Confinavirus (33) : revue démasquée

Il faut bien que ce confinement ne soit pas toujours pris au tragique. Pour l’assumer je vous assure que l’humour constitue une médicament au moins aussi efficace que les neuroleptiques.

Ainsi je vous propose une revue peu sérieuse de ce que vous pourriez lire, entendre ou voir en rapport avec la situation actuelle. Je vous invite à le compléter… pour vous occuper !

  • Le film : Le « Masque de fer »
  • Le roman : « Le prisonnier masqué » de Juliette Benzoni
  • La chanson : « Au bal masqué » Compagnie Créole
  • La BD à lire : Les aventures potagères du concombre masqué
  • L’émission de radio : Le masque et la plume
  • L’émission de télé : « Mask Singer »
  • La série télé : le prisonnier
  • La poésie : « L’enfer » de Guillaume Apollinaire
  • Le chanteur anti-virus : Bill Norton
  • Le groupe protégé : Daft Punk
  • Le héros mythique  : Belphégor
  • Le plat : Le veau masqué 
  • La boisson : La Corona
  • Un fruit : L’amour en cage
  • Le jeu : Colin-maillard
  • Le métier actuel à choisir : Scaphandrier
  • Le métier à éviter : Enseignant
  • La fête nationale : Le carnaval
  • Le mouvement : « Anonymous »
  • La friandise : Le Kinder surprise
  • Le tableau : »La Femme au masque », vers 1650, Lorenzo Lippi,
  • La ville référence : Venise
  • L’animal menacé : Le pangolin 
  • Le produit à la mode : Le savon de Marseille Raoult
  • Le produit qui manque : La farine
  • L’amie préférée : La radio
  • Le refuge idéal : Le livre
  • Le manque absolu : La vie en rosé
  • Le bonheur total : Gaspiller le temps
  • Le monde: La rue par la fenêtre
  • La nouveauté  pénible: L’audioconférence micro ouverts
  • L’habitude réduite : Le nombre de cafés quotidiens
  • L’expression à oublier : Avoir le virus de quelque chose…
  • L’expression à retrouver : Bas les masques… Haut les cœurs
  • Le lieu privilégié : le jardin
  • L’objet oublié : le réveil
Ce contenu a été publié dans CORONAVIRUS, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Confinavirus (33) : revue démasquée

  1. Dany Cazeaux dit :

    NoooonIl y aurait pénurie de rosé ?
    Faut-il t’en déposer devant ta porte ?

  2. J.J. dit :

    Et bien, me piquant au jeu, je propose, en musique :
    La suite pour piano Bergamasque de Claude Debussy,
    La suite d’orchestre Masques et Bergamasques de Gabriel Fauré.
    Dans la même inspiration : la mélodie « le Clair de lune de Fauré « , sur un poème des fêtes Galantes de Verlaine, qui inspira également Debussy, puis Léo Ferré.

    « Votre âme est un paysage choisi
    Que vont charmant masques et bergamasques
    Jouant du luth et dansant et quasi
    Tristes sous leurs déguisements fantasques.

    Tout en chantant sur le mode mineur
    L’amour vainqueur et la vie opportune,
    Ils n’ont pas l’air de croire à leur bonheur
    Et leur chanson se mêle au clair de lune,

    Au calme clair de lune triste et beau,
    Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
    Et sangloter d’extase les jets d’eau,
    Les grands jets d’eau sveltes parmi les marbres. »

    Petit rappel, la ville Bergame se situe en Lombardie, région particulièrement éprouvée par la pandémie.

  3. Bernadette dit :

    Attendons le 11 mai pour avoir un masque gratuit offert.

  4. Puyo Martine dit :

    BONSOIR,
    ok pour la liste. ne pas oublier Zorro, même si son masque est à l’envers (!)
    joli poème JJ

    Bonne soirée à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.