Les Paris Sans Gloire de la com’ présidentielle

La France est en transe… et plongée dans le doute ! Quel sera l’heureux élu qui probablement dimanche soir prendra le contrôle de l’assemblée installée à Paris. Les rumeurs se multiplient. Les pronostics deviennent de plus en plus difficiles. Le Président de la République en personne est descendu dans l’arène. Il use de son influence pour débloquer une situation qui semblait incertaine. En fait tout notre pays attend de savoir si Zinedine Zidane cédera aux millions de pétrodollars alignés par l’émir du Qatar en personne. Il n’est pas candidat mais là n’est pas le problème : le rideau de fumée lié à une telle information suffit à boucler une campagne électorale dangereusement atone. 

Voici un signe du niveau de la démocratie dans un pays où pour éviter de parler du quotidien on propose des gladiateurs pour jeux du cirque. Dans une période où les fins des mois deviennent problématiques il devient essentiel de solliciter le soutien des gens qui n’en ont pas pour apporter une bonne nouvelle au peuple. Quoi de mieux que de s’offrir une opportunité de dévier les attaques qui montent dans le pays en s’offrant un rôle positif dans ce qui n’est qu’une affaire de millions ne sortant pas des poches d’un Etat fauché comme les blés ukrainiens.

Voir arriver au PSG Zizou (49 ans), triple vainqueur de la Ligue des champions sur le banc du Real et aujourd’hui libre de tout contrat, serait « formidable », a déclaré le président de la République dans un entretien à RMC. « Je n’ai pas parlé à Zinedine Zidane, mais j’ai une immense admiration pour lui, le joueur, l’entraîneur », a-t-il avoué en marge d’un déplacement sur le thème du sport chez les jeunes. « On a très envie d’avoir dans le championnat français un sportif et un coach de ce talent qui a su ramener trois grandes coupes que nous convoitons beaucoup pour nos clubs. Donc je souhaite, pour le rayonnement de la France, qu’il revienne, qu’il vienne entraîner un grand club français. Ce serait formidable », a-t-il souligné. Le voici entremetteur ou agent de recrutement pour le compte d’un club d’État au budget illimité.

Il faudrait que tous les clubs en difficulté bénéficient de ce même appui. Bordeaux par exemple ne va pas pour le mieux et mériterait un coup de pouce de l’Elysée tant pour le choix de son entraîneur que pour son recrutement. Le fric manque et le Président de ce club sur le fil du rasoir attend son jugement au Luxembourg. Peut-être qu’une intervention auprès du Grand Duc arrangerait une situation pour le moins confuse ? Comme il semble que M’Bappé ait bénéficié de « judicieux conseils » il faudrait qu’il poursuive sur la voie du statut de conseiller en contrat de professionnels de haut niveau ou plus directement d’agent de joueurs.

S’il existe des enregistrements vidéo des entretiens avec les personnalités influentes pour l’avenir du PSG il est urgent de s’assurer qu’ils n’ont pas été effacés. La tendance dans le monde du football est à cet égard révélatrice du sérieux avec lequel on traite les événements marquants de ce sport. Tout s’efface et un certain zèle conduit à la disparition de tous les supports pouvant aider à connaître un brin de vérité. A-t-on appelé l’émir du Qatar ? Mais que fait Sarkozy ? Zidane sert-il de monnaie d’échange pour ça gaze mieux entre la France et son fournisseur de gaz comme ce fut le cas avec la prolongation de contrat de Mbappé ? Toutes les hypothèses géopolitiques sont permises.

Quand un Président se soucie autant du sort d’un club, probablement le plus tricheur avec les règles de « feu » le fair-play financier européen, il faut penser que la situation du pays et du monde n’est pas si catastrophique que ça. Nous avons au moins un certitude : grâce aux excellentes relations entre l’émirat du Golfe et l’Elysée, les Bleus ne risquent pas de boycotter la coupe du monde. Au contraire il est fort possible que le coprésident du PSG fasse le déplacement pour la rencontre d’ouverture des Bleus. Tiens je parie qu’il ira à la « Clairefontaine » s’y promener cet automne au moment où probablement ça chauffera dur dans les chaumières françaises.

La « com’ » que chez les autres on appelle péjorativement de la propagande , devient au fil des jours le nerf de l’action politique. Les deux dernières campagnes électorales qui s’achèvent en témoignent. Et ce n’est que le début de cette guerre des images au sens large où il faut alimenter en permanence les ogres de la diversion, de la facilité et du superficiel. Tenez si Zidane signe vraiment au PSG (ce serait autodestructeur pour lui) ce sera la semaine prochaine avant le second tout des législatives… L’émir qatari sortira son carnet de chèques au meilleur moment. Mais comme j’aime bien Zidane j’espère qu’il saura résister… au moins pour la forme !

Ce contenu a été publié dans ACTUALITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Les Paris Sans Gloire de la com’ présidentielle

  1. Laure Garralaga Lataste dit :

    Dans l’eau de la claire fontaine
    Elle se baignait toute nue…
    Et comme toujours, un vent coquin
    Jeta ses habits dans les nues !
    Alors je vous le dis chers tous, chères toutes…
    Soyez sûrs et sûres d’une chose…
    Le coupable sera toujours le vent !

  2. christian grené dit :

    Buenos dias a Laurita mia et para todo el mundo tambien.
    PSG: Paris Sans Gloire. Et pourquoi pas la Politique Sans Gouvernail?…

  3. J. J. dit :

    J’avoue très honnêtement que le sort de ces histrions footbalistiques et de leurs mafias respectives, comme aurait dit élégamment le président Chirac, ça m’en touche ….

    Je suis plus préoccupé par l’échéance des prochains dimanches soir et de leur conséquences par la suite.

  4. J. J. dit :

    Retour de revue de presse : https://www.legrandsoir.info/massacres-aux-etats-unis.html
    Auquel vous pouvez ajouter, et que je ne saurais trop vous le conseiller, un film sur le Klu Klux Klan, reflétant toute l’humanité, le sens de la démocratie et de l’amour du prochain, diffusé sur la « 5 » il y a quelques jours, et qui, comme le furet repassera sans doute.

  5. Bernie dit :

    @ J.J
    Impossible d’ouvrir le lien
    Bonne soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.