Le peuple ukrainien a plus « d’une tour » dans son sac

Dans leur stratégie de mise en pièces de l’Ukraine, les militaires du Kremlin cherchent des solutions pour briser la résistance populaire avant ce qui doit être l’assaut ultime sur la capitale. Un signe évident de leur analyse négative de la situation a été donné par la tentative de destruction de la tour de diffusion de la télévision. Un peu comme si les Allemands envahissant la France avait tenté de détruire la Tour Eiffel pour éviter que ce que l’on appelait alors la TSF,  soit utilisée pour favoriser une révolte. On sait que cette hypothèse n’aurait en rien empêché de Gaulle de lancer de l’extérieur son célèbre appel qui même s’il a été peu entendu, à conditionné bien des réactions.

Les Russes semblent vouloir mettre en œuvre des tactiques passéistes ce qui créée un espoir mais laisse aussi planer de grandes craintes. Les voici persuadés que la télé media de masse qu’ils bâillonnent dans leur pays, constitue une menace pour leur opération d’envahissement de l’Ukraine. Un vieux réflexe de toutes les dictatures qui vole en éclats à cause des réseaux sociaux. La télé n’est plus le moyen essentiel de communication pour les classes sociales les plus actives, les plus décidées à mener le combat. En pensant annihiler l’impact des messages simples, directs, efficaces de Volodymyr Zelensky en abattant la tour de télé ils démontrent leur incapacité à effectuer une guerre moderne.

Chars d’assaut pouvant dans quelques jours être confrontés au dégel redoutable pour leur masse considérable ; premiers envois de missiles causant des pertes civiles ce qui les discréditent ; présence d’une armée inexpérimentée renforcée par des briscards de l’assassinat ou des exactions relevant de crimes contre l’humanité… Comme toujours ils veulent écraser sous une masse de fer et de feu un peuple ce qui dans la période actuelle les isolera davantage sur la planète. La fameuse colonne de blindés et de matériel arrivant sur Kiev atteste de cette volonté. Elle leur permettra peut-être de conquérir des espaces ouverts mais comme dans bien des cas ils buteront sur des comportements de guérilla urbaine.

Les frappes meurtrières se sont succédé sur Kharkiv, deuxième ville du pays dont les forces russes donnent l’assaut. Une frappe a touché la place centrale de cette ville d′1,4 million d’habitants, proche de la frontière russe, touchant le siège de l’administration régionale, a indiqué le gouverneur Oleg Sinegoubov, dans une vidéo sur Telegram montrant l’explosion. Au moins 10 personnes ont été tuées et plus de 20 blessées, selon le service ukrainien des situations d’urgence. Une autre frappe sur un immeuble résidentiel a ensuite fait huit morts et six blessés. Pour le moment des morts effacent celles qui résultent du choc des armées dont on ignore tout.

Zelensky utilise à fond les réseaux sociaux par des messages courts, percutants, naturels. L’ennemi de Poutine c’est l’individu capable de se mobiliser, de prendre conscience de sa place dans la société, d’exister et il raisonne donc toujours en collectif, en « masse », en force brute. D’ailleurs ses menaces de destruction massive par l’arme nucléaire confirme cette vision ayant valu des défaites historiques. Les pertes humaines risquent d’être donc considérables si par folie il donne l’ordre de déchaîner les forces du feu et de l’acier. Son peuple paiera chèrement ce qui serait une épouvantable erreur. D’ailleurs les premières victimes civiles choquent la planète d’autant que des dizaines et des dizaines de vidéos continueront à inonder les supports modernes.

La présence de reporters étrangers au cœur de cette agression probablement pas encore à son paroxysme contribue également à gêner les Russe. Si les Ukrainiens n’ont plus leur télé ils trouveront via leur smartphone encore plus d’informations. Il est aisé de constater que les chaînes dites continues, utilisent à fond ces images « gratuites » fournies par des citoyens au plus près des faits. Les Russes qui ont verrouillé leur système médiatique interne se leurrent aussi sur les capacités de leur population la plus « évoluée » à contourner la censure impitoyable qui règne. Zelensky tant qu’il aura un souffle de vie continuera à inonder les réseaux sociaux de messages bien plus forts que les déclarations derrière son bureau de l’agresseur mégalomane.

Les chaînes n’ont pas fonctionné pendant un certain temps, mais des systèmes de « secours” ont permis quelques heures plus tard à certaines télévisions de rétablir leur diffusion. Hier en début de soirée, la diffusion de plusieurs dizaines de chaînes a pu être rétablie. Un échec symbolique pour es envahissseurs. Cette semaine sera décisive à cet égard. La pression russe va s’accroître car même si c’est osé d’écrire ça «  le temps presse ». Chaque jour de résistance ukrainienne augmente en effet  les risques de susciter un malaise à Moscou car les sanctions économiques se rajouteront au retour des cercueils. Triste et angoissant.

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Le peuple ukrainien a plus « d’une tour » dans son sac

  1. J.J. dit :

    … renforcée par des briscards de l’assassinat ou des exactions relevant de crimes contre l’humanité…
    Pour ça ils sont fortement concurrencés par un peuple autoproclamé démocratique qui poursuit les citoyens ayant eu la mauvaise idée de dénoncer leurs exactions.
    Je ne déchirerais pas l’un pour raccommoder l’autre.
    Ce que je déplore dans cette affaire, c’est le manque d’objectivité patente, le parti pris manichéen du monde se prétendant libre(en fait les bénis oui oui de l’oncle Sam). Les ukrainiens ne sont pas tous les bons petits mignons que l’on nous présente, et lorsqu’on excite un chien, on finit par se faire mordre.
    Quant aux bons chrétiens polonais et leur attitude ignoble envers les réfugiés d’Irak ou d’Afghanistan, je préfère n’en parler point.
    Tout homme (au sens large de l’Humanité) porte en lui l’image de l’humaine condition. Montaigne, qui s’y connaissait en gestion de conflits.

  2. christian grené dit :

    Je suis comme « Le Joueur » de ce bon Fiodor, je mise sur les loupé(e) russes.
    Et vous allez encore dire: « M. Grené, n’aggravez pas vodka! »

  3. facon jf dit :

    Bonjour,
    dans ce conflit abominable nous sommes, pour le moment, des témoins atterrés. Pour combien de temps nul ne le sait! Les grands mamamouchis qui nous gouvernent rejoignent les pousse au crime, nous entraînant à l’insu de notre plein gré dans une spirale mortifère dont nous ne sortirons pas indemnes. Le « brave parmi les braves » Bruno Le Maire du palais s’est offert hier un splendide dérapage entraînant immédiatement la réponse cinglante des défenseurs de l’ours.
    “Les sanctions infligées à la Russie sont d’une efficacité redoutable. Nous livrons une guerre économique et financière totale à la Russie. Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe.” Bruno Le Maire 1er mars 8h33.
    Réponse de Dmitry Medvedev ( la voix de son maître)
    « Un ministre français a dit aujourd’hui qu’ils nous avaient déclaré la guerre économique. Faites attention à votre discours, messieurs ! Et n’oubliez pas que les guerres économiques dans l’histoire de l’humanité se sont souvent transformées en guerres réelles »
    Rappelé à l’ordre par qui vous savez, Bruno a vigoureusement rétropédalé
    FLASH – Bruno Le Maire revient sur ses propos et regrette d’avoir utilisé le mot « guerre » contre la #Russie. Un terme qu’il juge finalement « inapproprié ». AFP
    La France au mieux, peut aligner 50 Rafales en état de voler et environ 200 chars en faisant les fonds de tiroirs (et encore en ramenant ceux qui sont au Mali, mais il faudrait les gros porteurs ukrainiens Antonov dont les usines sont neutralisées).
    Le premier mars n’est pas une bonne date pour toi Bruno souviens toi c’est le 1 mars 2017 que tu as abandonné ton candidat Fillon en rase campagne (Fillon ex- VRP des industries pétrolières de Poutine).
    C ‘est déjà triste de supporter la vision du prétendu philosophe BHL prêcher la guerre sans jamais toucher une arme, mais alors là on touche le fond!
    Les grands mamamouchis, grands défenseurs de la démocratie, semblent décidés à décider à notre place l’entrée dans le conflit… sans nous demander notre avis!
    Que feront ces belles âmes lorsque l’escalade atteindra les sommets de la bêtise ? Peuvent-ils penser que leurs enfants et petits enfants seront épargnés par l’hiver nucléaire?
    Voir à l’assemblée le député Abad tenter de dégonfler les baudruches Z, MLP et Méluche pour regonfler la roue crevée Pécresse c’est consternant…
    Voir la présidente non élue de l’UE (rss) décider  » démocratiquement » de choisir à notre place les informations que nous pouvons regarder c’est lamentable…
    Entendre joe Biden ( bide1) déclarer « Poutine peut encercler Kiev avec des chars, mais il ne gagnera jamais les cœurs et les âmes du peuple iranien (sic) « . La vieillesse est un naufrage, gouverner de cette manière c’ est consternant…
    En s’exprimant au nom de l’UE sur la guerre en Ukraine, Ursula von der Leyen viole les articles 9,11 et 12 du traité de Lisbonne. La compétence de l’Union dans ce domaine est celle du Conseil Européen et du Haut Représentant.En aucun cas celle de la présidente de la Commission c’est navrant…
    Demain, peut être, les sous-marins Russes (une soixantaine) pétarderont les câbles internet sous-marins et les missiles tueurs de satellites couperont toutes les liaisons internet indispensables aux transactions financières. Quelle riposte pour les systèmes bancaires ?
    L’impact de ce conflit sur l’économie n’est pas encore intégré et le déferlement de plusieurs millions de malheureux évacués aura des conséquences importantes sur nos pays.
    Le dernier espoir reste dans l’infime espoir que la colombe de la paix reviendra très vite pour éclairer les mamamouchis aveugles qui nous gouvernent.

    bonne journée
    PS:
    Extrait de la déclaration de la méluche hier à l’assemblée « Méfions-nous des solutions improvisées (…). Les moyens que nous employons ne doivent jamais se retourner contre nous. Pourtant, je regrette que l’Union européenne ait décidé de fournir des armements nécessaires à une guerre… Cette décision ferait de nous des cobelligérants. Un engrenage s’enclenche, avec quelle légitimité ? Quand notre Parlement l’a-t-il décidé ? », s’est-il encore demandé sous les huées de parlementaires. « Orienter ces armes à partir de la Pologne, terre d’Otan, n’est-ce pas se mettre à la merci de toutes les parties prenantes au conflit ? » Je suis de son avis.

  4. Laure Garralaga Lataste dit :

    Je considère que l’heure est à l’action. Partant de ce constat, un rappel : je suis fille d’immigrés franco-espagnols qui, la frontière passée le 24/01/1939 (partis de Barcelone, à pieds, le 15/12/1938), devront attendre, à cette frontière mortifère, le 05 février 1939 pour être accueillis dans … des camps de concentration français. Et je viendrai au monde le 07/02/1939.
    Je suggère au Conseil général de la Gironde de lancer une énorme offensive de solidarité en faveur du peuple ukrainien….

  5. Bernie dit :

    Je me rappelle avoir rencontré à une fête de l’huma à la Courneuve un des fils d’Ethel et Julius Rosenberg condamnés à mort pour espionnage au profit de l’Urss.
    Je me rappelle aussi des bombes atomiques larguées sur le Japon. Il faut arrêter de fabriquer des bombes qui tuent l’espèce humaine et animal

  6. Bernie dit :

    La collectivisation en Ukraine a entraîné la famine en 1932

  7. Bernie dit :

    Je ferais l’hypothèse que Staline et son gouvernement sont à la base des conflits en cours dans la fédération de Russie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.