L'ignoble trafic qui profite de l'indifférence

Les migrants en route pour l’Europe payent entre 1 000 et 2 000 dollars pour le voyage, qui rapporterait ainsi plus d’un million de dollars aux trafiquants exploitant un cargo tel le Blue Sky M, abandonné au large de l’Italie, a estimé l’Organisation internationale des migrations.
Selon un porte-parole de cette organisation basée à Genève, les trafiquants recourent depuis peu à de gros cargos pour transporter les migrants clandestinement en Europe, ce qui leur permet de faire « des économies d’échelle ». Des villes entières sont en train d’être évacuées en Syrie, ce qui représente des milliers de migrants chaque mois », a ajouté le porte-parole. C’est l’exploitation de l’homme sans scrupule par l’homme et surtout la mise en évidence de l’impuissance internationale pour faire respecter, dans la réalité, le respect des droits de l’Homme.
L’esclavage n’a jamais été éradiqué autour de la Méditerranée même s’il a pris d’autres formes que celles qu’on lui prêtent dans les textes officiels. Les événements terribles qui se déroulent en Syrie, en Irak et ceux plus discrets des émirats du golfe persique ne sont guère rassurants sur l’avenir. En fait rien n’a vraiment été changé et la traite des femmes et des hommes reste une source de revenus pour des gens sans absolument sans scrupules. Bien évidemment on se contente médiatiquement de présenter aux foules les conséquences de ces actes barbares et surtout on insiste bien sur les « dépenses » qu’ils engendrent.
Finalement, le Blue Sky M est arrivé dans un port des Pouilles en Italie où ces centaines de clandestins, en majorité des Syriens, ont été pris en charge par les autorités et les passeurs ont gagné sur tous les plans. Depuis plusieurs années à un afflux croissant de clandestins qui tentent de gagner l’Europe par la Méditerranée au péril de leur vie, au rythme d’environ 400 arrivées par jour. Plus de la moitié sont des Syriens ou des Erythréens sans que quiconque se pose la vraie question : pour quelles raisons quittent-ils leur pays au péril de leur vie si ce n’est parce que l’Europe est totalement incapable de maîtriser les causes de cet exode ? La grande majorité arrivent à bord de canots pneumatiques ou de vieux bateaux de pêche partant de Libye, où le chaos qui a suivi la chute du pouvoir de Mouammar Kadhafi laisse le champ libre aux passeurs. Question subsidiaire : qui est responsable de la chienlit libyenne ? Qui a détruit un système certes odieux mais qui évitait les massacres tribaux et les exactions religieuses ? Il n’y aura aucune remise en cause de ces actions dont les conséquences ne sont plus sous contrôle !
Depuis peu les exploiteurs de la misère humaine ont recours à des bâtiments beaucoup plus gros, comme les deux navires concernés cette semaine, qui permettent d’entasser des centaines de candidats à l’immigration illégale. Ils semblent également provenir en majorité de la Turquie dont on connaît le rôle ambigu. En fait ce pays laisse faire tout ce qui l’arrange sur son territoire avec une duplicité alarmante .
Les drames se succèdent donc au large de l’Italie où un cargo à la dérive transportant 450 migrants est de nouveau en péril, deux jours après une opération qui en avait sauvé près de 800. L’Ezadeen, un bâtiment de 73 mètres de long immatriculé en Sierra Leone, transporte des hommes, des femmes, mais aussi des enfants alors qu’il était destiné au transport d’animaux. Ça ne vous rappelle rien ? Après les wagons on déporte d’une certaine manière des familles dans des cargos à bestiaux ! Celui-ci a été abandonné par son équipage et en panne de carburant et dérivait vers les côtes italiennes, où il risquait de s’y fracasser. Six hommes des garde-côtes italiens ont été déposés sur le cargo par un hélicoptère de l’aéronautique militaire et sont parvenus à prendre le contrôle du navire à la dérive. Si l’on reconstitue le trajet on a la dure réalité d’un trafic organisé puisque parti de la Turquie il avait à l’origine été acheté dans le port chypriote de Famagouste après être parti de Tartous en Syrie.
Faute de moyens les contrôles en amont de ces drames sciemment provoqués n’existent pas. Le reste de cette Europe du profit et absolument sans autre valeur ferme les yeux ! Que les Italiens se démerdent car nous on n’a pas un rond pour lutter efficacement contre ce véritable trafic humain organisé. Ce n’est pas à un pays à prendre en compte ces phénomènes. Les réseaux criminels de passeurs existent dans plusieurs pays autour de la Méditerranée, au Maghreb comme en Égypte ou en Turquie et recrutent des clients au Moyen-Orient et en Afrique, y compris sur les réseaux sociaux. Ces réseaux s’étendent au Sahara où les milices libyennes prélèvent un droit de passage.L’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) estime que les deux principaux itinéraires de trafic illicite d’Afrique du Nord, de l’Est et de l’Ouest vers l’Europe, et d’Amérique du Sud vers l’Amérique du Nord, génèrent près de 7 milliards de dollars par an pour les réseaux de passeurs. Le trafic des migrants serait la troisième source trafic du monde après le trafic de la drogue et celui des armes. Dans cette période de crise financière et économique veut-on vraiment éradiquer cette forme de système rentable ? En ce qui me concerne j’en doute…

Ce contenu a été publié dans PARLER SOCIETE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à L'ignoble trafic qui profite de l'indifférence

  1. Gilbert SOULET dit :

    Bonjour Jean-Marie
    Qui ne sera pas d’accord avec ton billet?
    Il faudrait cependant poursuivre sur le fond et exploiter tout ce que peut et doit faire l’Europe, relever ses défaillances, les montrer du doigt et proposer … afin de mettre chacun devant ses responsabilités.
    Tiens, voici de nouveaux voeux pour 2015 !
    Amicalement,
    Gilbert de Pertuis, Porte du Luberon

  2. J.J. dit :

    L’Europe ne vat-elle-pas se décider à prendre les choses en main et ne pas laisser au peuple italien la charge de ce devoir humanitaire ?
    Puisque qu’il existe, soit disant une Union Européenne, il serait temps qu’elle se manifeste, tous les pays de l’union sont concernés.

    Je trouve admirable l’attitude des italiens qui, loin d’être riches, se dévouent sans compter à la tâche que les passeurs sans scrupules leur imposent.

  3. Cathy CALLEN dit :

    Oui, admirable l’attitude des italiens mais lamentable celle de l’Europe qui ferme les yeux. Il faut dire aussi que l’Italie n’a pas trop le choix. Le problème est qu’il y a trop de migrants en Italie et que la situation devient compliquée.
    Très difficile de sortir le porte monnaie pour acheter un ticket de métro sans se le faire arracher, très difficile de sortir de l’argent à un guichet automatique etc …. ma sœur qui vit en Italie me racontait tout cela…
    L’Italie qui jusqu’à présent essayait tant bien que mal de retenir les migrants menace de ne plus s’en occuper si les autres pays d’Europe ne font pas d’efforts.

  4. le chat François dit :

    Le trafic humain et l’esclavage qui ont enrichi bien du monde (notamment à Bordeaux ) ont encore de « beaux » jours devant eux. Les migrants , sont aujourd’hui contraints de financer leur exode politique ou économique . (lire Laurent Gaudé « Eldorado » ou voir le film de Marion Hänsel « Si le vent soulève les sables ») . Ces deux références permettent un regard objectif sur les réfugiés , et sur ce qu’ils endurent pour pouvoir juste survivre . La mondialisation économique sauvage et les dérèglements climatiques qui vont entrainer d’autres flux de réfugiés sont autant de défis politiques qu’il serait urgent de relever au nom de l’humanité ; Mais la recherche de toujours plus de profit préoccupe davantage que les désastres qu’elle génère , alors …
    Moi aussi je salue les Italiens qui sont bien seuls face au problème .
    Que deviennent ces bateaux financés par ces malheureux qui en deviennent en quelque sorte les propriétaires par l’abandon des armateurs ?. Leur revente devrait au moins dédommager les victimes de ce trafic, cela serait un juste retour des choses et apporterait un peu de sen moral ..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *