Confinavirus (6) : la citoyenneté mise à mal

Ils clament de leur estrades, devant tous les micros quis e tendent : « soyez citoyen.ne.s » à des gens qui ne connaissent même pas le sens de ce staut! « Comportez-vous en cititoyen.ne.s ! » Inutile, après des décennies et des décennies où il leur a été répété sur tous les tons rabaché d’être simplement, au nom de la croissance dêtre de bons consommateurs ! Des consomamteurs et rien d ‘autres ! Les reste ne les regardait pas Oh ! Terrible surprise ! Quelques politiques au plus haut niveau de l’État constatent avec effarement que la citoyenneté n’est pas du tout ce qu’ils croyaient et qu’elle se meurt !

Tentatives de détournement des consignes de confinement, dévalisement des surfaces commerciales, égoïsme de sportifs individualistes, vols de matériels indispensables aux soignants, pillage des distributeurs de gel hydroalcoolique dans les lieux publics, mépris avéré des directives de protection collective, départ en week-end ou sur des lieux de vacances en toute inconscience…: la liste est longue des manquements graves au comportement solidaire dans un pays en chute libre.

Ils clament de leur estrades devant les micros : soyez citoyen.ne à des gens qui ne connaissent même pas le sens de ce staut! Comportez-vous en cititoyen.ne ! Inutile après des décennies et eds décennies où il leur est sur tous les tons rabaché d’être des consommateurs ! Des consomamteurs et rien d ‘autres !

Peu importe les autres je pense d’abord et exclusivement à moi, à mon confort, à mes habitudes, à ma pomme sans me soucier un seul instant des dégâts causés à l’intérêt général. Dans cette France des croyances exacerbées, de l’irrationalité galopante, de l’intoxication ravageuse de l’opinion dominante il n’y a plus de place réelle pour les comportements citoyens. La culture du « moi je.. » et celle de la disparition de l’Etat jugé providence démontrent leurs limites.

De ma fenêtre donnant sur une rue ordinaire d’une ville ordinaire je constate depuis mon isolement volontaire depuis une semaine combien il existe un décalage entre les souhaits parisiens et la réalité locale. Les propos tenus attestent en plus de cette volonté réelle de considérer que la crise sanitaire ne concerne que celles et ceux qui en sont victimes. Des gamins accompagnés de leur mère expliquant qu’elle ne sait pas comment les empêcher de sortir se baladent allégrement.

La circulation automobile qui était faible le premier jour a considérablement retrouvé de la vigueur à la veille du week-end. Les achats dits de première nécessité se sont transformés en stockage débridés avec des affrontements !

La consommation sous toutes ses formes a envahi les esprits. Elle règne en maîtresse sur un pays qui a basé sa stratégie depuis des décennies sur la croissance portée par l’offre. Insidieusement les gens de toutes conditions et de tous niveaux ne savent plus se priver de ce qu’ils pensent être leur liberté fondamentale : consommer ! Consommer des services de santé ; consommer de l’éducation ; consommer des espaces publics ; consommer des produits sans intérêt ; consommer du temps… mais jamais penser quel impact ont ses actes sur la vie des autres, refuser d’admettre que tout à un coût qu’il faut assumer par des cotisations ou l’impôt.

En ayant cru que les citoyen.ne.s étaient de ce monde et qu’il suffisait de leur demander au cours d’une allocution télévisée mélangeant la chèvre dévoreuse de liberté et le choux maintenant certaines d’entre elles le Président a commis une nouvelle erreur d’appréciation. Il est revenu une seconde fois avec un ton se voulant martial ce qui a décrédibilisé sa parole première.

Il a eu le même effet sur une multitude de ces gens qui se foutent de tout et considèrent que toute contrainte officielle ne s’applique pas à eux ! Des gouttes d’eau sur les plumes de « canards » dont il serait intéressant de connaître le niveau social… qui ne serait pas forcément celui que colportent certains poncifs.

