Ce soir à minuit la campagne ds élections départementales est terminée. J’aurai tout fait pour mettre mes actes en accord avec mes paroles comme c’est le cas depuis de longues années. Outre le quotidien des gens j’avais souhaité constituer une équipe autour de 4 thèmes que je pense essentiel pour la vie sociale cantonale et même plus largement girondine. Les choix des personnes a été réfléchi, cohérent et surtout effectué pour correspondre aux nécessité de notre époque. Il n’a pas été imposé par l’extérieur. Il n’a pas été bâclé pour récupérer les participations de l’Etat à une campagne électorale. Ce n’est pas un choix par défaut en raison de l’absence de volontaires… Les électeurs en auraient assez de jeux d’appareils, voudraient du renouvellement et des jeunes. Ils souhaitent un engament sincère et constructif. Ils auraient, si l’on en croit les sondages envie de davantage de proximité. Tous ces paramètres ont été pris en compte sur le canton de Créon pour constituer un quatuor en conformité avec les « envies » supposés de la population et loin, qu’on le veuille ou nom, des états d’âme nationaux ou des bleus à l’âme politique ou des combines politiciennes.

D’abord j’ai été volontaire et motivé pour faire un duo avec Anne-Laure Fabre-Nadler, jeune femme compétente et dynamique représentante d’Europe Ecologie-Les Verts car il n’est plus possible de nier l’évidence : l’écologie doit avoir sa place, toute sa place dans les pratiques quotidiennes d’une collectivité comme le conseil départemental. Je le crois et je le fais ! Durant ces 3 mois de présence quasi-quotidienne dans le débat départemental nous avons largement abordé les volets liés à un développement plus harmonieux du canton et nous avons fait des propositions réfléchies, précises sur tous les thèmes concernant la vie sur un territoire dans le respect de principes réalistes mais ambitieux. Ce travail de fond porté par une douzaine de réunions thématiques ouvertes à absolument toutes les personnes désireuses de de s’informer, de débattre, d’agir aura permis de dégager un programme qui a été largement diffusé. Tout le monde parle de la place que doivent accorder les élus aux citoyens dans les décisions mais il y a encore un long chemin à parcourir pour que les initiatives prises rencontrent une large adhésion. C’était au cœur de mon mandat précédent, ce sera encore davantage la préoccupation essentielle du prochain. Nous vous l’avons proposé mais sans vous il sera difficile de le faire vivre… et je remercie toutes celles ou tous ceux qui souvent ou occasionnellement ont répondu à cette volonté d’échange, de partage et de dialogue.

Ensuite considérant que toute ma vie d’élu a été consacrée au développement de la vie associative sous toutes ses forme, véritable creuset de la citoyenneté et forme irremplaçable d’autogestion essentielle en période de crise. Il fallait une place dans l’équipe pour représenter ce secteur qui deviendra essentiel à la vie cantonale dans les prochaines années. Gérard Poisbelaud sera cette référence dont les associations auront besoin en raison de son expérience, de son engagement et de sa parfaite connaissance du milieu. C’est là encore un choix raisonné, cohérent, conforme à ce qui fait le fondement de l’engagement politique et surtout conforme aux idées que je ne cesse de défendre.

Enfin il fallait prendre en compte la nouvelle donne territoriale en cette période où on entend tout sur le fameux « mille-feuilles » territorial tellement vilipendé alors que l’on a jamais encore traité la vraie « couche » inutile. Mathilde Feld, brillante élue créonnaise, présidente d’une des communauté de communes du territoire a accepté de rejoindre l’équipe. Il est capital pour l’avenir que le nouvel échelon qui finira tôt ou tard par prendre le pas sur les autres soit représenté car tout au long du prochain mandat il faudra repenser les liens entre le conseil départemental et le « bloc communal ». C’est à cette tache que Mathilde s’attellera avec sa passion et sa motivation déjà très présente dans son engagement électif. Femme libre car non adhérente d’un parti mais avec de vrais valeurs et de solides convictions elle jouera un rôle essentiel dans l’organisation du nouveau territoire cantonal.

Ces candidatures sont réfléchies, cohérentes, sincères et elles reposent sur la sincérité et la solidarité. Elles ne surgissent pas de nulle part au prétexte qu’il faut soutenir un homme providentiel en route pour les présidentielles. Nous sommes nous-mêmes indépendants dans nos positions, loyaux envers notre idéal et aussi complets que possible dans nos engagements !

Nous avions promis un printemps citoyen en Créonnais nous l’avons pour notre part fait éclore. Nous avions promis de venir à votre rencontre nous l’avons fait quotidiennement à travers les réseaux sociaux, à travers des documents complets, sérieux, accessibles distribués par une soixantaine de personnes motivées et conscientes de la valeur de leur action ! Nous resterons présents dans la vie publique car nous ne sommes pas de pseudos étoiles filantes de la vie cantonale. Dès lundi nous serons quoi qu’il advienne au travail pour vous avec le farouche volonté de lutter contre le mensonge, la démagogie, la haine, le populisme. Rien ne sera facile sans vous et votre vote réfléchi, cohérent, lucide… la campagne est terminée. On tire le rideau ; Le bulletin décisif est dans votre camp ! Lundi matin il sera trop tard ! Nous aurons fait le maximum pour vous éclairer le chemin du choix !
Jean-Marie Darmian