Le hold-up de Fillon met Sarkozy à nu et Juppé à la retraite

Les calculs savants effectués par les entourages des candidats putatifs aux présidentielles s’effondrent en raison du rejet imprévu de Nicolas Sarkozy. Voici donc désormais ce dernier devant le vide ! Il aura tout tenté pour éviter de se retrouver en pareille situation car ce se serait faire vraiment preuve de naïveté que de croire en ses intentions purement politiques. Il s’agissait pour lui de dresser une protection entre lui et ses poursuivants très patients mais aussi très prudents du monde judiciaire. Si les militants de l’ex-UMP l’avaient désigné il savait pertinemment que les enquêteurs auraient eu bien du mal à le convoquer en raison d’un statut potentiel de président de ce qu’il reste de la République. Il s’est donc débattu avec plus que l’énergie du désespoir mais avec celle de quelqu’un se sachant enlisé et cerné dans de multiples marigots « politico-fianciers ». Impossible de jouer aux martyrs d’une justice qui s’acharnerait sur un tenant potentiel du pouvoir présidentiel !

Impossible désormais de se réfugier derrière le statut de victime d’une acharnement thérapeutique d’une justice au service de la gauche ! Il est devenu un mec pas très clair comme beaucoup d’autres et qui va découvrir très rapidement que les amis d’un jour deviennent vite les fuyards de demain ! Les ralliements au duo arrivé en finale vont se succéder avec plus ou moins d’élégance puisqu’en politique les soutiens de hier deviennent vite, en cas de faiblesse ou de défaillance, les ennemis de demain ! Il a tellement trahi et comploté dans sa vie qu’il ne peut ignorer qu’il ne lui reste plus qu’une seule solution : aller demander le statut de réfugié politique au Qatar !

Il aurait pu reprendre sa déclaration du 6 mai 2012 : « « Ma place ne pourra plus être la même. Après 35 ans de mandat politique… Après 10 ans, … cela fait 10 ans que chaque seconde, je vis aux plus hautes responsabilités au niveau gouvernemental… ça fait 10 ans! Après 5 ans à la tête de l’Etat… mon engagement dans la vie de mon pays sera désormais différent… (…). Et au moment où je m’apprête à redevenir un Français parmi les Français… Plus que jamais, j’ai l’amour de notre pays… et je vais vous dire une chose… que je vous demande de retenir et de bien comprendre, jamais, mes chers compatriotes, je ne pourrai vous rendre tout ce que vous m’avez donné. Vous m’avez tellement donné.» En fait ses compatriotes les plus favorables lui ont donné un beau coup de pied au c.. qui sera définitif et qui se traduit pour lui par un abandon « de sa passion pour les affaires publiques ». qui a dit : jamais deux sans trois ?

Le voici donc pré-retraité car rien ne dit qu’il ne tentera pas un retour en 2017 via le Sénat et le Conseil constitutionnel où il pourrait à nouveau trouver une armure protectrice puisqu’il pourrait à nouveau y jouer à chat perché ! En fait les enquêteurs n’ont pas grand temps devant eux pour tenter de mettre la main au collet de celui qui les nargue depuis des mois. Moins d’un an pour boucler des dossiers… avant qu’il ne leur file dans les doigts ! Ils vont vite se mettre au boulot dès ce matin !

Si l’on réfléchit bien ce « gadin » arrange bien du monde sauf François Hollande. D’abord dans le parti des reconvertis de l’UMP il va laisser une nouvelle fois un fauteuil présidentiel que les Fillonistes vont réclamer après en avoir été écartés par une magouille du brillant Copé qui n’a pas dépassé les 0,5 % ce qui lui donne une vrai stature de rainette s’étant pris pour un bœuf revanchard ! Les Wauqiez, Hortefeux, Estrosi, Baroin (l’AMF va être à prendre!) Ciotti, Jacob, Darmanin, Chatel et… Mme Chirac vont devoir fait amende honorable et aller à Canossa la corde au cou et pieds nus comme des migrants de Calais ! En Gironde le maire de la maison de retraite à ciel ouvert d’Arcachon Yves Foulon devra ranger ses vélos estivaux au râtelier puisque ses espoirs de se procurer…un maroquin parte avec la marée basse ! Ailleurs on se voit déjà ministre !

Ensuite Sarkozy se consolera avec la défaite inévitable au second tour de Juppé son meilleur ennemi qui s’est totalement trompé de cible en calquant son parcours sur le sien et en oubliant totalement un Fillon décomplexé. « Quelque soit mes désaccords passés avec lui, François Fillon me parait avoir le mieux compris les défis qui se posent à la France. Je voterai donc pour lui au second tour de la primaire. » Jamais le Maire de Bordeaux ne refera son retard sur le Sarthois et il ira au combat sans autre espoir que de tenir son rang. Il suffira en effet à Fillon de seulement récolter les voix de toutes celles et tous ceux l’ont soutenu au premier tour et de gagner celles qui vont faire payer à Juppé sa supposée mollesse idéologique. Encore une fois Bayrou aura porté malheur à celui qu’il aura embrassé ! Même en Gironde, sa base politique principale, le Maire de Bordeaux n’a pas réalisé une percée conforme à son statut de chef soutenu par les sénateurs et de nombreux maires malgré les commentaires laudateurs qui accompagnent sa majorité absolue de quelques centaines de voix. Juppé va préparer lui aussi sa retraite et quittera partiellement ou totalement, après les législatives de juin 2017, (ou en janvier ?) les rives de la Garonne pour installer sa dauphine si elle l’emporte ! Fillon aura fait  des heureux !

Enfin on peut se rassurer en pensant que Sarkozy lui, conservera les avantages de son passage à l’Elysée  : une équipe de sept collaborateurs permanents (et deux agents de service) mais seulement pour cinq ans, période au-delà de laquelle leur nombre sera réduit à trois collaborateurs et un agent de service, un appartement de fonction meublé (sans limite de temps). Ses « frais de réception et de déplacement » ne seront pris en charge par l’Etat qu’uniquement pour ses activités liées spécifiquement à leurs fonctions d’anciens chefs de l’Etat, une « dotation » de 65 000 euros brut par an. Il lui restera à aller retrouver Giscard d’Estaing au conseil constitutionnel ! Tout n’est pas perdu pour Sarko l’homme nu !

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE, PARLER POLITIQUE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Le hold-up de Fillon met Sarkozy à nu et Juppé à la retraite

  1. faconjf dit :

    Bonjour,
    un peu surpris de votre analyse, nous n’en sommes qu’ au 8éme de finale avec le rejet de Sarko par son propre électorat ( ???). Vous voyez comme les sondeurs et « l’élite » politique FION qualifié en 1/2 finale. l’observation des cartes du 2éme tour des régionales est intéressante car dans votre région le « vieux » fait son meilleur score…L’ouest donne les meilleurs scores à FION. “Sens commun”, organisation qui était en pointe lors de la “manif pour tous”, a pris parti pour lui depuis un moment. Ils ont tracté pour lui, ont fait du porte à porte, et ont très bien utilisé les réseau sociaux.Il a d’ailleurs pris plusieurs personnes de cette organisation dans son staf …
    Comme lors de l’épisode de “la manif pour tous” où nombreux étaient ceux surpris (dont moi) par une telle mobilisation dans la rue, il semble avoir mobilisé l’électorat conservateur et catholique traditionnel. Si l’on ajoute les paysans qui ont bien analysé l’impact sur leur économie des sanctions russes. Et on ne peut ignorer l’électorat F haine qui tire à boulets rouges sur le « vieux » dans les réseaux sociaux.
    4 millions de bulletins (3 962 619 exactement, dans 9491 bureaux de votes sur 10 229) sur un corps électoral de 44,6 millions. Selon les résultats quasi-définitifs de la primaire de la droite et du centre, François Fillon s’impose très largement avec 44.2% des suffrages (soit 1 749 757 voix), loin devant Alain Juppé à 28.6% (1 131 519 voix). Il me semble un peu tôt pour faire un pronostic « fiable » pour enterrer le « vieux ». Et je ne compte pas sur les sondeurs professionnels pour nous éclairer, leurs dernières performances en parlent mieux que moi.
    Salutations républicaines
    Fion en patois Lyonnais=Remarques blessantes, traits acerbes

    • bernadette dit :

      Bonjour faconjf,

      La manif pour tous a ete le rejet de la politique libertaire (mai 68). Des banderolles pour le travail existaient.
      Juppe en 1995 a supprime a la Sncf les regimes d’exception et 1 mois de greves s’est enclanche. Donc Juppe a ete a l’origine de tous ces blocages. Les syndicats n’ont pas negocie, ils ont bloque leur outil de travail en mecontentement.
      Avec leur temps de travail accompagne d’une baisse du nombre de fonctionnaires. C’est du n’importe quoi. Comment parler de temps et de nombre sans savoir le contenu de ce que peut etre le travail.
      Les multiples restructurationsont eu un cout bien plus eleves sans compter les multiples suicides comme a France Telecom.

      Salutations

  2. Sanz dit :

    « [En fait] les enquêteurs n’ont pas grand temps devant eux pour tenter de mettre la main au collet de celui qui les nargue depuis des mois. Moins d’un an pour boucler des dossiers… avant qu’il ne leur file dans les doigts ! Ils vont vite se mettre au boulot dès ce matin ! »

    Tous mes encouragements aux enquêteurs : qu’ils puissent savoir combien leur travail me réconforte, ainsi que ma disponibilité pour y contribuer (même si, sans doute, cette idée semble irréalisable). C’est mon message de soutien à leur intention. Bien amicalement.

  3. PC dit :

    Enfin débarrassé de Sarkozy…
    La tête de Dati à la télé, quel régal… (ça craint pour elle)
    Ciocci qui se dépêche de retourner sa veste sans vergogne…
    Fillon, adepte de Tatcher et ultralibéral, est surement le meilleur candidat pour relancer la gauche si elle arrête de se bouffer les foies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.