La commission permanente du Conseil départemental de la Gironde s’est réunie ce vendredi 13 octobre 2017 et a approté son soutien à de multiples projets départementaix d’intérêt général puisque concerannt le quotidein des Girondines et des Girondins.
Cette instance alloue les crédits votés lors du budget primitif (1,64 milliard d’euros) les 14 et 15 décembre 2016 par la majorité départementale, représentée par Anne-Laure Fabre-Nadler et Jean-Marie Darmian, conseillers départementaux du canton de Créon. Ainsi pas moins de 2 057 392 euros ont été votés en faveur du canton de Créon.
Les postes les plus importants sont : reversement (1 358 222 euros), sport et vie associative (241 398 euros), aides aux communes et aux établissements publics de coopération intercommunale (180 964 euros), logement (110 500 euros).
Voici d’autres actions concrètes au service du canton
Dans le pacte territorial des Hauts de Garonne, les priorités définies concernant le canton de Créon concernaient les équipements structurants. La communauté de communes de l’entre-deux-mers a bénéficié de 74 887 euros pour le terrain synthétique du pôle sportif de Cénac ; la création de plateaux sportifs multisports à Cursan de 22 050 euros, la restructuration du foyer rural Cosmos à Salleboeuf de 66 000 euros ; les travaux d’aménagement de locaux associatifs culturels et sportifs à Tresses (23 254 euros).
L’éducation restant essentielle au niveau communal, le Département soutient les établissements d’enseignement primaire de Bonnetan (5 044 euros), Camblanes-et-Meynac 10 069 euros pour les classes et 57 940 euros pour le restaurant scolaire ; Créon 22 480 euros pour la sécurisation des écoles et l’équipement informatique ; 2986 euros pour le restaurant scolaire du RPI de Cursan-Loupes ; Quinsac, 8800 € pour des travaux dans l’école ; Sadirac, 10 670 euros pour le restaurant scolaire.
Les structures associatives d’accueil des 0-3 ans recevront des subventions pour diminuer la participation des familles de 46 361 euros pour La Ribambulle, sur le Créonnais, et de 10 700 euros pour Petit à petit à Latresne.
Sur proposition de Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental, 311 rapports, représentant un montant total de près de 53 millions d’euros, ont été présentés aux élus lors de la commission permanente du 13 octobre 2017 et injectés directement ou indirectement dans l’économie locale de proximité.

Les principaux postes d’affectation de cette commission permanente concernent en effet les aides aux communes et établissements publics de coopération intercommunale (9,7 millions d’euros), les infrastructures routières (2,7 millions d’euros), l’habitat et le logement (3,2 millions d’euros), la culture, le sport et la vie associative (2 millions d’euros). Au total, les fonds de péréquation permettent de redistribuer 25,4 millions d’euros aux communes et communautés de communes de Gironde.