Ce confinement révèle l’état réel de la citoyenneté dans une France républicaine qui a abandonné l’enseignement obligatoire de ses repères du fonctionnement collectif, qui a considérablement affaibli la vie solidaire portée par le monde associatif, qui a oublié de persuader et de convaincre avant d’agir, qui n’a plus de moment de regroupement de sa jeunesse autour des éléments fondateurs de la République . Nous allons lourdement le payer (certain.e.s de leur vie) mais bien évidemment on l’oubliera en 2022 quand la vague virale sera estompée.

Il est vrai que du coté du gouvernement actuel et de ses prédécesseurs au cours des vingt dernières années, le paradigme essentiel n’a pas varié : se mettre en phase avec l’Europe du profit. La déshumanisation du pouvoir qui taille, coupe, étrangle, paralyse, détruit tous les principes du conseil national de la résistance édictés au plus fort d’une guerre terriblement destructrice nous a conduit directement ou indirectement à cette situation inquiétante.

Elle ne peut que déboucher sur des extrémismes dramatiques prenant le contre-pied de la faiblesse du milieu politique actuel. Il faudra après un tel séisme une vaste concertation citoyenne pour refonder notre système républicain obsolète. Et encore… c’est probablement trop tard ! On ne fait jamais rien de bien dans la peur.

Les actrices et acteurs du système de santé sont applaudis tous les soirs par des « citoyen.ne.s » les ayant souvent vilipendés quand ils dénonçaient les coupes effectuées dans leurs effectifs ou le manque de moyens accordé au service public. Les enseignant.e.s sont loués pour les exigences de leur métier découvertes en ces circonstances mais ont été critiqués pour leur lutte contre des réformes qui deviennent inapplicables. Les éboueurs qui coûtent cher sont admirés car ils continuent à nous débarrasser de nos poubelles…

Tant d’autres services manquent alors que durant des mois les fonctionnaires ont été sacrifiés au nom d’équilibres comptables totalement artificiels. « Rien ne sera plus pareil après » a proclamé le Président. Surtout pour lui mais pour nous on ne reviendra pas en arrière !

Ce contenu a été publié dans CORONAVIRUS, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

31 réponses à Confinavirus (6) : la citoyenneté mise à mal

  1. PC dit :

    La seule façon de faire rester les gens chez eux c’est de leur faire peur.
    Une famille de mon village est en confinement depuis plus de 8 jours pour suspicion de porteur du virus, le père de famille (non malade) ayant été en contact au travail avec une personne suspecte (et non malade) dont la fille aurait été potentiellement infectée…
    La mairie a informé la population, depuis c’est le grand calme.
    Jeudi, avant l’info, les vignes grouillaient de monde, depuis hier plus personne, l’info a fait son effet.
    J’ai moi-même informé 4 ouvriers agricoles qui pique-niquaient allègrement assis les uns contre les autres, hier ils ne sont pas revenus…
    Ils y a des cas et pas mal de suspects dans nos contrées mais on n’en parle pas ou peu, d’où la désinvolture criminelle de certains, la plupart sont d’ailleurs ceux qui se moquent habituellement des us de la vie sociale.

    • François dit :

      Bonjour !@PC, savez-vous que la grippe, virus annuel, fait, en moyenne, 10000 morts en France et que tous les gouvernements successifs ont fait moins de b…. l que cette bande d’incapables irresponsables faisant tout et n’importe quoi, surtout capables de casser DURABLEMENT notre Economie qui vous nourrit ?
      Alors, Pitié, de Grâce, ne vous comportez pas en télé-perroquets: elles sont très au point sur le sujet.
      Comme pour d’autres maladies, protégez -vous sans être flic !
      Cordialement.

      • faconjf dit :

