La crise sanitaire engendre une déescente aux enfers du monde culturel en général et celui du livre en particulier. Certes on parle de la fermeture des librairies indépendantes de proximité tellement indispensable au contect entre lesctrice.eur.s et les auteurs.

Entre les deux on a tendance à oublier les éditeurs qui croient dans un livre et investissent pour le faire naïtre. Plus de librairies en vente directe, plus de salons, plus de rencontres litterraires… Ils hésitent donc logiquement à sortir des ouvrages dans un contexte où ils ignorent l’avenir de ce qu’ils produisent. 

J’ai écrit un nouveau romamn intitulé « les neuf vies d’Ezio » que je vous invite sincèrement à retrouver, si vous ne l’avez pas déjà fait, sur http://www.jeanmarie-darmian.fr . Faites un geste pour ceux qui m’ont fait confiance en tentant de le publier alors que la période est difficile. Pour le moment les plateformes en ligne ne l’ont pas… 

En pré-commadant « Les neufs vies d’Ezio » vous faites un geste concret pour vous ou pour un.e ami.e en défendant un éditeur et donc la production de livres car vous lui assurez une quantité convenable pour lancer la publication. Il sera temps de le retrouver en librairie en des temps meilleurs et d’obtenir les dédicaces que vous souhaitez peut-être. 

Amitiés