“Douze « soldats » de la libre expression viennent de mourir pour que continue à vivre la France des Lumières et de la raison.

Je lance un appel pour que des obsèques nationales civiles et pacifiques soient organisées pour eux avec une minute nationale de silence afin que pour une fois se taisent les commentaires, les polémiques, les exploitations inévitables dans de telles circonstances.

La solidarité courageuse reste la meilleur réponse à la barbarie”

Jean-Marie Darmian, Vice-Président du Conseil Général de la Gironde