        @ François, petite objection si vous permettez. Comme l’expliquait l’épidémiologiste Arnaud Fontanet sur France Inter ce mardi 25 février au matin. “Ce qu’il faut dire avec les morts de la grippe, c’est qu’il s’agit de ‘morts indirectes’. On ne porte pas un diagnostic de grippe sur les 4000 à 10.000 personnes qui meurent chaque année. En fait, il y a un peu près 500 personnes qui vont aller en réanimation et éventuellement mourir de la grippe. Mais les autres, ce sont des personnes âgées qui à l’occasion d’une grippe vont décompenser une autre affection qui peut être un infarctus, une bronchite, etc.”, détaille -t-il. Avant d’ajouter: “Ici avec ce nouveau coronavirus, les cas vont être comptés et les décès sont rapportés directement au virus”.
        La virulence de la contagion est une autre différence notable. Les spécialistes semblent s’accorder sur le fait que chaque malade du coronavirus infecterait entre 2 et 3 personnes (ce qu’on appelle le “taux de reproduction de base” de la maladie, ou R0). C’est plus que la grippe (1,3), nettement moins que la rougeole (plus de 12), et comparable au Sras (3).
        Hier 20/03/2020 à 14h nous étions à 450 décès et 3407 en Italie, désolé mais pour moi ce n’est pas une simple grippe.

        • François dit :

          @FACONJF
          Avec tout le respect que je vous dois, permettez-moi d’être plutôt surpris par votre intervention vu vos propos habituellement dignes de confiance.
          Ce nombre de 10000 morts annuels en France m’a été donné par plusieurs personnes du corps médical faisant référence à des statistiques professionnelles et non des propos rassurants pour grand public (propos que je comprend car nécessaires !). Quand vous parlez de « morts indirectes » pour la grippe, vous semblez occulter la vulnérabilité au COVIS 19 des vieux ( + de 70 ans dixit le Premier Sinistre), des diabétiques, des cancéreux, des cardios, des …obèses et autres personnes ayant déjà un pied dans la tombe ! Bien sûr, si on ne prend en compte que les bien-portants pour la grippe, il faut garder les mêmes critères pour le virus.
          Cela n’empêche point de reconnaitre le haut potentiel d’attaque de ce virus qui, lui aussi, ne s’est point arrêté à la frontière et contre lequel IL FAUT SE PROTEGER par des mesurettes (certes!) mais quand on a à disposition que ces petits moyens, il faut SE les appliquer sans attendre qu’autrui vous copie car si @PC est sorti même pour « faire de la prévention auprès de travailleurs contraints », il était en infraction avec les principes édictés.
          En vous saluant respectueusement.

          • « vous semblez occulter la vulnérabilité au COVIS 19 des vieux ( + de 70 ans dixit le Premier Sinistre), des diabétiques, des cancéreux, des cardios, des …obèses et autres personnes ayant déjà un pied dans la tombe !  » Merci bien Monsieur, faisant partie d’un de ces groupes de personne, j’aurais dons un pied dans ma tombe….charmant; merci, vraiment.

          • François dit :

            @JOUVET FABIENNE
            Rassurez-vous, Madame : tout comme @JJ, grâce à mes 73 ans, je suis aussi membre actif de deux de ces groupes (*). Comme nous tous, je reste vigilant et me protège …raisonnablement comme je vous engage à le faire, dans un monde devenu en quelques jours un milieu de pestiférés : la prévention n’est pas une délinquance !
            Quant au »pied dans la tombe », je vous ferai remarquer que PERSONNE ne connaît l’échéance du contrat (heureusement !), mais que « tout être qui naît est condamné …à mourir ! »
            Bon dimanche en confinement !
            Amicalement.
            (*) Cette énumération n’est qu’une reprise que vous pouvez entendre ou lire sur de nombreux supports !

      • Bruno DE LA ROCQUE dit :

        François, la grippe (un cocktail viral) passe d’un hémisphère à l’autre et donne le temps aux laboratoires de concocter le vaccin idoine pour plus de 90% de chances d’être sur le bon assemblage. La grippe ravage nos contrées durant environ cinq mois ce qui « étale » les besoins de lits hospitaliers. La grippe nous est relativement familière. Le comportement épidémiologique du Covid 19 est exponentiel, limite explosif. Il a déboulé parmi nous alors qu’on ne connaît aucun remède de type antiviral permettant de soigner. Bref, il faut éviter ce genre de comparaison. Ou alors… citons le tabac qui fait encore plus de dégâts alors qu’il n’est pas contagieux !!!

        • François dit :

          @BRUNO DE LA ROQUE
          Bonjour !
          « …90 % de chance d’être sur le bon assemblage . » La médecine reconnaît que le fait de vacciner même avec une autre souche permet au malade de réagir favorablement face à la grippe en général : ne soyons pas plus présomptueux que les spécialistes.
          Les besoins en lits hospitaliers …avec assistance respiratoire : jusque là aussi ignorée que pour les inondations ou les cataclysmes, on découvre que nous avons une Armée opérationnelle qui est prête à aider et sauver son pays ! Bizarre! Bizarre !Je croyais que c’était pour faire le spectacle du 14 Juillet pour les Parisiens ou protéger quelques pourvoyeurs de pétrole ou de diamants. J’ai dû m’égarer !
          Le côté exponentiel voire explosif du virus : je vous l’accorde : en échange, reconnaissez que je vous ai toujours relayé « une protection personnelle …raisonnable même si ce sont des mesurettes ».Quant au traitement, les virus sont connus et soignés depuis longtemps. Du côté de Marseille (et ce n’est pas une histoire de sardine!), un professeur peut-être chanceux a remis au jour la chloroquine, substitut de la quinine avec des effets prometteurs sur le COVID 19 (demandez à Estrosi ! ! ). Mais le corps scientifique demande dans sa lenteur traditionnelle d’autres essais, ce qui amènera l’homologation courant 2021 … le temps que la Finance s’empare de l’aubaine ! ! Or, ce produit semble être assez courant et donc, dans sa forme actuelle, peu rémunérateur.
          « citons le tabac … », les alcools, la drogue, le jeu, etc, etc, mais vous n’ignorez pas pourquoi la grande tirelire ferme les yeux !
          Bref, n’en déplaise vos oreilles (et celles d’autres personnes …), je maintiens ma comparaison avec l’accord de personnes avisées et je vous donne rendez-vous cet été après le coup de sifflet final, je l’espère en bonne santé …avec un verre de rosé ou de clairet bien frais, n’est-ce pas J-M !
          Pour l’instant, ce sera ITE MISSA EST !
          Avec le sourire
          Amicalement.

  2. Bernadette dit :

    Aliez jardiner afin de mettre des plants de salades, faire des semis de plantes potagères : pommes de terre, carottes, poireaux etc…Il y a tant à faire..
    .

  3. faconjf dit :

    Bonsoir,
    à J- 38 de l’arrivée de ce marathon du « reste chez toi » quelles nouvelles ?
    Au rayon comique involontaire voici venir le super flic NUNEZ qui déclare face au « journaliste » Delahousse qui lui demande « où sont les masques qui manquent aux hôpitaux et aux ehpad ?  » Nunez lui répond  » « Ils sont livrés très régulièrement. Non je ne reconnais pas qu’il en manque ». Coluche disait au sujet des politiques  » Dites nous de quoi vous avez besoin, on vous expliquera comment vous en passer ». Nunez vient d’inventer le comique pathétique ( dans le sens : pitoyable, lamentable, déplorable…).
    Dans le même registre la direction des banksters de feu le crédit Lyonnais rebaptisé LCL a eu un échange musclé avec l’avocat Juan Branco qui les a questionnés sur leur stock de masques ffp2. L’échange par Tweet commence ainsi: « Bonjour @lcl. De combien de masques FFP2 disposez-vous ? A quelques mètres de l’hôpital Paul Brousse, où soignants et patients risqueront la mort faute de matériel de protection, alors que même les ambulanciers en manquent, des milliers sont livrés à votre agence. » La banque LCL, prise la main dans le sac, a immédiatement trouvé – mais un peu tard ! – un échappatoire cousu de fil blanc à son entourloupe démasquée : les masques seront remis gracieusement aux Agences régionales de santé (ARS). Ben pardi ! C’est quand même, d’après leur propre communiqué, 1.7 million de masques FFP2 qui sont remis à l’ ARS. Deux questions se posent :
    Comment une banque privée comme LCL peut-elle détenir un stock aussi énorme de produits d’urgence si dramatiquement manquants aux services médicaux lors de la pandémie de Covid-19 ?
    Combien d’autres organismes sont-ils en possession de tels stocks stratégiques cachés et encore non découverts ?
    Autre aspect de la crise, le volet économique débattu dans le cadre projet de loi d’urgence sanitaire. Dans le viseur du gouvernement les congés payés et RTT et les 35 heures.
    Quand tout va bien les riches sont à la fête ( suppression de l’ ISF, CICE, abattement de « charges ») et dès que le vent tourne ce sont les salariés qui doivent se serrer la ceinture encore un peu plus.
    La citoyenneté mise à mal disiez-vous !
    salutations républicaines

  4. PC dit :

    Mon cher François vous avez l’air de bien vous y connaître en « incapable irresponsable et téléperroquet » en seriez-vous?

