçon à toutes celles et tous ceux qui en donnent ! Couronnement symbolique de Yasmine, dans un quartier ayant très largement voté Marine Le Pen aux élections européennes. Libre, joyeuse, fière et franche elle a illuminé cette journée par ses choix et surtout son audace de jeune fille authentique. En choisissant de placer son élection sous le signe de « la femme » et de la « tolérance » elle a vraiment donné matière à réfléchir aux divers publics de la journée ! Elle a osé les messages qui dérangent les orphelins du doute ! Elle a éclaboussé les salles de sa classe ! Il n’y avait aucune caméra pour enregistrer ses propos car les rosières on le sait bien ne sont que des filles nunuches sans intérêt si l’on en croit les personnes qui s’autorisent à juger sans connaître ! Yasmine à plaidé la cause des femmes contraintes, enfermées, prisonnières des schémas de pensée religieux! Elle a vanté les mérites des mères comme la sienne qui savent résister sans renier leur culture et elle a insisté sur la place des jeunes filles dans l’avenir de la société !
D’une voix ferme elle a lu son texte devant un auditoire pas très disposé à l’entendre ! Elle a vanté la citoyenneté et elle a lancé un vibrant appel à l’engagement ! Elle n’a jamais renoncé à ce qu’elle pensait que ce soi devant els invités, les élus ou des paroissiens un peu déboussolés. L’élection d’Aurelie, Rosière créonnaise, comme rosière citoyenne de France a confirmé que malgré les études de plus en plus exigeantes et un avenir problématique ces jeunes savent faire reconnaître leur motivation et leur engagement ! Elles les revendiquent et l’assument.
La journée a été l’exemple même de cette tolérance que seuls les présents peuvent apprécier ! Mélange solidaire des religions, appel solennel à la paix et au respect mutuel sous le regard approbateur d’un prêtre ne lésinant pas sur les symboles pour rappeler que les guerres de religion ne datent pas du XXI° siècle !La lecture du Coran en arabe et de textes juifs comme pour chercher d’autres solutions à la violence n’a pas révulsé les présents. Bien au contraire la très grande majorité vantait un courage moderne et pacifique que peu de grenouilles de bénitier auraient eu ! Yasmine respirait le bonheur, la motivation et le plaisir d’être elle-même !
Le seul bémol c’est que l’échantillon de la France présente à ce rassemblement paraissait apathique engoncé dans des querelles de clochers ayant leurs racines dans des municipales mal digérées ! on a perdu la foi et l’envie parmi les bénévoles. L’essentiel n’intéresse plus les troupes tellement la déprime est omniprésente autour des fêtes ! Plus grand monde ose s’amuser quand tout est annoncé comme s’effondrant autour de soi et que la joie dans l’actualité actuelle peut paraître suspecte ! On se tait et on laisse filer tout vers la fin…
Les discours sans aspérité et convenu des élus cherchant à rassurer et surtout à se « placer » dans le sillage d’une image féminine positive n’arrange pas cette sensation de malaise! L’époque n’est plus à la fête mais à la morosité partagée ! Il faut surtout relever ce qui ne va pas! pour le reste circulez y a rien à voir ! Les repas collectifs constituent à cet égard un révélateur pour les critiques gastronomiques qui sommeillent dans les attablés. menu trop cher, insuffisant ou mal cuisiné. Étonnant aussi de voir le regard interrogatif ou réprobateur de ces rares gens voyant défiler des gens de tous âges, de toutes conditions de toutes origines. Pour eux ces zozos bizarres n’ont rien d’autres â foutre que de se promener en cortège au son d’une musique ne figurant sur aucun site de sonneries pour mobile !
N’étant plus « officiel » mais simple participant anonyme j’ai pu mesurer l’état du moral de cette France populaire qui ne sait plus où elle en est ! Rire? Pleurer ? Se cacher ? Se bâfrer de télé irréalité ? Se réfugier dans l’indifférence absolue ? Regretter ? Critiquer d’autant plus sévèrement que l’on ne connaît pas ? Jasmine à fait son choix : ne jamais renoncer à être soi- même au milieu des autres ! Suivez son exemple.