2017

Acceptez cette « rétro » très personnelle comme un jeu et n’y cherchez pas d’autre arrière-pensée que celle qui m’anime sur Roue Libre : me faire plaisir en revenant sur ce qui constitue à plus de 90 % des éléments de ma vie quotidienne active ! Ce sont mes choix et uniquement mes choix. Comme à l’habitude je les assume sincèrement pour 2017 :

La femme de l’année : Pénélope Fillon qui a tellement… rien fait depuis longtemps, à l’insu de son plein gré mais auia changé le résultat des présidentielles.
L’homme de l’année : Teddy Rinner le colosse aux pieds agiles et aux bras d’acier.
Ma manifestation de l’année : Le partage d’un déjeuner amical à Blasimon pour la fin de notre mandat commun avec Martine Faure.
Mon con de l’année : Claude Lelouch filmant les personnalités assistant à l’arrivée du cercueil de Johnny Halliday.
Mon ami (e) de l’année : Ma collègue Martine Jardiné qui a surmonté une douloureuse épreuve grâce à son engagement total au service de l’intérêt général.
Mon jour à conserver : Le soir où je suis sur la scène du Fémina à Bordeaux pour soutenir la candidature aux primaires citoyennes de Benoît Hamon.
• Mon jour à oublier : Le second tour des élections présidentielles avec le score record du Front National à Créon.
Mon bon mot de l’année : Jean-Luc Mélenchon, le 20 janvier dans Marianne : « Si je suis élu, le siècle va commencer en 2017 ».
Mon mauvais mot de l’année : Emmanuel Macron : « certains feraient mieux » de chercher du travail que de « foutre le bordel»
Mon image de l’année : La détresse de enfants de Mossoul sortant des ruines.
Mon son de l’année : L’orgue de l’église de Créon jouant pour les obsèques de Jean-Marc Rigo mon compagnon de route municipale
Mon combat de l’année : Le revenu de base porté avec conviction par Jean-Luc Gleyze Président du conseil départemental de la Gironde.
Mon activité sociale de l’année : Le réveillon solidaire annuel du centre socio-culturel du Créonnais « La Cabane à Projets ».
Mon moment culturel de l’année : Le concert des chorales avec répertoire italien dans l’abbatiale de La Réole.
Mon moment sportif de l’année : La première étape du Tour de France 2017 avec l’échappée du jeune Girondin Thomas Boudat.
Ma réussite de l’année : La sortie de mon livre « Le Jour où… »
Mon échec de l’année : Le report incessant de mes débuts dans un club de randonnées pédestres.
• Mon moment préféré de l’année : Le repas un soir d’été chez la famille azérie en attente de droit d’asile, hébergée à Créon.
Mon plaisir de l’année : Le repas dans le restaurant la « Taverna dei Briganti » à Corléone au cœur de la Sicile.
Mon échec de l’année : La campagne électorale des législatives sur la 12° circonscription de la Gironde.
Ma découverte de l’année : Le vieux port de Marseille.
Mon cauchemar de l’année : Les tweets de Donald Trump
Ma supercherie de l’année : Les élections législatives
Mon malheur de l’année : L’accident terrible entre le TER et l’autocar de ramassage scolaire à Millas (66)
Mon grain de bonheur de l’année : L’entrée au collège de Créon en sixième de mon petit-fils, 59 ans après moi.
Mon souhait pour 2018 : Etre globalement aussi heureux qu’en 2017.