    • François dit :

      Mon cher PC , rassurez-vous: je n’en suis pas! Mais, vu l’envoûtement que les télé-perroquets opèrent sur ma femme , je suis obligé de les écouter … avant d’aller prendre l’air extérieur et, ces temps-ci, c’est plutôt difficile même si mon origine « agrico-viticole » me permet de vivre dans la verte campagne de l’Entre-Deux-Mers entre forêts et …vignes ! ! !
      Cette pseudo-solitude m’apporte, certainement, une autre approche et une réflexion sur la Vie, ce que je ne nie point !
      Quant aux « incapable irresponsables », j’avouerai être plutôt cartésien. Vous conviendrez que, lorsque l’on recherche sur ces petits cols-blancs sans expérience des miettes des anciens grands dirigeants (disons avant 2007 !) qui leur ont confié notre France, on est déçu. Non seulement, ils ne leur arrivent pas à la cheville, mais la semelle n’est pas couverte ! !
      Amicalement.

  5. faconjf dit :

    @ François je comprends que les déclarations de Trump puissent vous convaincre, mais pas moi.
    https://www.numerama.com/sciences/610777-le-nouveau-coronavirus-est-il-vraiment-comparable-a-la-grippe.html

  6. Alain. e dit :

    Tout à fait d’accord avec Bernadette et Voltaire , il faut cultiver son jardin en ces temps de disette alimentaire et spirituelle .
    J’ ai entendu tellement de bêtises et de contradiction sur ce virus que ma seule certitude , c’ est d’avoir des doutes .
    Des spécialistes qui se contredisent , un président qui va au théâtre , puis qui vous confine ,une Buzzin qui fait le buzz, un Michel cymes qui se ridiculise , etc…..
    J’ en déduis dans ma grande sagesse et mon égo boursouflé que je n’ ai pas d’ avis tranché et que dans le doute je m’ abstiendrais de faire la leçon , ma femme enseignante les fait très bien à sa classe en télétravail, et au vu des retours élogieux des parents d’élèves , ça me rassure sur une certaine humanité .
    En attendant , nous avons la chance de confiner dans une maison assez grande avec un peu de terrain suffisamment pour s’ aérer et jardiner , ranger , etc..
    j’ ai une pensé pour tout ceux bloqués dans un petit appart , ou pire dehors , bon courage à tous .
    Cordialement

    • J.J. dit :

      Bien d’accord moi aussi, mais avec mon jardin à plus de 2 kilomètres, comment faire ?
      Pas question de prendre la voiture. Où alors prendre le vieux Chemin du Maquis, bien camouflé, comme la piste Ho Chi Min ?
      Mais avec un dénivelé de plus de 50 mètres, je ne sais si j’aurai la force de remonter à la maison !
      En, attendant je ronge mon frein et commence à cultiver des tomates sur le balcon.

  7. Je t’ai lu… forcément…et je suis revenue…j’ai relu, puis j’ai lu les commentaires, nombreux…
    J’ai juste l’impression d’être « d’ailleurs »…car voilà..
    Dans ma ville, un collectif de gens… qui aident au quotidien, soutiennent et trouvent des solutions…. une écoute incroyable de la ville, qui, travaille avec nous, et qui nous sollicite pour la mise en place de choses simples et au combien importante…. telle que appeler les gens isolés, les personnes fragiles, âgées, malades et parler de tout, de rien, et vérifier qu’elle ne manque de rien, et vont bien. Si des problèmes sont rencontrés, une équipe intervient, et fait en sorte de résoudre les problèmes rencontrés.
    Alors, oui, j’ai envie d’espérer, j’ai envie de croire, que la petite bulle de solidarité que nous avons crée, vas être…..virale !

