CANTONALES.- Promouvoir la réussite par le sport

Discours prononcé le 21-01-2015 au nom du Conseil général à la remise annuelle des récompenses aux jeunes champions girondins à Lormont

« C’est avec un plaisir particulier que je représente aujourd’hui Philippe Madrelle pour l’ouverture de cette cérémonie de remise des récompenses aux jeunes sportifs girondins . En effet c’est pour moi les retrouvailles avec ce milieu un auquel dans le fond lequel je n’ai jamais cessé d’appartenir plus ou moins directement.
Depuis 1963, date de ma première licence de footballeur junior car il n’y avait aucune autre formation pour débuter une activité sportive organisée à Créon, à ces derniers jours où j’ai officiellement quitté mes fonctions de représentant des maires de France au sein du Conseil national du sport j’ai connu toutes les facettes heureuses et toutes les contraintes pesantes de l’engagement au service d’une activité humaine et sociale fondatrice de la qualité du vivre bien ensemble.
Licencié de base, éducateur bénévole, entraîneur diplômé à 23 ans, enseignant usépien aux coté de Patrick Hude, secrétaire, président de club, journaliste sportif durant plus de 20 ans, élu local ayant lancé les pratiques du vélo loisir en Gironde, président national du club des villes et territoires cyclables, secrétaire général adjoint de l’Association des Maires de France en charge du sport et de la vie associative… Partout, tout le temps, j’ai été passionné non seulement par les activités sportives mais aussi par l’accompagnement de celles et ceux qui les faisaient vivre ce qui pour moi demeure le plus important.
Défenseur constant de cet creuset irremplaçable de la vie citoyenne qu’est le club dans une société individualiste et trop mercantile je suis particulièrement fier de remettre aux cotés des responsables départementaux et au nom du Conseil général des récompenses aux jeunes girondins les plus méritants et les plus performants.
En cette période de crise morale et sociale, ce type de manifestation mettant en valeur la réussite par l’effort, par l’exigence physique et mentale, par l’application et plus encore grâce à la passion revêt pour nous élus départementaux une importance particulière.
Nous savons ce que le sport apporte à la formation des femmes et des hommes de demain.
Nous connaissons les bienfaits du sport sous toutes ses formes dans un monde où l’on s’habitue à subir, à être passif, supporteur fanatique, à cultiver l’indifférence ou les croyances malsaines.
Nous constatons que partout où la pratique sportive organisée a reculé, partout l’intolérance, les comportements agressifs, les clivages sociaux ont progressé.
Chaque fois qu’une équipe, un lieu sportif, une passion s’éteignent poussent sur les ruines ou les décombres, le chiendent des rivalités malsaines, des confrontations dangereuses, des comportements révoltants, des idées mortifères ! .

Ces valeurs républicaines fortes que sont
la liberté de choix ou d’expression,l’égalité d’accès aux outils de développement personnel et plus encore de la fraternité transcendant les races, les couleurs, les ethnies, les religions, les options politiques doivent sans cesse être rappelées à une jeunesse sous influence médiatique forte.
Le Conseil général à travers ses politiques sociales, associatives, sportives, culturelles a toujours été un partenaire résolu et motivé du monde dynamique porté en gironde par des milliers de dirigeants bénévoles, d’éducateurs de plus en plus qualifiés et de salariés compétents.
Dans un contexte financier très contraint et en sachant fort bien que nous ne pourrons plus répondre à toutes les demandes nous concentrons nos efforts sur l’aide aux clubs amateurs cellules de base du sport.
En 2014 nous avons accordé plus 1,7 million de subventions aux investissements sportifs communaux et intercommunaux ce qui représente un total de 8, 5 millions consacrés à la rénovation, la modernisation ou la création d’équipements structurants.
En 2014 le montant des subventions allouées aux fonctionnement des clubs et de l’animation sportive a atteint 5 million d’euros.

La loi sur la réforme des compétences en cours de discussion au parlement conserve le sport dans le giron départemental. C’est certainement une bonne nouvelle pour vous à condition que nous ayons encore dans les années à venir, malgré les coupes effectuées dans les dotations de l’Etat aux collectivités, les moyens d’exercer cette compétence.
En tous cas en 2015 les crédits alloués ne varieront pas et la majorité départementale actuelle qui a été la seule à voter le budget ne touchera pas, à situation constante, les subventions allouées l’an passé
Dans cette période difficile regardons ensemble, à travers la réussite de ces jeunes, l’avenir avec optimisme. Aucun sportif quel qu’il soit ne part battu d’avance.
Aucun sportif digne de ce nom ne renonce à faire le mieux possible dans toutes les circonstances.
Sachez que nous avons à cœur de ne pas vous décevoir et que ce soir Philippe Madrelle vous confirmera notre engagement résolu à vos cotés.
Je voudrais en conclusion vous rappeler que nous venons de traverser des journées difficiles qui me permettent de souligner que les premières victimes du terrorisme aveugle et barbare furent de sportifs.
Les membres de l’équipe olympique israélienne furent pris en otage le 5 septembre 1972 lors des jeux de Munich et 11 d’entre eux payèrent de leur vie une haine morbide et barbare à l’égard de sportifs représentant leur pays. Ce fut le début d’une longue série de carnages et de morts. Le sport avait perdu tout son sens, comme la libre expression qui a été assassinée. Comment en est-on arrivé là plus de 50 ans plus tard ? N’a-t-on pas manqué à nos obligations éducatives et citoyennes ?
N’oubliez jamais vous qui devenez aujourd’hui des jeunes montrés en exemples que vous devez être dans le sport et hors du sport des citoyens à part entière, des citoyens respectueux des autres, des citoyens de la diversité, des citoyens de la réussite.
Sur un terrain, sur une piste, dans une salle portez toujours plus haut, toujours plus fort, toujours plus vite l’amitié, la solidarité, le courage et le partage.
« Pour moi je n’ai connu que le sport d’équipe au temps de ma jeunesse, cette sensation puissante d’espoir et de solidarité qui accompagnent les longues journées d’entraînement jusqu’au jour du match victorieux ou perdu. Vraiment, le peu de morale que je sais, je l’ai appris sur les terrains de football qui resteront mes vraies universités. » Albert Camus Prix Nobel de littérature avait été un humble gardien de but et il en avait été marqué toute sa vie ! C’est pour vous une vraie leçon car il démontre que l’on arrive aux sommets par des sentiers et jamais par des autoroutes !
La Gironde terre de champions est donc fière de vous !
La Gironde voudrait que les médias parlent davantage de vous que de bien d’autres !
La Gironde vous félicite !
La Gironde espère vous retrouver sur tous les podiums du monde !
Bravo et bonne journée !

Ce contenu a été publié dans élections départementales mars 2015, PARLER GIRONDE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *