La politique actuelle manque de panache, de punch, de talent oratoire. Elle se contente de coups bas, de petites phrases et de langues de bois. Il est vrai que le « parler vrai » n’a plus ses partisans et quand on y agite la culture et l’humour on frôle désormais l’indécence. Les techniciens de la communication n’aiment guère ces gens incontrôlables qui improvise avec talent pour se mettre en danger. Ma préférée et de loin dans l’exercice de cette vision reste Chritiane Taubira. Elle est haïe, insultée, bafouée, critiquée non pas pour ce qu’elle fait mais pour ce qu’elle est ! Elle a eu droit à tout en matière d’injures et elle a été transformée en symbole de la dureté idéologique de la Gauche. Il se murmure qu’elle pourrait quitter le gouvernement dans lequel elle ne peut pas s’empêcher de faire entendre brièvement mais avec une pointe acérée de franchise des avis divergents. Femme de conviction touj
Redoutable par sa répartie et surtout pas sa capacité à captiver un auditoire ou à le faire réagir. en phase avec les véritables valeurs républicaines elle incarne les qualités intrinsèques dont a besoin « un » leader. On lui reproche sa candidature contre Lionel Jospin au sein du PS mais on oublie que sa campagne présidentielle était bâtie sur des idées sincèrement à gauche quand l’ex-Première Ministre avait annoncé qu’il n’assumait pas son appartenance au socialisme. C’est d’ailleurs ce qui fait sa force : elle cogne dur quand elle estime que l’on bafoue ses convictions.
Christiane Taubira a d’ailleurs hier à l’Assemblée démontré avec brio que la plus grande force dont disposait un orateur reste l’humour. Et elle en a !
Le député des Alpes-Maritimes Eric Ciotti (Les Républicains) grand rival du « motodidacte » s’étant fait huer dans sa propre ville en direct sur France 2, se souviendra forcément de la volée que lui a infligée la Gardes des Sceaux. Devenue la tête de turc pour la droite la plus réactionnaire et l’extrême droite raciste elle a essuyé une question se voulant embarrassante et ironique de celui qui e voit à sa place quand Sarkozy reviendra à l’Élysée. Voulant faire devant ses amis le malin le député des Alpes maritimes a attaqué avec le sourire certain de sa verve la ministre de la Justice. Il a fait référence à l’ultimatum qu’aurait posé Christiane Taubira, la semaine dernière, pour obtenir des arbitrages en sa faveur afin d’engager la réforme de la justice des mineurs, allant jusqu’à évoquer sa démission. « Que cherchez-vous ? Jusqu’où voulez-vous aller ? » lance le Président du Conseil général, sûr de lui, en accusant la ministre de provoquer sciemment Manuel Valls (absent) pour mieux négocier sa nomination à la présidence du Conseil constitutionnel. Tel un gladiateur entrant dans l’arène Ciotti pensait mettre ) mal celle qu’il accuse en permanence de « laxisme » et de complicité avec les délinquants qu’elle protégerait.
A l’ancienne, comme on dirait sur les bancs de l’assemblée Christiane Taubira a relevé la gant, infligeant avec quelques salves d’humour une déculottée à son éternel contradicteur méprisant se voulant supérieur à celle qu’il dénigre à tout-va ! La Ministre a répliqué en se moquant de l’élu jusqu’à suggérer un « sentiment contrarié » à son égard. «Vous conservez pour moi quelque chose de mystérieux», a-t-elle lancé à Ciotti avant d’ajouter dans une de ces tirades dont elle a le secret : « Je me demande si lorsque vous affirmez quelque chose, vous y croyez vraiment. Si j’étais du temps de ma fringante jeunesse, j’aurais supposé un sentiment contrarié » lance-t-elle provoquant déjà quelques rires dans les travées.
« Cet hémicycle tout entier a déjà pu observer à quel point je vous obsède, avec une constance qui appelle l’admiration », expliqua-t-elle en souriant. Sa formule «Vous vous livrez à un exercice solitaire », déclencha les sarcasmes des députés de la majorité mais aussi de certains membres de l’opposition ou des ministres. La garde des Sceaux conclut plus sérieusement sur la réforme de la justice des mineurs: « Nous allons effectivement améliorer les choses et nous n’avons pas besoin de votre soutien car l’ordonnance de 45 a été rendue « illisible et incohérence » avec « 37 modifications » dans les deux précédents quinquennats. Un réponse synthétisant talent, sérieux, efficacité pour une femme qui sait garder son sang-froid face aux aboyeurs de tous poils auxquels elle doit régulièrement répondre.
Par les temps qui courent ce n’est que bonheur de vivre ces moments qui changent des empoignades de cour d’école dénuées de tout humour. Il faut vite préciser que Le Point.fr y a vite vu des « attaques à caractères sexuels » comme quoi l’humour est bien la chose le moins partagé par les donneurs de leçons ! Des obsédés textuels probablement!