« J’appelle personnellement à refuser la fatalité de l’ancrage local du populisme »

« Pour la première fois dans l’histoire créonnaise depuis 1974 un (e) candidat(e) investi(e) par le Parti socialiste ne figure pas en tête du premier tour d’une élection nationale, régionale, départementale ou locale . Il subit même un échec d’une ampleur inédite. Dans le même temps le FN approche de la première place (seulement 27 voix de moins que Jean-Luc Mélenchon). La situation est bien plus grave dans le canton de Créon, dans la circonscription et dans le département de la Gironde. Le monde rura ou périurbaina  basculé dans le désespoir.
La responsabilité de cet échec qui me touche profondément n’incombe pas seulement à Benoît Hamon qui a tenté de placer la campagne présidentielle sur le thème de l’avenir réel du pays mais qui n’a pas été entendu tant le désaveu du gouvernement sortant sur des sujets précis et concrets était fort.
Je remercie partticulièrement les 221 électrices et électeurs créonnais qui m’ont suivi dans ce soutien à Benoit Hamon et lui ont permis de réaliser un score supérieur à celui qu’il a enregistré dans de nombreuses autres communes girondines (8,51 %)
Les femmes et les hommes de gauche ont choisi majoritairement sur Créon Jean-Luc Mélenchon pour incarner leur volonté de renouveau. Je les en félicite et je les en remercie tant la menace du FN devient prégnante comme dans cette France périphérique se sentant isolée, délaissée et surtout de plus en plus repliée sur les certitudes médiatiques, seule nourriture quotidienne de nombre d’entre eux !
J’appelle personnellement à refuser la fatalité l’ancrage local du populisme et à se rassembler afin de préserver l’avenir d’un pays dans le doute.
Je laisse le soin à tous les élus nationaux, départementaux, locaux de mener campagne contre le Front National à tous les niveaux, avec la même vigueur qu’ils ont mis à combattre, Benoît Hamon. La victoire de leur favori sera alors assurée et le danger fascisant repoussé.
Pour ma part, en simple citoyen je continuerai à oeuvrer librement pour l’équité, la fraternité, la solidarité et la laîcité valeurs fondatrices de notre République et j’appelle le dimanche 7 mai à voter sans aucune retenue contre le Front national ! 
Je suis persuadé que la reconquête républicaine passe dans les prochaines semaines par la proximité, l’efficacité et la solidité des convictions afin de construire une force de gauche puissante aux législatives autour des candidats désigné par des militantes et des miltants ayant eux toujours cru dans le projet d’une société plus juste et plus dynamique.
                                                                                                                                                                Jean-Marie Darmian
Ce contenu a été publié dans PARLER PRESIDENTIELLES, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à « J’appelle personnellement à refuser la fatalité de l’ancrage local du populisme »

  1. J.J. dit :

    Ce n’est pas que ça me fasse plaisir de recommencer comme en 2002, mais j’approuve totalement la déclaration de Benoît Hamon, faisant la différence fondamentale entre un adversaire politique et une ennemie de la République.
    Quant à l’élimination de l’escroc sarthois, rance et moisi, dont l’obstination amené son parti à la ruine, je dois bien avouer qu’elle m’a procuré une intense jubilation. on a des petits moments de plaisir comme cela, malgré tout.
    Bon, maintenant il va falloir se farcir le deuxième tour et les législatives,et c’est pas gagné !

  2. J.J. dit :

    Je fais quand même un constat navrant et inquiétant : si l’on additionne le nombre de voix obtenues par les deux candidats ayant des démêlés avec la justice pour de basses questions de vol qualifié, dignes d’un petit malfrat de banlieue, on arrive à 43,37 des votants !

    Des électeurs qui n’hésiteraient pas à élever aux plus hautes fonctions des repris de justice potentiels !
    Car si la présomption d’innocence existe, celle de culpabilité existe également.

