Confinavirus (5) : la défense passive seule solution

La France est entrée officiellement en guerre depuis le début de la semaine. Il n’est pas certain, compte-tenu des circonstances, que tout le monde en ait conscience tellement cette décision paraît irréelle. Pas d’ennemis visibles, pas d’armes concrètes, pas de présence menaçante et donc un sentiment désastreux d’exagération de la part des chefs de l’armée médicale ressenti par le Peuple durant des semaines. Un affrontement avec le vide n’est jamais apparu comme étant particulièrement sérieux.

Les « généraux » sûrs d’eux comme ils le sont depuis longtemps, conseillés par d’éminents membres de leur état-major, sont partis « comme en 14 » la fleur au bout de la seringue ! Une affaire de jours et de science. Les combats entamés ailleurs loin de nous en Chine étaient considérés comme une « affaire extérieure » ne mettant en péril que des expatrié.e.s sauvés par un convoi exceptionnel.

La stratégie adopté par le pays dans lequel la démocratie n’est pas très éveillé a été payante et la guerre d’usure à « l’envahisseur » s’est terminée sur une victoire potentielle.

Chez nous jour après jour, arc-boutés sur la ligne Maginot des certitudes, les « états-majors » présidentiels et ministériels occupés à des guérillas dites municipales ont tenté d’utiliser des armes de dissuasion psychologique pour convaincre les troupes de la dangerosité de la situation.

Un foutu galimatias politico-scientifico-médical fait d’injonctions contradictoires, d’arrangements avec les réalités a considérablement perturbé le moral de la population. La mobilisation a été lente, difficile et peu conforme aux principes républicains. Il aura fallu plus d’un mois pour que soit développées les armes de la « défense passive » probablement la plus efficace.

Plutôt que le bombardement d’un ennemi insaisissable il fut décidé lors des grands conseils de lancer le « confinement » sélectif avec des règles ne souffrant que des exceptions selon un principe bien français. Les conseils demandant de tenir l’envahisseur invisible à distance en pratiquant le geste auguste de Ponce Pilate toutes les heures furent aussi efficaces que les casemates de la ligne Maginot. Inexorablement les « divisions » aérotransportées se sont installées dans les interstices laissés par des insouciant.e.s refusant l’évidence.

Les dégâts de cette guérilla derrière Des lignes de défense mal sécurisées sont devenus épouvantablement inquiétant.

La confusion a conduit à des scènes d’exode où les citadin.e.s partirent en masse vers la zone encore libre du grand Ouest et du Sud-Est. Des scènes de fuite collective avec le strict minimum : téléphone mobile, ordinateur portable, clé 4 G et crème solaire n’affolèrent que les autochtones peu rassurés par une arrivée massive de  « migrants » d’ordinaire hébergés l’été moyennant contributions élevées. Nul se préoccupa de l’effet désastreux sur le moral des « demeuré.e.s » stupéfaits de voir les « arrivant.e.s » se détendre sur la plage après avoir souvent « envahi » les parcs et jardins. La caricature d’un autre temps ! 

Ordre fut alors donné de déployer les forces de l’ordre et l’armée sur les axes de circulation. Un retour pour les plus âgés en des périodes où l’ausweis était indispensable ou le permis de se déplacer était obligatoire ! Bien entendu des « collabovirus » inconscients tentent de déjouer ces contrôles routiers en utilisant des excuses similaires à ceux des enfants faisant l’école buissonnière.

Les premières dénonciations anonymes poussèrent aussi vite que les pâquerettes dans les pelouses et par peur du retour des tickets de rationnement on vit des scènes d’émeute pour de la farine, des pâtes, des conserves ou luxe suprême du papier réputé en pleine guerre médicale… hygiénique.

Le marché noir « internétisé » trouva un essor nouveau. Les masques susceptibles de garantir les « héros en blouse blanches » selon les propos du chef de guerre se volaient et les moindres bouteilles de gel hydroalcoolique étaient dérobées comme si elles étaient des grands crus classés. L’État ordonne. Il créée comme aux moment les plus noirs de la dernière guerre mondiale en poste des maires n’ayant plus aucune légitimité démocratique par une loi d’exception et pour des raisons qu’il n’a pas été capable d’appliquer au moment de… l’élection de leur liste.

