Nutella

Il va bien falloir se rendre à l’évidence : la hiérarchie des valeurs dans notre société républicaine est totalement pervertie et déglinguée. Il y a un décalage angoissant entre un système social prétendument reposer sur l’éducation, la citoyenneté, la raison et la réalité du comportement d’une partie de plus en plus importante de la population. En fait tout relève désormais de repères liés à toutes les formes de consommation mais plus du tout à ceux qui devraient constituer la base d’une vie collective de qualité. Une promotion commerciale sur le Nutella a provoqué des scènes d’émeutes dans la chaîne de magasin qui la proposait. Attente dans le froid et la pluie devant les portes du centre commercial, ruée vers l’or, bataille pour rafler les pots disponibles, bagarres farouches, vols ou arrachages de butin et fierté d’avoir obtenu une demi-douzaine de ces nouveaux éléments de la richesse familiale. Imaginez la mère de famille qui en rentrant chez elle peut aligner sur l’étagère de sa cuisine un trésor constitué d’une série impressionnante de pâte à tartiner destinée à sa progéniture ! Exceptionnel ! Le rêve !
Dans deux magasins du département de la Loire, par exemple tous les pots de Nutella en promotion se sont arrachés en un quart d’heure. Le magasin à liquidé ce qui se vend normalement…en trois mois. Sur les tapis des caisses, il n’y avait que des pots de la célèbre marque. Les employés n’ont rien pu faire sur cette razzia qui donne une véritable idée des comportements sociaux actuels ! Dans le Nord, le Pas-de-Calais, mais aussi le Rhône, ou dans le sud de la France, des gens se sont battus, d’autres se sont jetés sur des personnes pour leur arracher leurs pots, d’autres encore en avaient caché la veille dans le magasin pour les récupérer quelques minutes après une course folle vers leur cachette. Il est arrivé que les Gendarmes soient appelés pour calmer les esprits.
Ce sont peut-être des acheteurs qui réclament du bio à la cantine pour leurs enfants et qui souhaitent que la mairie garantisse pour une centaine de repas sur plus de 700 qu’une diététicienne vérifie l’équilibre des menus. Il est vrai que l’émeute avait du sens puisque on pouvait obtenir le précieux pot de 950 g vendu 70 % moins cher à 1,41 € contre 4,70 € d’ordinaire. Une véritable aubaine !
Faut-il tenter de rappeler qu’avec les trois quarts des familles qui consomment de cette fabrication dangereuse pour la santé en France, nous sommes les plus grands avaleurs de cette pâte à tartiner au monde ! Chaque seconde, nous ingurgitons 2,7 kilos de Nutella, soit 230 tonnes et 1 million de pots par jour en France. Autrement dit, chaque année il se consomme 84 000 tonnes de Nutella dans l’hexagone soit la bagatelle de 26% du total mondial !
Aliment très gras et très sucré conduisant au surpoids et à l’obésité fléau grandissant chez les enfants (diabète garanti), les pots que l’on s’est arrachés contiennent le phtalate le plus dangereux qui soit : le DEHP, substance chimique permettant d’augmenter la flexibilité des matières plastiques. On les retrouve, imaginez un peu, dans les emballages plastiques souples comme les barquettes alimentaires, sachets, films plastiques et il est prouvé qu’ils passent de l’emballage dans le produit. Là il sert à faciliter le « tartinage » en épaisses couches sur son support lui aussi parfois malsain.
Les phtalates sont des perturbateurs hormonaux générant des dérèglements dont la stérilité chez l’homme. Il est estimé que, dans les pays industrialisés, un homme produit deux fois moins de spermatozoïdes que n’en produisait son grand père au même âge. Les phtalates sont également soupçonnés d’être cancérigènes. L’Office fédéral de l’environnement allemand a étudié 600 enfants et a constaté que 100% d’entre eux présentent des traces de phtalates dont 5 à des doses importantes. Chez 20% d’entre eux les phtalates sont en quantités toxiques. Elle estime que si l’on prends en compte “l’effet cocktail” de ces différentes substances, 80% des enfants en absorberaient en trop grande quantité. En plus si sa recette est tenue secrète par le groupe Ferrero le Nutella contient quand même 60% de sucre et d’huile de palme ! La ruée vers les pots traduit vraiment la difficulté qu’à une société pour lutter contre la publicité, la désinformation et la puissance financière de grands groupes assurant sans cesse que « les doses » (non cumulées) sont en dessous des seuils de dangerosité officiels.
Des affrontements entre mères, grands-mères, adolescent(e)s bien sous tous rapports ont émaillé en France les premières heures de la promotion exceptionnelle d’une pâte à tartiner au chocolat et à la noisette. Désolant mais bien réel ! Les temps changent et c’est normal mais ce serait-on battu il y a soixante ans pour des boîtes de Vache qui rit ? Je n’avais entendu parler jusqu’à ce jour de crêpage de chignons pour des oignons sur le marché de Brive la Gaillarde… Brassens se serait régalé de ce terrible signe de destruction des valeurs qu’il raillaient dans sa chanson :
« Au marché de Brive-la-Gaillarde
A propos de bottes d’oignons
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon
A pied, à cheval, en voiture
Les gendarmes mal inspirés
Vinrent pour tenter l’aventure
D’interrompre l’échauffourée … »


Autre temps… autres moeurs