  3. baillet gilles dit :

    Très bonne déclaration ! Ceux qui nous donnent des leçons aujourd’hui de lutte antifasciste sont ceux qui ont fait monter le fascisme par leurs politiques ! LE Pen à 7, 6 millions de voix c’est leur œuvre ! Ne l’oublions pas ! J’apprécie dans votre déclaration votre volonté d’agir. Mais lorsque vous parlez de proximité, n’oubliez pas qu’il faut redonner un contenu idéologique à votre – notre – action quotidienne. Dans le cas contraire, cela ne servira à rien pour reconquérir le terrain perdu sur le racisme identitaire.

  4. Georges SIMARD dit :

    A Créon comme ailleurs, il n’a manqué que quelques voix pour que le candidat de la gauche presqu’unie n’élimine Lepen du second tour.
    J’en appelle à la conscience des 222 électrices et électeurs créonnais qui se sont laisser piéger derrière Benoit Hamon et sa candidature de division.
    Mener campagne contre le Front National à tous les niveaux, cela commençait au premier tour.
    Mais les caciques $olfériniens ont manipulé Benoit Hamon et ses partisans, victimes expiatoires d’une politique qui, dans la continuité de la présidence Sarkozy, a conduit notre pays dans l’impasse.
    C’est à eux seuls que Lepen et Macron doivent leur gloire éphémère.
    Ne pas donner sa voix aux enfants de Pétain, cela implique-t-il de donner sa voix au candidat de « mon amie la finance » ?
    La meilleure façon d’éviter de périr dans la vase, c’est de s’en écarter.
    Le peuple de France aura besoin de toute ses énergies rassemblées pour faire front au détricotage des conquis sociaux du CNR que le chargé d’affaires de Rothschild ne manquera pas de tenter de nous imposer par voie d’ordonnances …

    «Le changement, fût-il miraculeux, réclame du temps pour s’accomplir, le bien et le mal cohabitent jusqu’à la victoire finale du premier. Comment savoir où commence l’un, où finit l’autre ? Le bien pourrait après tout n’être qu’un succédané du mal, il est dans les ruses de celui-ci de bien s’habiller et de chanter juste, comme il est dans la nature du bien d’être conciliant, jusqu’à la veulerie, la trahison parfois.»
    [ Boualem SANSAL – 2084]

    • mouline dit :

      Il etait mission impossible pour Hamon de porter des idées nouvelle et d,etre le candidat d,un parti socialiste inféodé a un président de la republique non respectueux de ses promesses et porteur de solution libérales pendant son mandat.Merci Hollande il nous reste le choix entre la peste et le choléra.Seules les législatives permettront peut etre de limiter la casse d,une gouvernance par la finance via Macron commed par hasard Fillon lui a immédiatement apporté son soutient. Le contre pouvoir sera a l,assemblèe si un peu de rèussite aux forces de gauche mais a moln avis il sera plutot dans la rue car les illusions vont vite disparaitre.

  5. LAVIGNE Maria dit :

    Je ne peux m’empêcher de penser à Henri Emmanuelli récemment disparu. Lui qui avait un seul point commun avec E. MACRON, il était passé par la banque Rothchild.
    le premier était pétri de valeurs de gauche, n’a cessé jusqu’à son dernier souffle d’œuvrer pour son département, pour son pays. Le second, entouré de courtisans qui vont de HUE, Braouzec, en passant par Madelin, Colomb, de Villepin et tous ceux qui ont trahi, une fois encore, celui qui était sorti vainqueur des primaires, non tous ces gens là ne méritent pas la confiance, la mienne au moins. Donc, je tourne une page de ma vie militante et le 7 mai, ni l’un, ni l’autre n’aura ma voix. Je n’oublie pas ce qu’a fait Chirac en son temps.

  6. Puyo Martine dit :

    Bonsoir M. Darmian
    votre analyse est bonne, mais à qui la faute de ces résultats ?
    B. Hamon ne faisait pas le poids. Son parti l’a laissé tombé, comme ils ont fait il y a quelques années pour Ségolène.
    Ce parti est tombé bien bas et je m’en désole.
    Sur votre canton la couverture en faveur de M. J.L. Mélanchon a été très bonne.
    Et maintenant que va-t-il se passer ?
    Mais il ne faut pas s’étonner du rejet du monde rural. Moi je suis une citadine installée à la campagne ( Courpiac) pour la retraite :
    10 km x 2 pour aller chercher le pain et le journal
    10 km x 2 pour aller faire les courses, ou plus selon où l’on va
    le courrier qui passe à 14 h
    plus de trésorerie (Targon a fermé il y a quelques années)
    collége à Sauveterre 15 km x 2 par jour pour les enfants
    Lycée à Bordeaux, la Réole, ou Libourne
    Mairie fermée la plupart du temps
    les gens de la campagne se sentent abandonnés à leur triste sort
    et cela par la volonté du Gouvernement. Paris c’est la France.
    et le reste du territoire, c’est quoi ?
    les transports en commun ont été diminués, mais il me semble qu’il y a quelques progrès depuis un an (?)
    et vous vous étonnez que Mme LE PEN arrive en finale ?
    On verra bien dans 14 jours ce qui va se dessiner.
    les législatives qui vont suivre, ne vont pas être triste.
    A plus de vous lire
    Martine Puyo
    l

  7. Alain E dit :

    Allez, la guerre des ego pour la présidentielle s’ achève bientôt.
    Le FN encore au deuxième tour, ça devient une mauvaise habitude, et c’ est un peu la honte pour notre grand pays.
    Je constate que de nombreuses petites communes que je connais bien, ont placés Marine le Pen en tète.
    Les causes , chômage, cambriolages, misères sociales, et surtout rejet des politiques conduites par la droite et la gauche depuis si longtemps, et en prime les affaires concernant les hommes politiques.
    Donc merci à la gauche et à la droite d’ avoir dérouler le tapis rouge à Marine, sans leur incompétence , on en serait pas là.
    Le 7 mai , ça sera Macron , et ça sera encore un vote contre, et pas un vrai vote d’ adhésion, ainsi va la France, et dans 5 ans, le risque FN reviendra encore plus fort probablement….
    mais ce n’ est que mon modeste avis et qui vivra verra…

  8. J.J. dit :

    Alain E@
    « Les causes , chômage, cambriolages, misères sociales, et surtout rejet des politiques conduites par la droite et la gauche depuis si longtemps, et en prime les affaires concernant les hommes politiques. »
    Je suis bien d’accord sur la situation, mais je peux tenir les mêmes propos que la blonde Brun marine (la voie de mélécasse en moins), mais qu’est ce que ça changera ?
    Quant aux affaires concernant les hommes politiques, elle est bien placée pour nous montrer que certaines femmes politiques ne sont pas mal non plus. C’est la poêle qui se moque du chaudron !

    Et les électeurs qui votent pour elles, ils pensent vraiment qu’il suffira qu’elle se présente, vocifère et chante « maréchal nous voilà »pour que la situation s’améliore ?

    Quels naïfs ! (pour rester correct)

  9. Christian COULAIS dit :

    Suffit Madame !
    Voici dans quoi à grandit la madone des ouvriers, votre Mme le P., un manoir, « cossu, secret, tranquille. Au n° 8 du parc de Montretout, le lot le plus important, 5 000 mètres carrés, un hôtel particulier de 11 pièces et des bâtiments annexes. »
    http://www.vsd.fr/les-indiscrets/document-decouvrez-montretout-le-manoir-hante-par-jean-marie-le-pen-19773
    http://www.rtl.fr/actu/politique/la-maison-de-la-famille-le-pen-cible-d-un-cambriolage-7772040774

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.