    • J.J dit :

      Je constate la même chose dans notre petite résidence où un noyau de gens de bonne volonté tente de s’organiser.
      P S Moi aussi, je fais partie de cette cohorte citée avec tant d’élégance par François…

      • Bernadette dit :

        Bonjour Fabienne,
        Vousi n’êtes pas des variables d’ajustement au sens de l’INSEE mais des hommes et des femmes comme l’avait affirmé les sciences sociales.
        Bises

  8. faconjf dit :

    Bonjour,
    désolé de revenir à la charge sur le sujet comparaison de la grippe et de Cov2019. Je pense sincèrement que chacun est de bonne foi face aux chiffres « officiels » des morts de la grippe. Nous sommes en fait victime d’un biais cognitif. Je m’explique un biais cognitif est une distorsion dans le traitement cognitif d’une information. Le terme biais fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité. Les biais cognitifs conduisent le sujet à accorder des importances différentes à des faits de même nature et peuvent être repérés lorsque des paradoxes ou des erreurs apparaissent dans un raisonnement ou un jugement.
    Sans sortir ma calculette scientifique et vous étourdir de chiffres, je vais essayer d’étayer mon raisonnement. Beaucoup de Français semblent croire que la grippe a un taux de létalité presque aussi élevé que le COVID-19. Du coup, pourquoi faire tout un plat de ce truc si c’est juste la grosse grippe ?
    La plupart des Français pensent que la grippe fait 8100 ou 14 000 morts par an ! Pour deux à six millions de personnes touchées, le taux de létalité serait de 0,16 % à 0,50 %.
    Ces chiffres sont manifestement faux.
    Selon de nouvelles estimations de l’Organisation mondiale de la santé, basées sur les données des Centers disease control and prevention (CDC) des États-Unis, publiées dans « The Lancet ». L’OMS estime à la lumière des années passées que la grippe saisonnière est responsable dans le monde de 290.000 à 650.000 décès par an. Soit 4 à 8,8 décès pour 100 000 individus, donc pour la France 67 millions ou 670 X 100 000 , valeur basse 670 x 4 = 2680 et valeur haute 670 x 8.8= 5896 décès. Où est la corrélation avec les 8 100 ou 14 400 décès, manifestement même en considérant que beaucoup de morts seraient ignorés dans le monde les chiffres de la France sont gonflés. De plus, en France, selon l’Institut national d’études démographiques (INED), le taux de mortalité de la grippe pour la période 2000 à 2010 n’a jamais dépassé 1.25 décès pour 100 000 habitants (soit moins de 900 morts par an).
    Où est la vérité entre 900 morts et 14 400 ? Cette politique inflationniste des chiffres de la grippe est sûrement « excellente » lorsqu’il faut motiver les gens à se faire vacciner mais elle est catastrophique pour les convaincre de traiter le COVID-19 de manière sérieuse. Il faudra un jour avoir le courage de ce débat.
    Baser une politique de prévention sanitaire sur des chiffres exagérés, donc sur une forme de mensonge, amène immanquablement à ce biais cognitif qui minore les risques épidémiques.
    Ce sont ces mêmes déformations de la réalité sur le confinement, le travail, les tests, les gants, les masques… Qui produisent les mêmes biais cognitifs sur les comportements à risques observés.
    Seule la vérité peut nous sortir de nos croyances économico-sanitaires, mais nos gouvernants sont-ils prêts à nous dire la cruelle vérité?
    En ce J- 37 de l’arrivée de ce marathon du « reste chez toi » .
    Salutations républicaines

    • François dit :

      @FACON JF
      Quand vous pratiquez le copier-coller de … WIKIPEDIA, n’omettez pas de citer vos sources. C’est une règle demandée par tout professeur à ses jeunes élèves. Cela apportera plus de vérités à vos propos et à vos acrobatiques calculs qui ne font qu’embobiner le lecteur. Vous n’ignorez point que l’on peut faire dire aux chiffres tout et n’importe quoi, … même la vérité !
      N’ oubliez pas de continuer à vous protéger …raisonnablement, vous et les vôtres : la multiplication de ces actions aura un côté bénéfique pour tous et atténuera ce que nous allons découvrir d’ici peu.
      Respectueusement

  9. faconjf dit :

    @François j’ai commis un post supplémentaire où je cite mes sources, je constate qu’il n’est pas passé, effectivement Wikipédia n’y figure pas et je vous prie de bien vouloir m’en excuser.
    bien cordialement
    PS; au passage, en quoi mes calculs sont faux merci de préciser.

