Il faut bien que ce confinement ne soit pas toujours pris au tragique. Pour l’assumer je vous assure que l’humour constitue une médicament au moins aussi efficace que les neuroleptiques.

Ainsi je vous propose une revue peu sérieuse de ce que vous pourriez lire, entendre ou voir en rapport avec la situation actuelle. Je vous invite à le compléter… pour vous occuper !

  • Le film : Le « Masque de fer »
  • Le roman : « Le prisonnier masqué » de Juliette Benzoni
  • La chanson : « Au bal masqué » Compagnie Créole
  • La BD à lire : Les aventures potagères du concombre masqué
  • L’émission de radio : Le masque et la plume
  • L’émission de télé : « Mask Singer »
  • La série télé : le prisonnier
  • La poésie : « L’enfer » de Guillaume Apollinaire
  • Le chanteur anti-virus : Bill Norton
  • Le groupe protégé : Daft Punk
  • Le héros mythique  : Belphégor
  • Le plat : Le veau masqué 
  • La boisson : La Corona
  • Un fruit : L’amour en cage
  • Le jeu : Colin-maillard
  • Le métier actuel à choisir : Scaphandrier
  • Le métier à éviter : Enseignant
  • La fête nationale : Le carnaval
  • Le mouvement : « Anonymous »
  • La friandise : Le Kinder surprise
  • Le tableau : »La Femme au masque », vers 1650, Lorenzo Lippi,
  • La ville référence : Venise
  • L’animal menacé : Le pangolin 
  • Le produit à la mode : Le savon de Marseille Raoult
  • Le produit qui manque : La farine
  • L’amie préférée : La radio
  • Le refuge idéal : Le livre
  • Le manque absolu : La vie en rosé
  • Le bonheur total : Gaspiller le temps
  • Le monde: La rue par la fenêtre
  • La nouveauté  pénible: L’audioconférence micro ouverts
  • L’habitude réduite : Le nombre de cafés quotidiens
  • L’expression à oublier : Avoir le virus de quelque chose…
  • L’expression à retrouver : Bas les masques… Haut les cœurs
  • Le lieu privilégié : le jardin
  • L’objet oublié : le réveil