Chaque soir le porte-parole de l’État-major aligne les statistiques du front. La troisième guerre mondiale prend de l’ampleur. L’Italie, l’Espagne entrées sans trop être armées dans le conflit affichent des nombre de morts affolants. Cette fois les États-Unis et la Grande-Bretagne ne viendront pas en renfort car ils sont entraînés dans un film catastrophe par des dirigeants soucieux de soigner leur opinion publique par des doses massives de populisme.

Nous sommes en guerre. Tout le monde sait qu’en pareilles circonstances les certitudes bonnes ou mauvaises ; clairement énoncées et sérieusement mises en ordre de bataille sont essentielles pour le moral. Or il nous manque cruellement Clémenceau, de Gaulle, Mendés-France ou Mitterrand pour mener un tel combat !

Ce contenu a été publié dans CORONAVIRUS, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Confinavirus (5) : la défense passive seule solution

  1. Puyo Martine dit :

    Bonjour Jean Marie,
    vous avez bien résumé la situation. rien à rajouter. quelle tristesse d’en être arrivé là, alors qu’avec un peu de bon sens et de prévisions sachant ce qui se passait en Chine, il était facile de prendre des décisions radicales, autoritaires, mais judicieuses.
    par contre : OU SONT LES MASQUES DONT ON N’ARRÊTE PAS DE NOUS PARLER ? DES SOIGNANTS, les caissières , les gendarme – policiers, aides à domicile n’en ont toujours pas ? la France 6ème puissance mondiale pas capable de fournir ces fameux masques de protection. j’ai mal à ma France.
    Tiens nous au courant si tu as des infos fiables.
    merci et bonne journée.

  2. Bernadette dit :

    Bonjour Martine,
    Les aides à domicile sont des auxiliaires de vie qui officient dans l’environnement proche du malade ou de la personne âgée. Jusque là rien à dire.
    Selon la responsabilité sanitaire, la personne âgée est à protéger, puisque les enfants et petits enfants sont interdits de visite auprès des personnes âgées car ils sont porteur du virus. les auxiliaires de vie personne en parle. Être auxiliaire de vie est un métier très difficile.

  3. faconjf dit :

    Bonjour,
    à J- 39 de l’arrivée de ce marathon du « reste chez toi » quelles nouvelles ?
    Depuis quelques jours, plus de nouvelles des démarcheurs pour l’isolation à 1€ ! dois-je leur téléphoner pour prendre de leurs nouvelles???
    Pour meubler, quelques bonnes nouvelles en provenance du ministère de la vérité au sujet des fausses nouvelles. Au risque de me faire bannir pour les siècles des siècles, je déclare que les mensonges d’aujourd’hui seront peut être des vérités de demain. Comme cela l’était lorsque l’église et ses savants déclaraient que la terre est plate.
    Ainsi Le premier expert mondial en matière de maladies transmissibles s’appelle Didier Raoult. Il dirige l’Institut hospitalier universitaire (IHU) Méditerranée-Infection à Marseille, avec plus de 800 collaboratrices et collaborateurs. Ses déclarations au sujet des essais sur la chloroquine ont été traités de fake news par les journalistes de l’im-Monde journal de révérence. Sur BFM TV, le Dr Alain Durcadonnet cassait aussitôt du sucre sur le dos de Raoult en rappelant qu’une conclusion scientifique se publiait dans des revues scientifiques et non pas par vidéo…
    Le 1er mars, bien après la publication du premier essai clinique chinois, le directeur général de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris, le Pr Martin Hirsch, disait ainsi au micro d’Europe 1 : « La chloroquine marche très bien dans une éprouvette, mais n’a jamais marché chez un être vivant« , ce qui était déjà parfaitement faux ! Il y a quelques jours le ministère de la santé français vient de mandater le CHU de Lille pour un essai visant à répliquer les résultats obtenus à Marseille par Didier Raoult.
    La fausse nouvelle de début mars se transforme en essai clinique plein d’espoir. https://www.mediapart.fr/journal/france/180320/coronavirus-la-chloroquine-entre-finalement-dans-l-essai-clinique-national

    Restons attentifs et confinés, laissons l’histoire juger ce gouvernement d’incapables et son escorte de journalistes perroquets répétant leurs cacas là où on leur dit de faire…
    Toujours pour sourire de nos malheurs, le Gorafi site parodique annonce faussement à 10h hier que des SDF prenait des amendes pour non respect du confinement. A 16h le même jour le site du journal du Progrès de Lyon confirmait le gag. Notre pays se gorafise l’humour en moins.
    Plus préoccupantes sont les images venues d’Italie, les vidéos de l’église de Bergame saturée de cercueils ou de l’hôpital de campagne de Brescia .
    Un peu d’humour encore avec notre si bête communicante du gouvernement qui déclare sans rire qu’elle est incapable de mettre un masque de protection car c’est un geste technique!!!
    Comme avec les tristes habitudes dont les Français ont le secret, nous allons nous faire littéralement enfoncer lors de la première attaque de l’ennemi. Les divisions de l’armée du coronavirus vont rentrer dans nos bien maigres défenses comme les panzers allemands en juin 1940.
    Les pertes seront considérables. Les médecins, sans équipement, vont tomber comme des mouches et d’ici 15 jours environ, les hôpitaux sombreront comme en Italie dans la médecine de guerre.
    Nos forces de l’ordre, à qui l’on demande de ne pas porter de masque vont évidemment tomber comme des mouches également. De surcroît, en faisant les contrôles d’attestation de sortie, nos aimables policiers et gendarmes bien obéissants seront autant de vecteur de maladie… Mais bon! pour masquer ( excusez l’humour) la cruelle absence de protections, la communication reste la seule protection de l’image de nos gouvernants. A Wuhan, les pertes chez les policiers ont été énormes et l’ordre n’a pu être maintenu qu’avec l’envoi de renforts d’autres régions de Chine.
    Nous n’aurons aucun renfort, ni d’Europe, ni des Etats-Unis, ni de Chine. Tout sera symbolique, mais nous serons seuls. Face à nous-mêmes. Dans ce cas, le méprisant Macron sera transféré au Fort de Vincennes et son déplacement là-bas sera un marqueur évident de la dégradation considérable de notre pays.
    Comment décoder les chiffres officiels, source Jérôme Salomon directeur général de la santé.
    Au 19 mars 2020 : Nombre de cas : 10 995, Hospitalisés : 4 461, A domicile : plus de 5 000 .
    1 122 cas en réanimation. 372 décès dont 108 dans la journée. Un triste record qui va augmenter.
    En gros vous avez plus de 40 % des patients qui nécessitent une hospitalisation et vous avez plus de 10 % des patients en réanimation, ce qui est conforme à toutes les hypothèses les plus inquiétantes. Petit détail, On ne meurt pas tout de suite du Covid. On en meurt après deux à trois semaines de réanimation… oui 15 jours à 3 semaines, ce qui en plus occupe les lits de réa pendant trop longtemps quand l’afflux de malades est important…
    Le Premier ministre a prédit également devant le Sénat hier une transformation puissante, massive et brutale à nos habitudes collectives de vie….
    https://youtu.be/pDny0JBMO3w
    Même si le pire n’est jamais sûr, je le crois sans réserves.
    Salutations républicaines

  4. Bernadette dit :

    Je pense que je vais devoir m’ocouper de mes oignons car il n’y a rien de très porteur de ce côté là. C’est dans l’air du temps.

    • J.J. dit :

      On nous cache tout, on nous dit rien ! Ou plutôt on nous serine des sottises.
      Les masques sont inutiles . Pourquoi ? Parce que nous n’en avons pas, contrairement aux chinois.
      La chloroquine, pourquoi on traîne les pieds ? Vous n’y pensez pas, mon bon monsieur ? Un produit utilisé par les chinois et recommandé par un éminent professeur, mais qui a a les cheveux bien trop longs !
      Les chiens de garde s’ en prennent à Anne Sophie Lapix qui a eu l’air de mettre en doute le sèrieux du premier sinistre barbottant lamentablement dans ses mensonges.
      Mais ils n’osent s’ attaquer à Laurent Delahousse, qui a lui aussi plus ou moins montré qu’ il mettait sérieusement en doute les déclaration du sieur Nunez, sans doute Parce que c’est un homme, et que le policier Nunez ne fait pas partie du sèrail gouvernemental.

  5. Franck dit :

    Les empires se font et se défont…pour ce qui est de la France, je crois que ça va être de plus en plus pire, ne vous attendez pas à ce que les choses s’arrangent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.