    • François dit :

      @FACON JF
      Je suis certain que vous êtes un bon adepte de la lecture.
      Donc, vous trouverez la réponse dans le post précédent !
      Quant au post supplémentaire, sachez que, même finement tendue, la ficelle a la côte d’un cable ! Là aussi, grande est ma surprise car cela ressemble à un gosse pris les doigts dans la confiture ! !
      Bien respectueusement.

  10. faconjf dit :

    @ François je cite votre premier post « Bonjour !@PC, savez-vous que la grippe, virus annuel, fait, en moyenne, 10000 morts en France et que tous les gouvernements successifs ont fait moins de b…. l que cette bande d’incapables irresponsables faisant tout et n’importe quoi, surtout capables de casser DURABLEMENT notre Economie qui vous nourrit » . Donc selon vous il fallait attendre plusieurs milliers de morts (combien?) pour commencer à agir. Ceci dans le but de sauver l’économie qui nous nourrit. Je conteste votre position basée sur une estimation au doigt mouillé qui sert à faire peur afin de vendre des vaccins. Je conteste aussi que l’on fasse passer l’argent avant les vies humaines. Je regrette que le post avec les sources des chiffres que j’utilise ne soit pas passé, mais bon ! C’est le jeu. Tout le monde n’a pas votre culture sur le biais cognitif et j’ai cru bon d’en donner une définition claire et concise.
    Dommage de vous figer dans votre posture de certitudes, je suis pour ma part toujours dans le doute devant les « vérités » assénées d’en haut.
    Bonne soirée

  11. Bruno DE LA ROCQUE dit :

    Jean-Marie, ton texte privilégie le verre à moitié vide. Moi, je suis surpris de constater dans mon environnement une propension à l’entraide, à la solidarité, à la recherche de marqueurs collectifs comme le raffut fait chaque soir à 20 heures en guise de message de respect, d’admiration, de soutien à nos concitoyen(ne)s personnels hospitaliers, personnels de santé, pompier, et plus généralement à celles et ceux qui assurent le maintien d’un certain confort social. Comme les groupes qui se forment pour l’apéro « derrière la fenêtre » (en ville), derrière l’objectif des téléphones et webcams de groupes WhatsApp dans nos « villages ». OK, je donne une image très optimiste alors que ne sont pas résolus les problèmes des sans-abris et migrants à la rue, ni des concentrations en squats (et dans les prisons)…

  12. Christophe Bedou dit :

    Bonjour
    A propos de la chloroquine. Foot et recherche, mêmes disparités de niveau?
    Dans ce compte rendu filmé du professeur Raoult: https://www.youtube.com/watch?v=Fk2tnz3sgPo je trouve particulièrement savoureux la comparaison que fait ce personnage de caractère (ou caractériel?) avec le monde du foot, cher à Jean Marie. C’est osé, mais n’est-ce pas la réalité de tous les secteurs professionnels de notre société?
    Je vous mets ci-dessous le lien pour démarrer la vidéo au moment où il en parle, si vous ne voulez pas tout écouter: https://youtu.be/Fk2tnz3sgPo?t=783
    lire aussi https://www.laprovence.com/article/sante/5940125/coronavirus-je-ne-suis-pas-un-outsider-je-suis-en-avance-entretien-avec-le-pr-didier-raoult.html

  13. Christophe Bedou dit :

    Une vidéo où on peut augmenter la qualité de visionnage, en complément de mon précédent post.
    https://youtu.be/n4J8kydOvbc?t=783

  14. Frindel Michel dit :

    40 Rue Carton

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *