CANTONALES – Quel est la vérité sur les mensonges ?

Dans une réunion Tupperware des UMP sans étiquette candidats sur le canton de Créon, l’ex-futur Président autoproclamé du Conseil départemental de la Gironde avec sa hauteur de vue habituelle a prononcé des mots en public destinés à me blesser. Bien évidemment c’était en mon absence et devant un parterre de 3 élus UMP de la commune de Latresne en adoration contre lesquels son protégé UMP s’est présenté ! Assez complexe comme situation mais justement c’est le moment de se réconcilier sur le dos de celui qui s’est interdit à ce jour de prononcer la moindre appréciation publique sur ses adversaires ! Avec la superbe qu’on lui connaît Yves de Ponton d’Amécourt a lancé : « M. Darmian est un menteur ! » (1) Une appréciation sur les hommes qui appartient à ses manies puisque en session plénière du Conseil général le même avait à deux reprises traité publiquement le Préfet de « menteur ! » pour faire de plates excuses écrites quelques heures plus tard, désavoué par ses collègues et surtout par Alain Juppé, celui qui promeut actuellement sa candidature sans y croire, alerté par des conseillers généraux ébahis par cette hargne imprévisible !

Il contestait ce jour là le découpage cantonal et accusait le représentant de l’Etat de ne pas avoir consulté sa formation politique avant de publier ses propositions. En fait le Préfet avait bien reçu l’UMP mais l’ex-futur Président du Conseil départemental n’avait pas été retenu par sa formation pour être de la délégation ! Qu’à cela ne tienne on allait voir ce qu’on allait voir car lui savait comment faire tomber la proposition préfectorale ! Il lançait alors des maires et des complices dans une série de recours au Conseil d’Etat avec disait-il la certitude d’obtenir satisfaction. Résultat ; désastre collectif puisque rien n’a absolument été retenu d’illégal dans la procédure et l’application de la loi ! Personne ne songerait à le traiter de « menteur » même pas ceux qu’il a trompés !

Cette habitude d’avoir raison contre toutes les évidences, de voir des complots partout, de n’admettre en aucune circonstances de se plier à la réalité l’a donc conduit depuis plusieurs semaines, sur les estrades et devant les médias à multiplier les mensonges que personne bien entendu à le courage de relever.

« M. Darmian est un menteur car il cache par des astuces budgétaires (cumul de Droits de mutation -DMTO- et de la taxe sur le Foncier bâti!) une augmentation de 4 % des impôts ! ». Vexé d’avoir été contré sur ce sujet il y va de ses affirmations péremptoires. « Je sais des services que ce sera la hausse prévue… je leur ai d’ailleurs déjà demandé de travailler sur une autre hypothèse et d’autres ajustements techniques ! » Pas de risque d’être cette fois contredit face à une quinzaine de fans ! Rappelons que le taux de la seule taxe encaissée par le Conseil général (une part du Foncier bâti qui ne concerne que 30 % des Girondines et des Girondins) n’est pas fixée et ne le sera que le 27 avril en session publique et plénière. Mais lui il sait ce que moi Vice-Président aux finances je ne sais pas encore ! En plus les services n’ont jamais eu un contact avec lui et en commission des finances il n’a jamais posé la moindre question sur ce sujet avant le débat d’orientation budgétaire. Ses rendez-vous son ceux d’un agent secret à moins que ce soit un mensonge !

La vérité c’est que le taux sera déterminé par la majorité départementale en fonction des dépenses supplémentaires à assumer (RSA surtout) et calé au minimum comme le fera probablement Alain Juppé pour la fiscalité de Bordeaux qui elle touchera tous les foyers (Taxe d’habitation surtout!). Les services interrogés n’ont jamais eu le moindre contact officiel avec l’ex-futur président autoproclamé mais probablement s’agit-il d’espionnage politicien sur un sujet dont personne ne donnait réellement le contenu. Par ailleurs le taux de + 4 % a bien été évoqué par mes soins mais comme supplément global espéré. Soyez assurés que si son affirmation péremptoire est fausse, il… s’excusera ! A moins que ce soit ma xénophobie qui soit à l’origine de ce constat !

« Menteur M. Darmian quand il dénonce les suppressions des postes de départ à la retraite.. Moi  j’ai rencontré et travaillé avec les syndicats du Conseil général sur la réduction du nombre des emplois « . il est déjà dans le fauteuil ! Dans sud Ouest SUD a déclaré ne jamais l’avoir croisé et les autres syndicats questionnés affirment ignorer tout de ces entretiens ! Ils sont prêts à l’affirmer publiquement ! Mais là encore il s’agit probablement de rencontres secrètes ou d’un nouveau mensonge ! Attendons que les dates de ces rencontres soient publiées pour se prononcer !

Tiens je conseille une question aux candidats UMP sans étiquette sur le canton de Créon. Qu’ils lui demandent les yeux dans les yeux : « A qui M. Yves de Ponton d’Amécourt avez-vous téléphoné, pour le soutenir s’il était candidat contre le menteur M. Darmian ? » Et là ils sauront quel est le vrai menteur et comment ils se sont faits berner ?
(1) Propos enregistrés

Ce contenu a été publié dans élections départementales mars 2015, PARLER GIRONDE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à CANTONALES – Quel est la vérité sur les mensonges ?

  1. Gege31 dit :

    Tempête dans un verre d’eau ! Campez sur vos fondamentaux. Tout ceci est bien compliqué pour l’électeur et ne le passionne pas … Conservez à votre plume votre hauteur de vue, vos prises de position non equivoques, laissez vos réalisations parler d’elle mêmes, tout le reste c’est de la politique digne d’une cour de maternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *