La gauche française aura beaucoup de mal à remporter els élections présidentielles. Et croire le contraire c’est se référer à la belle méthode du fameux Dr Coué ! D’ailleurs les « je sais-tout » des plateaux télé et de tables rondes des studios de radio ont vite attaqué leur refrain favori : «  cette primaire ne sert à rien car le candidat désigné n’a aucune chance! le grand vainqueur à cause de ce dingue de Hamon c’est Macron » (1) Ce sera le tube de la semaine prochaine. Même si ce n’est pas totalement satisfaisant la participation a démontré qu’il y avait encore des gens capables de se déplacer pour voter en faveur de candidats portés par le parti des socialistes. Et c’est essentiel car les Nostradamus de la catastrophe prévoyaient que les urnes resteraient désespérément vides ! Manqué !

Maintenant ils vont tenter, après avoir matraqué le duo Valls-Hollande, de le sauver histoire de se faire pardonner leur cruauté. Avant que Manuel Valls ne prenne la parole bon nombre des commentateurs ont largement développé deux principes :  » voter Hamon c’est irréaliste et en plus ça ne sert à rien puisqu’il finira quatrième ou cinquième pourquoi pas dernier ! » Il faudrait même envisager qu’il se retire car ses électrices et ses électeurs sont de doux utopistes déconnectés des réalités de la gestion qui vont ruiner la France, détrousser les classes moyennes et surtout détruire ce parti socialiste déboussolé par Speedy Gonzalez Macron ! Des centaines de milliers de personnes viennent un dimanche voter mais comme leur vote ne convient pas à établissement il est sans aucune valeur. Ça ne vous rappelle rien ? Allez penchez vous sur les mois avant le référendum sur le Traité européen ! Et regardez le résultat ! Il ne leur convenait pas et donc il l’ont méprisé de la même manière !

Les grands élus qui ont pensé qu’une partie de la famille de la Gauche (il faudrait ajouter aux voix de Benoît Hamon et Arnaud Montebourg celles des autres candidats de gauche résolument hostiles à la politique menée par Manuel Valls ce qui fait beaucoup plus que 1,8 million de personnes) continuerait à suivre leurs consignes mêmes contraires à leur idéal, se sont encore une fois trompés ! ces gens ordinaires, jeunes et ouverts qui ne els connaissent plus, en ont marre qu’on leur éclaire un chemin qu’ils ne veulent plus prendre celui tortueux qui va de droite à gauche pour finir à droite !

La défaite ne viendra pas des positions de Benoît Hamon mais de celles que prendront dans une quinzaine de jours quand il sera désigné les ministres en poste, les sénateurs, les députés soucieux de sauver les meubles de leur permanence en ralliant le camp de… Macron. C’est un secret de Polichinelle ! Ce ne seront pas les électrices et les électeurs de Benoît Hamon qui quitteront le PS mais celles et ceux qui n’admettent pas, comme lors du succès du « NON » au référendum sur le traité européen, qu’un scrutin leur soit défavorable sur le fond quand ils ne dominent depuis des années que sur la forme ! Depuis pas mal d’années je ne cesse de reprendre à mon compte les propos de Jean-Claude Guillebaud que j’admire par ses analyses parfois décapantes mais tellement vraies de la vie politique ou médiatique française. Le coup d’état permanent s’effectue par la fabrication par étapes successives d’une opinion dominante !

Voici ce qu’en dit l’éditorialiste de Sud Ouest Dimanche : « L’opinion dominante, c’est comme une vapeur qu’on respire. C’est une intoxication indolore. Elle tord le vocabulaire, piège les mots eux-mêmes. On est souvent conformiste de bonne foi, sans même avoir fait l’effort de s’en rendre compte. C’est ainsi qu’écrivent ou parlent les perroquets. Ils sont foule. Face à eux, il y a des gens plus têtus, ceux que les ­pressions de la foule ne parviennent pas à mettre au garde-à-vous. Celui qui n’est pas marxiste quand c’est la mode (années 1960), gauchiste quand il faut (année 1970) et néolibéral bon teint (aujourd’hui). » Toute la semaine on va tordre les mots « revenu de base universel » ! Toute la semaine on va demander aux gens de la gauche socialiste de redevenir « conformistes » ! Toute la semaine on va écrire ou parler comme des perroquets que ce n’est pas réaliste, que c’est non finançable,  que c’est insupportable ! Qu’un trublion proposant un 49-3 citoyen, une transitaion écologique forte et une solidarité accrue ne peut être qu’un trublion !  Mais il y a encore depuis longtemps des citoyen(ne)s qui sans se réclamer du label « révolutionnaire » ou « insoumis » ne se mettent pas facilement au « garde-à-vous » ! C’est ainsi que l’on asphyxie les consciences, que l’on insinue le doute ! Vous allez voir que l’on va affirmer comme les extrémistes toutes les contre-vérités possibles en se disant que l’exagération finit par imprégner les « soldats » fragiles ! On va implorer le sursaut des réservistes du néo-libéralisme !

La victoire de Hamon peut encore être volée par ces techniques de désinformation qui traînent partout sur les réseaux sociaux, qui sont assénées par de vrais « frondeurs », c’est à dire des gens qui ont oublié qu’ils doivent parfois leur élection aux plus motivés des électrices et des électeurs porteurs de valeurs ancrées dans leur cœur qui bat pour la France la gauche !