Le Créonnais a été de tous temps un territoire d’accueil. Il a reçu depuis de siècles des milliers de personnes de toutes provenances, de toutes confessions, de toutes opinions, de tous les pays. Nombre d’entre vous qui y habitaient sont venus chercher une qualité de vie reposant sur la multiplicité et la qualité des services, sur le dynamisme associatif, sur la tolérance portée par des opportunités quotidiennes de partage, sur une ambiance générale constructive, sur une solidarité active, sur pacte social, citoyen et durable.

       Le Créonnais a été bâti depuis 40 ans par des équipes municipales diverses qui se sont succédé dans cet état d’esprit. Elles ont constamment favorisé l’échange, le dialogue, la fraternité, la tolérance par l’organisation de nombreuses manifestations culturelles, sportives, de loisirs, de solidarité, de rencontres. De nombreux  équipements favorisant l’exercice de la citoyenneté pour tous et grâce à tous, ont été construits au fil des mandats. Des politiques tournées vers l’éducation, la culture, la protection de l’environnement, le développement économique ont été sans cesse mises en place ou améliorées.

      Le Créonnais, le dimanche 7 mai 2017, peut pourtant, lors du second tour des élections présidentielles, basculer dans le camp d’un parti, le Front national, prônant l’exclusion, le repli nationaliste, la disparition de la diversité des offres sociales et culturelles, la confrontation dangereuse.

      Je n’imagine pas que tout ce passé positif, que tous ces efforts citoyens  disparaissent en une journée.

Le Créonnais perdrait en effet, si celle qui porte cette idéologie mortifère l’emportait nationalement et localement, son image de territoire ouvert, lucide, actif, constructif fruit d’un investissement constant de sa population de tous les âges au service des principes républicains qui ont toujours triomphé sur notre canton.

Le Créonnais doit se ressaisir.  Le Créonnais doit se rassembler. Le Créonnais doit rester exemplaire. Le Créonnais doit massivement refuser de devenir un territoire où le Front national serait majoritaire.

J’en appelle en ce 1° mai 2017 à la responsabilité de chacune et de chacun d’entre vous lors du scrutin de dimanche prochain,

J’en appelle à tous les Républicains sincères, tous les électeurs et toutes les électrices conscients des enjeux réels pour leur propre avenir, celui de leurs enfants ou petits-enfants,

J’en appelle à votre courage, à votre amour pour votre commune d’accueil, à votre lucidité,

     J’en appelle à toutes celles et tous ceux qui m’ont fait l’honneur de leur confiance depuis plus de 30 ans et dans 9 scrutins successifs différents.

Ce dimanche 7 mai, veille d’une date symbolique de notre Histoire, mettez tout en œuvre pour que le Créonnais j’aime comme vous par dessus tout, continue à être digne, ancrée dans la liberté, l’égalité, la fraternité.

Madame, monsieur, préférez le dimanche 7 mai l’essentiel durable aux déceptions conjoncturelles.

Madame, monsieur gardez votre envie légitime de lutter, de résister, de vous battre dans un cadre démocratique et ne la perdez pas dans les semaines qui viennent.

Madame, monsieur chaque voix comptera dans le combat contre une idéologie inquiétante pour notre avenir commun..

     Madame, monsieur, faites massivement barrage le dimanche 7 mai au Front National !

Respectueusement, 

 Jean-Marie Darmian